Project VoCo : Après vos yeux, vous n'en croirez bientôt plus vos oreilles


Vous-vous méfiez des images facilement manipulables de nos jours ? Adobe invente « Project VoCo », le Photoshop de la voix...

Depuis la naissance du Veilleur, je ne compte plus le nombre de fois ou j'ai pu déjouer une tentative de désinformation se basant sur des supports visuels. Que ce soit un montage vidéo plus ou moins réussi ou encore un « photoshopage » d'un non-professionnel, un œil avisé et des connaissances de base en graphisme vous permettront bien souvent de déceler les incohérences visuelles liées à des intégrations hasardeuses.

Ce n'est cependant pas toujours le cas, et certains utilisateurs de logiciels de montage vidéo ou de retouche d'image excellent dans l'art de tromper vos yeux. La manipulation d'une vidéo est complexe car elle intègre souvent plusieurs éléments ayant leur dynamique propre (éléments de décor, éclairage et personnages en mouvement), et malgré cela, on trouve aisément sur Youtube des vidéos d'amateurs comportant des effets spéciaux assez bluffants. Imaginez ce que peut faire un professionnel.

Pour les images c'est plus simple, et la démocratisation de Photoshop, autrefois réservé aux spécialistes et techniciens, permet aujourd'hui à un panel beaucoup plus large de personnes de s'essayer au montage photo, bien souvent grandement aidé par les tutoriels vidéo disponibles sur le web. Cela dit, on ne s'improvise pas un « pro » de la Rolls-Royce des logiciels de retouche en quelques heures (en quelques jours non plus d'ailleurs), et vous comprendrez pourquoi dès votre premier lancement de ce logiciel ;-)

Incohérences de grain, contraste, couleurs, saturation, luminosité, ou encore densité et orientation de l'ombrage sont quelques uns des paramètres importants souvent négligés par les non-initiés. Il est alors assez facile de déjouer la fraude.

« Project VoCo », le Photoshop de la voix

1478438316_project-voco-640x417.jpg Bien que ce logiciel soit encore en cours de développement en collaboration avec l'Université de Princeton, cette nouveauté prévue de la célèbre société Adobe s'annonce révolutionnaire, puisqu'elle va permettre, un peu à la manière dont Photoshop le fait déjà avec des images, de créer un enregistrement vocal à partir d'une voix choisie, mais aussi - et c'est la que ça devient intéressant - d'en modifier un tout en gardant les caractéristiques vocales de l'original (timbre, prononciation, etc).

La seule contrainte, que ce soit pour la création ou la manipulation d'un fichier audio, sera de disposer de 20 minutes minimum d'enregistrement audio de la voix concernée, afin que les algorithmes du logiciel puissent correctement analyser votre empreinte vocale et soient capables de la reproduire. Bien que ce détail ne soit pas encore spécifié dans les sources que j'ai pu lire, ces 20 minutes d'enregistrement devraient se présenter sous forme de dictée, afin qu'un large éventail de mots et expressions soient digérés par le logiciel. C'est le cas des logiciels de reconnaissance vocale avec lesquels je me suis amusé à une époque, ça ne devrait donc pas changer sur ce point.

Une fois la dictée effectuée et la voix analysée par le logiciel, il suffit simplement de saisir dans un champ le texte que l'on veut entendre prononcer et la magie opère. il en sera presque de même pour modifier un enregistrement existant, lui ajouter des mots, en retirer ou en substituer, le tout en quelques instants. Le rendu de la prononciation est tout à fait crédible, et on ne distingue pas la voix de synthèse de la voix originale.

Comme je l'ai spécifié, ce logiciel n'est pas encore disponible et Adobe n'a pour le moment annoncé aucune date de disponibilité, cependant, la vidéo de démonstration montre la solution à un stade assez avancé, et elle pourrait bien être accessible l'année prochaine. Si vous désirez en essayer la version preview (beta) lorsque ce sera possible, je vous recommande de vous inscrire sur Adobe Labs ou elle sera probablement visible.

Des fonctionnalités attendues

1478438450_projectvoco5.jpg Ce nouveau logiciel d'Adobe modifiera la manière de travailler des ingénieurs du son qui pourront alors perfectionner les fichiers audio, ou en créer de nouveaux sur la base de « snippets » vocaux existants. Cela pourrait aussi révolutionner l'industrie du film, ou il ne sera alors plus nécessaire de tourner maintes fois une scène ratée à cause d'un cafouillage dans le texte.

Il suffira grâce à Project VoCo de remplacer le mot ou l'expression indésirable dans une phrase par celui voulu, et le tour sera joué. Évidemment, on peut imaginer que la partie du doublage sonore, ou encore linguistique d'une production en tirera un énorme bénéfice.

Un petit clin d’œil à nos amis Anonymous, qui pourront eux aussi utiliser ce logiciel dans leurs nombreuses vidéos d'intervenants masqués, ou il sera alors encore plus simple pour eux de gérer leur discours en voix-off ;-)

Des futures dérives à prévoir

Évidemment, tout comme pour les logiciels de montage vidéo ou de manipulation d'image, un problème se pose avec la venue d'un tel instrument, et ses multiples possibilités laissent envisager qu'à l'instar du visuel, il sera de plus en plus difficile d'accorder du crédit à ce que l'on entend.

Dans le contexte actuel des fraudes relatives aux élections présidentielles aux États-Unis, ou plus généralement dans celui des mensonges politiques que l'on ne compte plus, n'importe quel politicien, homme d'état, ou organisation véreuse pourra alors sans mal faire falsifier des déclarations officielles afin de leur faire dire ce qu'il souhaite, que ce soit les siennes ou celles de ses opposants. Il sera possible de faire dire ce que l'on veut à qui l'on veut, je vous laisse imaginer le foutoir !

La vidéo tournée lors de la conférence Adobe MAX de San Francisco est assez éloquente :

Comment détecter une fraude ?

Le logiciel n'étant pas encore disponible, difficile de vous donner des astuces pour savoir si un fichier audio a été manipulé ou pas. Cependant, il faut savoir que dans la majorité des cas, quand un logiciel modifie un fichier, il laisse son « empreinte » dans le code de ce dernier. Par exemple, si vous ouvrez et modifiez une image avec Photoshop, une fois celle-ci sauvegardée, et si vous faites apparaitre son code source en l'ouvrant avec votre bloc notes, vous apercevrez les tags propriétaires de l'éditeur, comme ci-dessous :

1478437838_Capture.png

Il en est généralement de même avec d'autres logiciels, mais cette méthode peut être contournée et n'est donc pas fiable à 100%.

Dans le cas des images, il existe des logiciels dont certains en ligne, et qui proposent des outils qui permettent de déterminer l'authenticité d'une photo. Toute modification laissant des traces, même subtiles, j'imagine que d'autres logiciels capables de détecter la modification d'un fichier audio verront le jour pour nous permettre de démasquer les fraudeurs.

En attendant, nous devrons redoubler de prudence en écoutant certaines déclarations officielles dans l'avenir...

Par Le Veilleur



Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Technologie »