Russie : déploiement des missiles S-400 près des frontières avec la Turquie


La Russie annonce avoir déployé ses missiles S-400 près des frontières avec la Turquie en réponse à l'adhésion de ce pays au bouclier anti-missile de l'Otan.

Selon Debka Files, un site proche du Mossad, les Russes viennent d'installer leurs missiles détecteurs S-400 dans les régions du sud près des frontières avec la Turquie.
 

« Ce sont des missiles pour viser la Turquie car ce pays fait désormais partie du bouclier anti-missile de l'Otan »

, a affirmé le porte parole de l'Etat major interarme russe, le colonnel Igor Gorbol selon le colonne. Tous les avions et missiles balistiques et suprasoniques pourront être visés par les S 400.
 
Selon le site Debka Files, le déploiement du système S 400 contient deux avertissements en direction de la Turquie : tout d'abord, la Russie ne tolérera plus l'interception de ses avions de ligne par la Turquie. Et ensuite, la Russie n'accepte pas que la Turquie se lance dans une offensive aérienne contre la Syrie.
 
Les opérations du déploiement se termineront avant la fin 2012.

Détails des missiles sol-air russes S-400 (Triumph) :
 
Les missiles sol-air S-400 Triumph sont destinés à détruire les moyens d'attaque aérospatiale modernes et futurs de tous types.
 
Le S-400 Triumph (nom de code OTAN : SA-21 Growler) est un système de missile sol-air longue portée produit par la société russe Almaz-Antey. Le S-400 Trimph est conçu pour engager les missiles guidés, les avions stratégique et de combat, les missiles balistiques à longue et moyenne portée, ainsi que toutes les menaces aériennes actuelles et futurs.
 
Le S-400 Triumph peut également engager les missiles de croisière Tomahawk, ainsi que tous les missiles de catégorie identique, tous les moyens de guidage aérien comme l'AWACS, jusqu'à une distance maximum de 400 km.
 
Un bataillon régulier de S-400 se compose de 8 lanceurs avec 32 missiles et un poste de commandement mobile. Les principales différences entre le S-400 et ses prédécesseurs se situent dans l'amélioration des systèmes radars et logiciels utilisés, et l'introduction de quatre nouveaux types de missiles, en plus des missiles 48N6E/48N6E2 déjà utilisés avec le système S-300 PMU2. Le S-400 est entré en service au sein de l'armée russe le 28 avril 2007, afin de remplacer le système S-300. Depuis septembre 2008, l'armée russe à deux systèmes S-400 opérationnels. L'armée russe planifie de disposer de 15 bataillons de S-400 pout fin 2020, qui sera l'épine dorsale en matière de missile sol-air.
 
Plus de détails sur le S-400 (lien - lien - voir également la vidéo ci-dessous).


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »