Save The Arctic : une mobilisation globale pour sauver l'Arctique


Samedi 23 juin a eu lieu, pendant toute la journée, sur tous les continents, et tous les fuseaux horaires la plus grande "journée de mobilisation" jamais organisée par Greenpeace. 2000 militants, dans 20 pays, du Canada à la France en passant par le Chili et l'Australie, ont dédié leur journée à un seul objectif : Sauver l'Arctique !
 
L'objectif de cette journée : inviter. Inviter les passants, les travailleurs, les jeunes et moins jeunes, les "ceux qui savent un peu" et les "ceux qui n'en avaient jamais entendu parler"... Discuter avec eux, avec chacun. Faire des rencontres aussi, et débattre. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous convaincus qu'à nous tous, nous pouvons être plus forts que les compagnies pétrolières et les états.
 
Notre volonté : créer une zone protégée dans les eaux internationales et inhabitées autour du Pôle Nord. Et plus largement interdire les forages pétroliers et la pêche industrielle dans tout l'Arctique. Oui, c'est ambitieux. C'est pourquoi la dynamique qui a été lancée ces derniers jours devra se poursuivre, longtemps. Et que nous aurons besoin de tous, de chacun.

Un foisonnement d'idées pour se faire entendre 
 
Dans plus de 20 villes de France, comme partout dans le monde, cette journée a montré la créativité et la mobilisation : des ours, mais aussi des maquettes de plateformes pétrolières, des marées noires de mélasse, des expositions pédagogiques ... Toutes ces contributions à la Journée mondiale d'action ont été soigneusement planifiées et préparées par des bénévoles au sein des groupes locaux. Ils ont imaginé, et créé des outils d'action, ont invité les médias locaux, et ils ont parlé, souri, plaisanté sans relâche.
 
Il y a de nombreuses heures de travail acharné derrière chaque événement. Mais il y a surtout et aussi une conviction profonde que le savoir, c'est le pouvoir. Et qu'il est donc du devoir de ce qui ont pris conscience, d'ouvrir les yeux des autres !
 
Avec cette campagne pour sauver l'Arctique, nous prenons position contre certaines des sociétés les plus puissantes du monde, contre des gouvernements.
 
Rejoignez le mouvement ! Signez la pétition et participez !

D'autres parts, Greenpeace a reçu une aide des cyber-guérilleros Anonymous et CyberZeist pour aider à sauver l'Arctique. Un message anonyme a été publié samedi indiquant que le piratage n'est la première phase de l'Opération de l'Arctique, #OpSaveTheArctic, un message salué par de nombreux membres Greenpeace sur Twitter.

CyberZeist en outre, explique que les compagnies d'énergie non renouvelable  « veulent ouvrir une nouvelle frontière pour obtenir à un potentiel 90 milliards de barils de pétrole. »
 
« C'est beaucoup d'argent pour eux, mais c'est seulement trois ans valeur de pétrole au monde. »
 
Les États de site Web CyberZeist :
 
« Les précédents documents gouvernementaux classifiés évoquant le déversement d'hydrocarbures dans les eaux glacées le qualifiait de « pratiquement impossible », et des erreurs inévitables pourraient briser le fragile environnement de l'Arctique. Nous avons vu le préjudice extrême causée par l'Exxon Valdez et la catastrophe de Deepwater Horizon - nous ne pouvons pas laisser cela se produire dans l'Arctique.
 
« Pour forer dans l'Arctique, les compagnies pétrolières doivent tracter les icebergs hors de la voie de leurs appareils de forage et utiliser des tuyaux géants pour faire fondre la glace flottante à l'eau tiède. Si nous les laissons faire, un déversement catastrophique est juste une question de temps.  Cela donna naissance à #OpSaveTheArctic avancée par Anonymous. »

Les géants d'énergie visés par l'opération, selon Anonymous incluent :
 
1) Exxon Mobil Corporation
2) Shell pétrochimie Corp.
3) Global BP - société pétrolière multinationale britannique et gazière
4) Société Gazprom
5) Rosneft Petroleum Corp. - Russie
 
« [*] La première phase de #OpSaveTheArctic a été effectuée. Cible - Exxon Mobil Corporation. »

« Pour montrer notre soutien à la cause, après que les comptes des employés de Exxon aient étés piratés, nous avons utilisé leurs ID de courriel pour signer la pétition à - http://www.savethearctic.org » conclut CyberZeist.

« Nous vous suggérons afin de faire la même chose ! » (voir ci-dessous le lien pastebin)

Si vous désirez en savoir plus sur #OpSaveTheArctic :
 
 • cyberwarnews
 • leakster
 • twitter
 • pastebin




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Environnement »