Sicile : l'Etna nous prépare-il une surprise ?


Dans une interview du 28.08.2012, le directeur de recherche de l'INGV Catania, Domenico Pantanè, parle d'un gonflement de la partie sommitale de l'Etna, indication d'un prochain changement à brève échéance.
 
Après la série de 25 paroxysmes qui ont eu lieu dans une période de seize mois, entre janvier 2011 et avril 2012, les scientifiques s'attendent à quelque chose de plus significatif de la part des cratères jumeaux, l'ancien et le nouveau cratère sud-est, que l'activité strombolienne qui a marqué la Bocca Nuova récemment. Les cratères sud-est sont tous deux récents, l'ancien s'est développé au cours des 3-4 dernières décennies , quant au nouveau, il résulte de la série de paroxysmes depuis janvier 2011.
 
Boris Behncke fait remarquer sur son site Flickr, un changement au niveau du nouveau cratère sud-est :
 
« Une série d'explosions se sont produites le matin du 27 août sur le bord sud-ouest du nouveau cratère sud-est, évènement qui se produit plus de quatre mois après le dernier paroxysme. Ces explosions, qui se sont terminées au bout de 10 minutes environ et ont été suivies de petites émissions de cendres, ont éliminé une partie du bord du cratère provoquant une avalanche de matériaux anciens mais chauds sur le flanc sud du cône. »
 Lors d'une visite le 28 août, le volcanologue a remarqué que l'échancrure, présente dans le bord du cratère depuis le paroxysme du 4 mars 2012, s'était fortement agrandie et qu'un évent était présent maintenant, d'où sortent des gaz volcaniques, parfois avec force mais sans bruit.
 
Il remarque de plus que les émissions explosives de cendres, qui ont marqué le cratère de la Bocca Nuova la semaine passée, semblent avoir cessé.
 
« Nous pouvons nous attendre a des modifications dans la dynamique du volcan. »




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »