Scandale : Le « Wordpress » de Carla Bruni-Sarkozy a coûté 410.000 euros à l'Etat


Même si cette affaire insolite qui refait surface date de 2012, ca n'en est pas moins tout simplement hallucinant ! L'état aurait payé 410.000 euros pour que l'ex mannequin opportuniste à la carrière de « chanteuse » aphone puisse disposer d'un site internet ! Etant un professionnel dans ce domaine, une analyse rapide n'a fait que confirmer ce que je pensais : une pure escroquerie au vrai sens du terme, mais ca ne s'arrête pas la !
 
Pas besoin d'aller chercher bien loin, un simple affichage du code source de la page révèle le pot aux roses : ce site repose sur une architecture Wordpress qui est je le rappelle GRATUITE !!! Les modules ajoutés à ce support dans un soucis de fonctionnalités le sont aussi (c-forms, super cache, etc.). La seule chose qui a pu être crée à l'occasion par ce site est le thème visuel qui n'est pas d'origine, mais qui ne nécessite tout au plus que quelques jours de developpement (et je sais de quoi je parle).
 
Actuellement géré par le groupe ITS Integra, mais ce n'est pas elle qui a été responsable de la conception (ou des modifications dirais-je). Dans un article publié le 13 janvier 2012, Mediapart révèle que le Fonds mondial de lutte contre le sida a versé 132.756 euros à une entreprise baptisée « La Fabrique du Net », pour réaliser la partie lutte contre le sida du site Carlabrunisarkozy.org, et qui compte 6 pages principales sans fioritures, réalisées toujours sous le système open-source Wordpress. source 
 
Donc au final, 410.000 euros de dépense pour la réalisation d'un site tout simple basé sur une architecture gratuite avec en gros une semaine de travail supplémentaire... Ce qui est habituellement facturé par une agence web traditionnelle aux alentours de 1500/3000 euros... Le veilleur
 
Selon une information de Politique.net, le site web de Carla Bruni aurait coûté 410.000 euros à l'Etat pour les années 2011-2012. Le site s'appuie sur un rapport de la Cour des comptes publié mi-juillet qui détaille « les comptes et la gestion des services de la Présidence de la République » sur l'année 2012. Ce rapport de 17 pages est disponible en ligne. On y apprend que, du 1er janvier au 15 mai 2012, l'Élysée a dépensé 373.809 euros pour sa cellule internet. Du 15 mai à la fin 2012, la dépense s'est élevée à 180.000 euros.
 
« Par ailleurs, il n'y a plus de site internet spécifique dédié à la conjointe du président, financé par le budget de la présidence, (pour un coût de 0,33 million d'euros en 2011 et de 0,08 million d'euros en 2012) : il existe aujourd'hui une rubrique au nom de la compagne du Président sur le site de la présidence »
, indique la Cour des comptes. En additionnant les coûts pour 2011 et 2012, on obtient donc un total de 410.000 euros pour la conception du site carlabrunisarkozy.org. Toujours en fonction, la plateforme avait été inaugurée en octobre 2009. Elle se compose de trois parties : l?une pour la fondation de Carla Bruni-Sarkozy, la seconde pour son implication dans plusieurs associations et la troisième pour son action de première dame. Carlabrunisarkozy.org est toujours mis à jour.
 
60.000 euros par mois de fonctionnement
 
Début mai, Matignon publiait le coût mensuel pour l'Etat des collaborateurs de la Première dame, Valérie Trierweiler. En réponse à une question du député UMP de l'Yonne, Guillaume Larrivé, l'Etat avait indiqué que
 
« le total des rémunérations mensuelles nettes des cinq personnes [affectées au service de la compagne du chef de l'Etat] est de 19.742 euros »
Les services du Premier ministre avaient complété cette réponse d'une comparaison avec le dispositif dont bénéficiait Carla Bruni-Sarkozy, qui n'était pas nommément citée :
 
« huit collaborateurs étaient affectés au service de la Première dame en janvier 2012 pour une rémunération mensuelle nette globale de 36.448 euros (...) A celle-ci s'ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première dame la gestion d'un site internet pour un montant de 25.714 euros, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60.000 euros »
, avait conclu Matignon.



Commentaires 2

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Une affaire de plus à ajouter au très lourd dossier de Monsieur Sarkozy concernant ce qu'il a détourné comme fonds au détriment du peuple français !

    Si au moins, il avait sorti réellement la France de sa situation, cela aurait été un moindre mal. tout ce que je constate c'est un déficit accru lors de sa gestion de la France, des financements peu clairs, des enveloppes illégales destinées à ses collaborateurs, son soutien à des personnages peu recommandables, des dépenses exagérées au profit de ses « amis », la vente de l'or de la France, .....

    Non, Monsieur Sarkozy, votre candidature ne saurait être la bienvenue et il serait bon que vous vous cantonniez à votre métier initial d'avocat où vous devez exceller et que vous laissiez la politique à des hommes et femmes intègres. Vous nous avez eu une fois, c'est bon ! Mais peut-être escomptez-vous sur la faculté d'oubli du peuple ? Noter qu'il n'y a rien de personnel mais s'il y a une chose que je hais plus que la gauche, c'est la droite et tous ces gens bien pensants qui soutiennent les partis, le plus souvent par intérêt personnel sans penser au bien général.

    Il se peut qu'un jour prochain, le peuple et pas seulement celui de France réclame des comptes aux dirigeants qui ont mené la France mais aussi l'Europe à cet état désastreux que nous connaissons actuellement. Il y a des choses que l'argent n'achète pas et que le pouvoir ne permet pas de se procurer.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Droite gauche ou centre, tout ces labels ne sont que des mots, et quel que soit le parti choisi, une chose ne change pas : les intérêts personnels de ceux convoitant le grand trône politique qui leur permettra d'exprimer pleinement leur corruption en s'en mettant plein les poches, tout en obéissant aux ordres des vrais élites dirigeantes aux pensées Orweliennes... Sarkozy n'a été et reste un pion à leur solde, tout comme Hollande et bien d'autres. On nous présente les élections en tant qu'acte démocratique, mais ce mot est devenu vide de sens, la seule chose qui nous est permise de choisir est le bourreau qui nous mène à l'abattoir !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Internet »