Résistance au Nouvel Ordre Mondial : La loi de Protection de Monsanto peut-être bientôt révoquée


Suite de l'affaire sur la « Loi de protection de Monsanto » que nous avions relayée le 28 Mars dernier... L'activisme paie, l'exposition de cette supercherie génère finalement un contre-mouvement législatif à son encontre, sera-ce suffisant ? Peut-être sur ce coup-ci, mais Monsanto ne s'arrêtera pas en si bon chemin et doit être stoppé net.
 
Monsanto doit être stoppé coûte que coûte. Il en va de notre survie génétique planétaire, c'est aussi simple que cela. Les apprentis sorciers doivent être stoppés avant qu'ils ne fassent plus de dégâts IRREVERSIBLES à la planète. Pour nous tous, il s'agit d'une mesure de salubrité publique que Monsanto et sa clique de clones ferment leurs portes à tout jamais ! Résistance 71
 
La soi-disante loi de protection de Monsanto signée plus tôt dans l'année, a provoqué une telle levée de boucliers que les gens à travers le monde planifient de protester contre l'entreprise de biotechnologie ce mois-ci. Maintenant, un sénateur des Etats-Unis va essayer de faire révoquer cette loi après que la pression soit montée de plusieurs crans.
 
La « loi de protection de Monsanto », amendement inclus dans un projet de dépense qui n'a rien à voir, va peut-être bientôt être révoquée suite à un énorme activisme ainsi que la fureur qu'elle a générée à son encontre. Ceci a mené à une action législative de révocation. Ceci se passe sous les auspices du sénateur Jeff Merkley de l'état d'Oregon, qui a annoncé un amendement qui annihilerait la section 375 (la loi de protection de Monsanto telle qu'ele apparaît dans le texte légilsatif promulgué) de la loi de dépense 2013 nommément la Consolidated and Further Continuing Appropriations Act of 2013 du sénat.
 
La section incluse, qui est presque passée incognito mais qui a fait sonner le système d'alarme des médias alternatifs, donne au géant de la biotechnologie Monsanto une immunité totale contre les cours fédérales de justice dans le cas où un organisme génétiquement modifié (OGM) cause des dommages à la santé ou à l'environnement. Essentiellement, la loi donne pré-séance de pouvoir à Monsanto sur l'État et son gouvernement fédéral. Fort heureusement, j'ai pu m'intéresser au sujet grâce à de nouvelles informations et ai pu couvrir cette loi dans son projet et sa réalisation jusqu'à sa signature en loi par Obama.
 
Ultimement, alors que la loi de protection de Monsanto devenait un sujet de plus en plus épineux et chaud, nous avons obtenu un grand renfort d'exposition pour l'exposer, mais le vote du sénat est intervenu trop rapidement pour y mettre un arrêt définitif. Mais après que la loi fut passée des réseaux d'information tels que Russia Today, InfoWars, Natural News et moi-même ici à NaturalSociety, avons continué à sonner l'alarme intensivement et continuellement. Et ce de manière si suffisante que cela mena à des excuses publiques du top sénateur qui finit par approuver le projet contenant la section sur Monsanto.
 
La sénatrice Barbara Mikulski du Maryland a fait publier une déclaration d'excuses publiques pour avoir laisser passer la loi de protection de Monsanto enfouie dans le projet de dépenses et elle a déclaré dans ses excuses vouloir lutter contre Monsanto et les OGM. Ultimement, plusieurs sénateurs sont entrés en mode de contrôle de dégâts après que l'affaire fut exposée au grand jour. Ceci à l'encontre du sénateur Roy Blunt du Missouri, qui lui a travaillé pour Monsanto (les laissant écrire la section et recevant des fonds pour ce faire...) sur cette section de loi de protection de Monsanto. Section qu'il dit être parfaitement raisonnable . Après tout, pourquoi ne pas donner à Monsanto une immunité totale contre le système juridique auquel nous devons tous nous soumettre ?
 
Même Obama  a été interpellé sur sa page Facebook après qu'il eut signé cette loi de protection de Monsanto, avec la majorité des commentaires sur sa page critiquant sa signature de la loi qui contenait cette section sur Monsanto.
 
Grâce à cet activisme, il semble maintenant que cette loi de protection de Monsanto va bientôt être révoquée après que ce nouveau projet de loi arrive à Washington. Cette fois-ci, nous aurons bien plus de temps pour faire savoir aux sénateurs qu'ils votent contre les intérêts du public qu'ils représentent, s'ils décident de rester du côté de Monsanto. Avec un tel agenda spécifique pour cette loi, je la vois très bien se comporter au sénat.
 
naturalsociety - Traduction par Résistance 71



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Législation »