Radar multifonctions : Une nouvelle arme redoutable au service de la répression routière


A moins que vous ne respectiez scrupuleusement le code de la route dans ses moindres entournures tout en étant attentif aux pièges qui vous sont parfois tendus, il vous sera très difficile de garder votre permis de conduire et/ou ne pas être en zone rouge auprès de votre banque habituelle.

En effet, le nouveau radar multifonctions arrive, et avec lui, la possibilité à l’État de vous soutirer beaucoup plus d'argent puisque ce nouvel appareil va surveiller et pénaliser plusieurs types d'infractions. par exemple, ce radar pourra vous verbaliser en même temps pour un excès de vitesse et pour un franchissement de feu rouge ou d'un stop, mais aussi bien d'autres entorses. Cerise sur le gâteau, l'appareil sera également évolutif et pourra à l'avenir être capable de verbaliser plusieurs nouvelles infractions, comme le dépassement par la droite, ou encore le non-respect des distances de sécurité.

A ce propos, combien de conducteurs/trices respectent les distances de sécurité entre les véhicules selon vous ? Combien d'entre-vous ont pour habitude de doubler un véhicule dès qu'ils voient les pointillés au sol, confondant souvent une ligne discontinue avec une « ligne de dissuasion » qui autorise seulement à doubler un véhicule lent ? Si vous faites partie de ceux-ci, la aussi vous pourrez être verbalisés par ce nouveau radar pour dépassement dangereux.

Le dispositif étant équipé d'un enregistreur de vidéos, il pourra vous verbaliser pour non-port de la ceinture de sécurité, mais aussi l'utilisation du téléphone au volant (ce qui est une bonne chose, et je pense que vous ne me contredirez pas sur ce point). Impossible pour le moment de savoir si cet appareil pourra également être capable de verbaliser les amnésiques récurrents du clignotant, car la aussi, il y a du ménage à faire !

Bien évidemment, l'accent est mis sur la répression, alors qu'à coté de cela, le plus grand nombre d'accidents est relevé sur les routes nationales et départementales, alors que le manque d'entretien de ces axes routiers est responsable d'une grande partie d'accidents. Vous avez probablement bien compris que le but de ces « machines à cash » n'a pas pour vocation réelle de réduire les accidents (ce qui pénaliserait une industrie automobile française à la peine), mais bien de remplir les caisses de l'état, tout en arrosant des sociétés privées.

Pour reprendre un passage d'un très bon article de Hashtable à ce sujet :

En réalité, les radars n’ont fait qu’entériner une tendance déjà en place, et le même graphique avec les années permet de bien comprendre la supercherie : le nombre de morts sur les routes décroît bien avant leur introduction et doit donc s’expliquer par d’autres facteurs que la seule apparition de la répression tous azimuts qui s’est mise en place depuis quelques années.

1478263113_tues-sur-les-routes-full.png

Je ne vous parle même pas de la fiabilité de certains radars fixes (de la même marque) qui a été remise en question par Cour de cassation, comme dans l'exemple d'un Kangoo flashé à 229 km/h qui a fait le tour du web, mais cette parenthèse est pourtant nécessaire.

Ce joli radar est flanqué du logo « Safran Morpho », et Morpho n'est autre que Sagem Sécurité, une filiale appartenant au groupe Safran, qui est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans les domaines de l'aéronautique, astronautique, de la défense et de la sécurité, et dont l'état est actionnaire. En 2016, le même jour que le changement de nom, Safran annonce la vente de la filiale Morpho au fonds d'investissement Advent International.

Il est intéressant de noter que Morpho possède une division biométrie considérée comme le leader mondial dans ce domaine, alors que nous venons d'apprendre la création en France d'un gigantesque fichage numérique de 60 millions de citoyens. On peut se demander si à terme ce nouveau type de radar ne tirera pas avantage à être connecté en temps réel à cette immense base de données, aussi bien pour y ajouter des infractions que pour vérifier les éventuelles récidives.

D'ici quelques années, peut être verrons nous le même système que dans le film « le cinquième élément », ou Korben Dallas reçoit dans son taxi le retrait des points en temps réel ?...

Le Veilleur

Radar multifonctions : « l’arme absolue » de l’Etat débarque en 2017 !

Les automobilistes français sont dans la cible du gouvernement qui souhaite répondre à la hausse continue de la mortalité sur nos routes depuis deux ans (2014 : +3,5% par rapport à 2013 – 2015 : +2,4% par rapport à 2014), sachant que l’année 2016 ne s’annonce pas bonne. Ainsi, et d’après le magazine Auto Plus N°1469 paru ce jour, le gouvernement étudie l’acquisition d’un dispositif ultra-moderne, le Mesta Fusion fabriqué par Safran Identity & Security.

Après le radar de poche (infos ici), la modernisation des radars français va franchir une nouvelle étape. Le radar multifonctions est en effet capable de détecter simultanément plusieurs infractions. Il suffit de visiter le site internet de Safran Identity & Security pour recenser les capacités du Mesta Fusion. Attention la liste est longue, nous en avons donc repris les principales :

  • Contrôle de différentes limitations de vitesse par voie et par catégorie de véhicule
  • Surveillance des voies interdites et autorisées
  • Détection de franchissement de voie interdit
  • Contrôle des dépassements interdits, y compris pour les motos
  • Contrôle de l’inter-distance
  • Enregistrements vidéo : preuves supplémentaires de l’infraction
  • Surveillance intelligente des véhicules qui tournent à gauche et/ou à droite
  • Détection du franchissement de la ligne de stop

Vous l’aurez compris, rien n’échappe à ce système. Mais il faut rappeler, qu’à ce jour, seules les infractions suivantes peuvent être relevées par la vidéo : utilisation du téléphone au volant, non-port du casque pour les deux-roues et le non-port de la ceinture de sécurité. Ces « nouvelles » infractions verbalisables par caméra font partie de la loi de modernisation de la justice du XXIème siècle qui a été votée récemment.

Revenons au Mesta Fusion… Un peu comme un iPhone, il pourra être mis à jour et intégrer, durant son cycle de vie, de nouvelles fonctionnalités, par une simple programmation ou rajout de composants informatiques par exemple. Ceci selon les souhaits de l’État et des budgets alloués à la Sécurité routière. Ainsi, le radar multifonctions sera en mesure, comme le montre la vidéo promotionnelle du concepteur à découvrir en fin d’article, de détecter ceux qui ne respectent pas les distances de sécurité, qui doublent par la droite ou qui doublent par la bande d’arrêt d’urgence.

1478264118_mesta-fusion-750x422.jpg

A partir de 2017, le contrevenant pourrait donc être soumis à une multi-amendes ! Et dans un futur proche digne des films de science fiction, l’automobiliste ne pourrait-il pas recevoir ses contraventions directement au volant ? Les voitures connectées roulent déjà, il est donc légitime de penser que les forces de l’ordre auraient la capacité technologique de vous tracer et de vous verbaliser en temps réel si vous ne respectez pas le Code de la route.

Pour aller plus loin, si une voiture autonome commet une infraction, qui est coupable ? Est-ce le propriétaire de la voiture ou le constructeur ? Une chose est sûre, les caisses de l’État ne se poseront pas cette question… Pour conclure et comme promis, place à la vidéo du Mesta Fusion.


Par Frédéric Lagadec



Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »