Royaume uni : La banque d'Angleterre refuse d'expliquer une incohérence de comptabilisation de 1200 tonnes d'or !


L'analyste Alasdair Macleod affirme suite à ses recherches qu'il existe une incohérence de comptabilisation de 1200 tonnes d'or dans les stocks détenus par la Banque d'Angleterre.
 
Le stock d'or géré par la Banque d'Angleterre ne lui appartient pas en intégralité. L'or stocké et supervisé par la Banque peut appartenir à d'autres Etats. C'est également le cas de la FED de New York censée détenir une grande partie de l'or de l'Allemagne et de nombreux autres pays. Cette incohérence se manifeste lorsque l'on analyse le rapport publié par la Banque en Février et celui publié ce mois-ci sur son site internet. (update : voir l'interview video de Alasdair Macleod à partir de 18:40 min ainsi que l'article de Lars Schall sur le sujet - utiliser la traduction pour la vidéo)
 
Chis Powell du Gold Anti-Trust Action Committee (GATA) a contacté suite à cette analyse, la Banque d'Angleterre pour obtenir des explications. La réponse du responsable de la communication de la Banque, Chris Shadforth, n'apporte aucune explication claire :
 
« The number of bars mentioned in the app cannot be used to infer a change in the amount of custodial gold held by the Bank of England as the figure is deliberately non-specific", "The bank will not be offering any further comment on this matter. » (voir la traduction google)
Les interventions des Banques centrales sur les marchés de l'or et de l'argent ne doivent pas être abordées publiquement. La Banque d'Angleterre n'apporte aucune explication permettant de comprendre cette incohérence. Ce qui confirme les révélation du GATA sur le fait que les banques centrales cachent leurs activités de vente et de prêts d'or, et donc de manipulation des cours. (Lire ici en anglais un rapport interne du FMI révélé par le GATA).
 
Chris Powell, affirme que cette « incohérence » depuis le mois de Février explique la chute des cours depuis cette même période. J'ajouterais qu'elle a été rendu possible par une double pression massive à la baisse sur les cours grace d'une part à la vente à découvert d'une quantité énorme de contrats futures sur le COMEX, et d'autres part, étant donné la demande énorme d'or physique, à une vente massive des stocks d'or détenus par la Banque d'Angleterre.
 
Une réponse claire de la Banque d'Angleterre couperait court à toute interrogation et spéculation sur l'activité des banques centrales sur le marché de l'or. De toute évidence nous ne l'obtenons pas et les banques centrales, comme les banques d'affaires, ont de plus en plus de difficulté à cacher leurs activités sur les marchés des métaux précieux.
 
Que des questions de cette importance, sur l'activité des banques centrales sur ces marchés, ne soient pas posées publiquement par les médias économiques et financier d'envergure, révèle certainement comme le sous-entend Chris Powell que l'atout principal des banques centrales est le silence des médias.
 
Jusqu'au jour ou soudainement, de théorie extravagante, la manipulation est confirmée : La JPMorgan vient d'être reconnue coupable de manipulation des prix de l'énergie...
 
Par Fabrice Drouin Ristori - Fondateur/CEO Goldbroker.com (FDR Capital)

Note
 
Reproduction partielle ou intégrale autorisée avec la mention « Goldbroker.com tous droit réservés » accompagnée d?un lien pointant vers le site www.goldbroker.com ou la page correspondante.




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Economie »