Pologne : grande manifestation à Varsovie contre le gouvernement


Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à Varsovie pour dénoncer la politique du gouvernement centriste de Donald Tusk, à l'appel d'organisations syndicales, religieuses et de partis d'opposition de droite.
 
La police polonaise ne communique pas les chiffres de manifestants. Selon les médias polonais, leur nombre pourrait avoisiner 40.000, alors que les organisateurs avaient annoncé 100.000 participants.
 
Venus de différentes régions du pays à l'appel du syndicat Solidarité, de la station ultracatholique Radio Maryja et du parti conservateur Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, les manifestants ont rempli à midi une place dans le centre de Varsovie, pour y assister à une messe.
 
« Je suis venu manifester pour montrer qu'il y a des gens qui n'aiment pas ce qui se passe aujourd'hui en Pologne. La situation économique empire, et nos enfants auront une vie encore plus difficile que nous »
, a déclaré à l'AFP Piotr Zaremba, venu de Czarna Bialostocka, à quelques 220 kilomètres à l'est de Varsovie. Brandissant des drapeaux nationaux blancs et rouges, des drapeaux de Solidarité, et des pancartes avec des slogans contre le gouvernement Tusk, les manifestants protestaient contre « l'absence de dialogue social » et le relèvement à 67 ans de l'âge de la retraite.
 
Les manifestants réclamaient également « le respect des droits civiques et la pluralité des médias », protestant contre le refus des autorités audiovisuelles polonaises d'accorder à la chaîne de télévision ultracatholique Trwam une place sur le bouquet numérique de la télévision nationale. Après la messe, les manifestants ont parcouru environ trois kilomètres vers le quartier historique de la capitale en entonnant des chants religieux et patriotiques.
 
Sur la place devant le Château royal, le président de PiS Jaroslaw Kaczynski a fortement soutenu Radio Maryja et la télévision Trwam du père rédemptoriste Tadeusz Rydzyk. « Nous avons aujourd'hui besoin d'un renouveau, surtout d'un renouveau moral », a-t-il lancé à la foule qui l'a ovationné. Selon lui, les Polonais sont aujourd'hui manipulés par les médias qui soutiennent le gouvernement de Donald Tusk, au pouvoir depuis sept ans.
 
« Les Polonais sont aujourd'hui exploités par ceux qui manipulent les gens, par ceux qui ne respectent aucune loi. La démocratie devient une fiction », a-t-il affirmé. « Nous ne voulons pas de fiction, nous voulons la démocratie. Nous réclamons le droit à la liberté, c'est pour cela que nous voulons la télévision Trwam »
, a-t-il dit. Cette chaîne diffuse actuellement ses émissions par satellite et dans les réseaux câblés. Le Conseil de l'Audiovisuel polonais a eu des objections concernant ses sources de financement.
 
« Nous voulons l'égalité des droits, et aujourd'hui dans notre pays les uns profitent des droits, alors que d'autres n'ont que des obligations »
, a encore déclaré M. Kaczynski. Malgré sa situation macroéconomique relativement bonne, la Pologne est frappée par un chômage de plus de 12%. Le gouvernement a récemment fait adopter une loi sur le recul de l'âge de la retraite qui passera progressivement à 67 ans, au grand dam des syndicats.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »