Politique d'immigration d'aube dorée en Grèce : « Nous sommes prets à rouvrir les fours ! »


Alors que la situation en Grèce se dégrade un peu plus chaque mois, impactée par les incessantes coupes budgétaires imposées aux institutions du pays et subies par le peuple, le parti néo-nazi aube dorée profite de la situation politique pour imposer son idéologie qui se veut on ne peut plus claire !
 
Les inquiétudes justifiées qui en découlent sont bien entendu passées sous silence médiatique, alors que la sonette d'alarme devrait être tirée face à ce mal renaissant de ses cendres, et que la plupart d'entre nous croyaient enterré à tout jamais depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
 
Plus inquiétant encore : La crise économique touchant de nombreux pays de la zone européenne, le parti aube dorée en profite pour s'exporter dans ces zones destabilisées comme en Italie, agrandissant chaque jour un peu plus son emprise ainsi que les risques futurs qui y sont liés. l'Union Européenne et l'Allemagne semblent bien en être responsables, et l'hypothèse selon laquelle cela ferait parti d'un plan orcherstré par les élites dévoués au nouvel ordre mondial apparaît de plus en plus évidente ! Le veilleur
 
La Grèce s'est retrouvée mercredi confrontée aux discours et actes de haine racistes de son parti parlementaire néonazi, Aube Dorée.
 
Le parti grec néo-nazi Aube Dorée a remporté 18 sièges au parlement lors des élections de l'année dernière. Depuis, sa cote de popularité a doublé, et il fait pression pour faire passer de nouvelles lois anti-immigration, et interdire l'accès à l'armée et à la police aux personnes d'origine étrangère.
 
Konstantinos Georgousis, un étudiant grec dans le domaine de l'audiovisuel a passé un mois avec les militants du parti au cours de l'été dernier. Son film documentaire « Les nettoyeurs » a été diffusé par la chaîne britannique Channel 4. Dans son documentaire de 8 minutes, on voit les sympathisants d'Aube Dorée exprimer ouvertement des commentaires extrêmement violents et racistes dans la rue, ainsi que leur hostilité à l'égard des immigrés :
 
« La crise financière sera résolue une fois que nous nous serons débarrassés de ces 3 millions d'immigrés. Ces parasites boivent notre eau, ils mangent notre nourriture et ils respirent notre air grec. Ils nous tuent ! Une fois qu'ils seront partis, nous aurons de l'argent pour augmenter les salaires et éliminer le chômage. Ce sont des miasmes, des sous-hommes. Nous n'en avons rien à faire d'eux. Nous sommes prêts à rouvrir les fours! Nous allons faire du savon d'eux, mais comme ce pourrait être un savon irritant pour la peau, nous ne l'utilisons que pour laver les voitures et les rues ».
Dans le local des sympathisants, un militant explique comment faire correctement le salut du parti, en indiquant qu'il se distingue du salut hitlérien par le degré d'inclination du bras, et en affirmant qu'il s'agit de l'antique salut grec... Adonis Georgiadis, un député du parti de centre droit Nouvelle Démocratie, a expliqué à la chaîne Channel 4 que le documentaire ne reflétait pas l'opinion de la majorité des Grecs.
 
« Beaucoup de gens en Grèce sont inquiets du changement de la population à cause de ces immigrés clandestins », dit-il. « Aube Dorée est une honte pour notre société et notre démocratie. Mais la société grecque est tellement mise sous pression que les gens se mettent à voter pour Aube Dorée ». Source Express.be

La vidéo suit le candidat néonazi Alexandros Plomaritis pendant sa campagne dans le quartier athénien d'Aghio Panteléimon, bastion d'Aube Dorée. Elle montre Alexandros Plomaritis dans un marché de plein air insultant passants étrangers et commerçants refusant ses tracts.
 
Les images de la chaîne de télévision britannique Channel Four ont suscité un sursaut au sein de la police. La toute nouvelle Direction policière de lutte contre la violence raciste, mise en place sous la pression internationale, a annoncé avoir transmis ces images au parquet d'Athènes.
 
La justice se mobilise
 
Depuis l'entrée au Parlement de 18 députés en juin, Aube Dorée a tenté de dissimuler son caractère néonazi sous un discours ultranationaliste. La formation a nié être à l'origine de la vague de violences xénophobes qui a valu au pays d'être interpellé par toutes les organisations de défense des droits de l'homme et signalé comme potentiellement dangereux par le département d'Etat américain.
 
Le chef d'Aube Dorée, Nikos Mihaloliakos, avait pour sa part publiquement nié en mai l'extermination des Juifs par les nazis, et l'existence des camps, chambres à gaz et fours crématoires, sans être inquiété par la justice. Depuis peu, après des années d'incurie sinon de complaisance, la police et la justice grecques ont compliqué sa tâche en entreprenant de se mobiliser contre le militantisme raciste et antisémite. Source Actuwiki

Aube Dorée lance des cours d'endoctrinement pour les enfants
 
Le parti grec d'extrême-droite Aube Dorée a commencé a organisé des cours d' « éveil national » pour les enfants de 6 à 10 ans, accompagnés de leurs parents. Selon l'annonce officielle du parti, c'est le 23 février dernier qu'a eu lieu le premier cours « d'édification des enfants » dans les bureaux d'Aube Dorée à Artemis, dans l'Attique, à l'est du pays.
 
Les enfants ont regardé des « vidéos éducatives » et participé à une discussion sur « la naissance de l'ancien monde, les dieux de l'Olympe et la foi chrétienne », d'après le site officiel d'Aube Dorée. Toujours d'après le site, cette initiative n'est que la première d'une série, organisée dans « un effort pour régénérer l'esprit grec ».
 
Le 31 janvier, le site Internet d'une section locale d'Aube Dorée a publié un texte de l'auteur George Georgalas, initialement publié en 1967, sur la valeur et l'importance d'endoctriner les enfants.
 
Dans ce texte, l'auteur écrivait que c'est entre 6 et 10 ans qu'il était « approprié pour l'enfant de se voir implanter un modèle » et de « créer des tendances, des propensions, des idéaux à travers la fiction ». Source euronews




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Crise humanitaire »