Russie : révélation d'un gisement secret de diamants d'origine extra-terrestre


Ce fut pendant longtemps un secret d'état connu seulement de quelques initiés. La Russie révèle aujourd'hui qu'elle détient un énorme gisement de « diamants tombés du ciel » possédant des caractéristiques inhabituelles.
 
Formés il y a des millions d'années par la chute d'un astéroïde, ces diamants extra-terrestres pourraient s'avérer capables de « chambouler » les marchés.
 
Il y a quelques jours, la Russie a déclassifié l'information sur les trillions de carats qui gisent au fond du cratère d'un astéroïde vieux de 35 millions d'années, d'un diamètre est de 99 km, situé en Sibérie orientale, cratère connu sous le nom de Popigai Astroblem. Les russes ont connaissance du site depuis les années 70.
 
Le voile du secret a enfin été levé, et Moscou a autorisé des scientifiques de l'institut de géologie et de minéralogie de Novosibirsk à parler aux journalistes russes. Le gisement est situé à la limite des régions de Krasnoyarsk et de Yakutie dans la structure du Popigai. Il est si important qu'il suffirait à approvisionner les marchés mondiaux pour les 3000 ans à venir.
 
Selon l'agence d'informations officielle ITAR-Tass, les diamants de Popigai sont deux fois plus durs que les gemmes habituelles, les rendant idéales pour des usages industriels et scientifiques. Le directeur de l'institut, Nikolai Pokhilenko, a dit à l'agence que les nouvelles de ce qu'il y a dans le nouveau gisement pourrait suffire à faire basculer les marchés mondiaux du diamant.
 
Les diamants tombés du ciel se forment quand un astéroïde frappe une zone riche en graphite. Les minéraux extrêmement denses qui en résultent sont deux fois plus durs que les diamants habituels et présentent une granulométrie élevée. Des diamants de ce type ont une très forte valeur pas uniquement pour leurs qualités esthétiques, mais aussi pour leur utilisation dans des procédés scientifiques et industriels de haute précision.
 
« Les ressources des diamants très durs contenues dans les roches de la structure de Popigai sont dix fois plus grandes que toutes les réserves mondiales connues »
, a déclaré M. Pokhilenko.
 
« Nous parlons en trillions de carats. Par comparaison, les réserves connues à ce jour en Yakutie sont estimées à un milliard de carats. »
Cela donne la possibilité à la Russie de concurrencer le prix des matériaux synthétiques produits aujourd'hui en Chine et d'offrir une nouvelle technologie bon marché pour la fabrication de machines et d'éléments d'avions ainsi que du travail de joaillerie.
 
« Les diamants du cratère Popigai pourraient tout faire basculer. Et ce qui va se passer pour les prix n'est pas encore clair »
, a déclaré le directeur de l'institut diamantaire industriel.
 
Mais il y a aussi des problèmes liés au manque d'accessibilité et à l'éloignement extrême des sites de tout chemin de fer ou routes.
 
« Il existe des problèmes de rentabilité de la production », a admis le scientifique Nikolai Tuchkov. « C'est très éloigné de tout centre de population. »
Pourtant, les scientifiques sibériens ne vont pas abandonner. Une expédition est déjà prévue vers ce cratère de diamants vierge. Le gisement est si grand que si ces diamants de Popigai étaient des bijoux, chaque russe pourrait en fait porter un diamant de 1000 carats à chaque doigt !



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Géologie »