Philippines : Le typhon Haiyan fait plus de 10.000 morts et provoque une évacuation de masse au vietnam


Les représentants de la police philippine ont indiqué que le nombre de victimes du typhon Haiyang a dépassé 10.000 personnes. Auparavant, on a parlé de 1200 morts, mais les données reçues dans la nuit du dimanche montrent que dans une seule province de Leyte plus de 10.000 personnes ont déjà péri. Il a détruit 70 à 80% des régions qu'il a traversées vendredi et samedi.
 
Des vagues hautes de cinq à six mètres charriant des débris ont rasé des maisons et noyé des centaines de personnes. Des vents atteignant 275 km/h ont été enregistrés et la montée des eaux a englouti des localités situées jusqu'à un kilomètre à l'intérieur des terres.
 
« Nous avons eu une réunion la nuit dernière avec le gouverneur et les autres responsables. Le gouverneur a dit que selon les estimations, déjà 10.000 personnes sont mortes », a déclaré le commissaire Soria. « Les dégâts sont énormes. Si ce nouveau bilan se vérifie, Haiyan sera la catastrophe naturelle la plus sévère dans l'histoire récente des Philippines. C'est terrifiant »
Le typhon a laissé dans son sillage des zones inondées où flottent des cadavres, des routes encombrées par les chutes d'arbres ou de pylônes, des maisons détruites. Le ministre de l'Intérieur philippin Manuel Roxas déclarait :
 
« je ne sais pas comment décrire ce que j'ai vu. C'est terrifiant » 
, tandis que Tecson John Lim, un responsable de la municipalité de Tacloban, a affirmé que
 
« les morts sont dans les rues, dans leurs maisons, ils sont sous les gravats, ils sont partout »
« Ce sont des destructions massives (...) La dernière fois que j'ai vu quelque chose de cette ampleur, c'était à la suite du tsunami dans l'océan Indien qui avait fait 220.000 morts »
, a déclaré à Tacloban Sebastian Rhodes Stampa, chef de l'équipe de l'ONU chargée de la gestion des désastres. Plusieurs provinces ont été traversées par la tempête, sur un front de 600 km, et de nombreuses localités restaient coupées du monde dimanche. L'inquiétude était vive notamment concernant le sort des 40.000 habitants de Guiuan, sur Samar, point d'entrée du typhon dans ce pays vendredi. Aucun contact n'a pu être établi.
 
Aide internationale en vue
 
Face à l'ampleur de la catastrophe, plusieurs pays ont proposé leur aide. Les Etats-Unis vont fournir des hélicoptères, des avions, des navires et des équipements destinés à la recherche et au sauvetage, après une demande de Manille, a annoncé le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagels.
 
L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont accordé dimanche une aide de près d'un demi-million de dollars US (370.000 euros), alloués à la Croix Rouge de l'archipel.
 
De son côté, le PAM (Programme alimentaire mondial), une agence de l'ONU, est en train d'organiser le transfert de 40 tonnes d'aide alimentaire. L'UNICEF, l'agence onusienne pour l'enfance, a déjà préparé 60 tonnes de matériels de santé et de survie qui partiront d'un de ses centres de logistique à Copenhague et devraient arriver aux Philippines mardi.
 
300 morts, 2000 disparus sur la seule île de Samar
 
Haiyan a fait au moins 300 morts et 2000 disparus sur la seule île de Samar, au centre de l'archipel philippin ont indiqué dimanche les autorités. Trois cents personnes sont confirmées mortes à Basey, une petite ville de Samar, tandis que 2000 personnes sont portées disparues à travers toute l'île, a indiqué Leo Dacaynos, membre du conseil de gestion des catastrophes, à la radio DZBB.
 
Les deux îles, Leyte et Samar se trouvaient au centre de la trajectoire de Haiyan, lorsqu'il a touché terre vendredi à l'aube, accompagné de vagues de plusieurs mètres et de vents avec des pointes dépassant les 300 km/h. De nombreuses communautés restaient dimanche injoignables et le bilan pourrait encore s'aggraver.
 
Aucun contact notamment n'a encore été établi avec la cité portuaire de Guiuan, sur Samar, point d'entrée du typhon dans ce pays vendredi à l'aube.
 
Le Vietnam a déjà déplacé plus de 600.000 personnes
 
Le Vietnam a déplacé plus de 600.000 personnes avant l'arrivée de Haiynan, ont indiqué dimanche les autorités, qui attendent le typhon lundi matin.
 
« Nous avons évacué plus de 174.000 foyers, soit plus de 600.000 personnes »
, a annoncé un communiqué du ministère vietnamien pour le contrôle des inondations et des tempêtes. Mais 200.000 ont été autorisées à rentrer chez elles en raison d'un changement de trajectoire de la tempête.
 
Il devrait être rétrogradé en catégorie 1 lorsqu'il touchera la côte du Vietnam lundi matin, soit 24 heures après ce qui avait été initialement prévu, a indiqué le Bureau vietnamien de la météo. Il est également attendu plus au nord que les prévisions initiales.
 
Haiyan avance rapidement vers le nord/nord-ouest, à une vitesse de 35 km/heure, indique le Bureau de la météo. Il doit toucher terre lundi à 07H00 (12H00 GMT), avec des vents à 74 km/h, soit bien moins violents que les pointes de plus de 300 km/h enregistrées aux Philippines vendredi.
 
Le Vietnam n'en a pas moins conduit une des opérations d'évacuation les plus importantes de son histoire, selon la presse officielle. Quelque 600.000 habitants des zones les plus vulnérables ont été déplacés vers des abris situés en hauteur.
 
En raison du changement de la trajectoire de Haiyan, 200.000 personnes des provinces du centre ont été autorisées à rentrer chez elles, ont indiqué les autorités.




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Climat »