« Planète X » : L’existence d'une neuvième planète bientôt confirmée ?


Avant toute chose, je précise au vu des dates de publication des sources concernées qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril. Cette précision étant faite, je tiens à ajouter que je ne suis pas un défenseur de théories relatant des apocalypses attribuées aux hypothétiques Nibiru, Tychée ou Némésis.

La question n'est pas de nier leur existence, pas plus que de l'affirmer, mais seulement de se baser sur des observations concrètes et non sur des légendes issues des interprétations liées à la disparition d'un ancien peuple auquel certains attribuent tout et n'importe quoi.

Cette mise au point étant faite, cette découverte déjà évoquée par des astronomes espagnols en 2014, peut en effet apporter la lumière sur les causes d'extinctions massives survenues dans un passé lointain de notre planète. Non pas par la proximité immédiate et cyclique de cet objet céleste en rapport à la Terre comme cela est souvent relaté, mais par les interactions que cette planète pourrait provoquer à chaque fois qu'elle traverse la ceinture de kuiper.

Pourrait-on attribuer à cette mystérieuse et controversée planète le fameux et redoutable « grand bombardement tardif» survenu il y a environs 4 milliards d'années ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais si la découverte de cette planète s'avère confirmée, la question qui suivra probablement est « combien de temps reste il avant que nous en constations les effets ? »

Le Veilleur

Nouvelles preuves de l’existence d'une neuvième planète dans notre système solaire

Quelque chose d'étrange se passe dans le système solaire et les astronomes supposent, qu'une énorme planète mystérieuse provoquerait ces phénomènes bizarres.

1459528735_CeV7N2EVIAEq-NI.jpgDes scientifiques se sont aperçus que les objets célestes qui se trouvent aux confins de notre système solaire subissaient une influence gravitationnelle qui pourrait être provoquée par un objet non identifié. Selon les scientifiques Mike Brown et Konstantin Batygin, l'existence d'une planète cachée dix fois plus grande que la Terre, serait la meilleure façon d'expliquer la modification des orbites de ces corps célestes.

En janvier, les deux astronomes ont déclaré qu’ils avaient déduit la possibilité de l’existence d'une nouvelle planète en analysant la Ceinture de Kuiper, une zone, mystérieuse pleine d’astéroïdes et d’autres objets glacés dans laquelle on perçoit aperçu l’influence de quelque chose d'énorme mais d'encore inconnu.

Bien que nous concevions avec scepticisme l’existence de cette planète, nous continuons les recherches de son influence sur les confins du système solaire… Pour la première fois depuis 150 ans, on peut déclarer que le modèle du système solaire est encore incomplet.

, a fait remarquer Konstantin Batygin. Même si les mathématiques montrent que cette planète doit exister, elle n'a pas encore pu être observée et à cet effet, le Téléscope Canada France Hawaii explore les confins du système solaire. Il sera possible de confirmer les calculs de Mike Brown et de Konstantin Batygin en examinant davantage d'objets situés dans la Ceinture de Kuiper.

Mike Brown, est devenu célèbre pour le rôle qu'il a joué dans le déclassement de la planète Pluton, qui n'en est officiellement plus une aujourd'hui. Il aurait proclamé après cette décision de la communauté scientifique :

Maintenant on peut aller chercher une autre planète pour terminer le modèle du système solaire.

Source rt.com

La cause des extinctions massives enfin révélée ?

1459529570_CezPMjvXEAAqV_z.jpglarge.jpgDaniel Whitmire et John Matese, astrophysiciens de l’Université de l’Arkansas (Etats-Unis), estiment que les extinctions massives qui se répètent sur Terre environ tous les 27 millions d’années sont provoquées par la rotation sidérale de la planète X, rapporte la revue scientifique Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

D'après les chercheurs, l'orbite de la planète X s'incline lentement par rapport au Soleil au cours de sa rotation, si bien que tous les 27 millions d'années, l'astre traverse la ceinture de Kuiper (une zone du Système solaire s'étendant au-delà de l'orbite de Neptune, entre 30 et 55 unités astronomiques, ndlr), ce qui provoque inévitablement des perturbations gravitationnelles susceptibles de projeter des comètes depuis la ceinture de Kuiper directement vers le centre du Système solaire.

Ainsi projetées, les comètes entrent en collision avec d'autres corps célestes, y compris notre planète. Au fur et à mesure qu'elles s'approchent du Soleil, les comètes se divisent en plusieurs fragments capables d'empêcher la lumière solaire d'atteindre les astres, dont notamment notre Terre.

1459529646_CezZ8jbXEAEx974.jpglarge.jpgCette théorie, poursuivent les scientifiques, constitue l'explication la plus probable des extinctions massives de la faune terrestre à certaines époques géologiques.

Parmi d'autres causes plausibles de l'extinction figurent la présence d'une seconde étoile auprès du Soleil et les oscillations verticales du Soleil observées au cours de sa rotation autour du centre de notre Galaxie. Cependant, ces deux théories n'ont pas encore été prouvées du point de vue paléontologique, soulignent les chercheurs.

La planète X est un corps céleste dont la masse est d'environ 10 fois celle de la Terre. Elle se trouve sur une orbite vingt fois plus éloignée que celle de Neptune et tourne autour du Soleil sur une orbite ayant une période de révolution de 10.000 - 20.000 années.

Ce sont les astronomes Konstantin Batygin et Mike Brown de l'Institut de technologie de Californie (Caltec) qui ont découvert l'existence de cette planète. Sa découverte pourrait devenir l'évènement le plus sensationnel de cette décennie.

Source sputniknews.com



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Espace »