Paquet neutre : Du tabac sans design, et sans... mentions


Loin de moi l'idée de faire de la publicité pour le tabac, et bien qu'étant fumeur de longue date, je ne saurais que trop vous recommander de ne pas ou plus y toucher, et ce pour de multiples raisons, à commencer par la santé, mais aussi l'aspect financier non négligeable.

Ces recommandations faites, il est question ici de l'arrivée des nouveaux paquets « neutres », et dont j'ai moi même fait l'acquisition lors de ma dernière virée en Corse, étant donné que le tabac est nettement moins cher la bas. De couleur vert olive, de taille uniforme et affublés d'une police d’écriture standardisée, ces nouveaux emballages sont censés ôter toute envie de l’acheter.

Oui, sauf que tout fumeur de longue date changera pas ses habitudes face à un nouvel emballage, ceci vise donc les futurs jeunes fumeurs qui seraient censés se détourner d'un artifice pas très « hype ». Vaste blague, car il ne faudra probablement que peu de temps avant que des coques ou sur-emballages aux motifs originels ne viennent inonder le marché et rendre cette mesurette dépourvue de tout sens.

Par contre, la ou cela devient inquiétant, c'est que toute mention a également disparue du paquet. Me concernant, je consomme du tabac bio ou était indiqué sur le pot « 100% tabac », ainsi que sans additifs. Tout ceci a désormais disparu, et il est maintenant presque impossible d'affirmer que ce tabac comporte encore les avantages et spécificités qui m'ont poussé à l'acheter.

A une époque ou on nous vend des lasagnes au bœuf contenant en fait de la viande de cheval (ou d'autres choses), du fromage de chèvre au... lait de vache, des tartelettes aux matières fécales et autres ingrédients douteux contenus dans les aliments de fast-food, comment savoir ce que l'on fume ? Est ce toujours votre marque habituelle qui est dissimulée derrière ces nouveaux emballages, ou un mix de résidus de différents sous-produits réunis auquel on ajoute un agent de texture pour vous donner l'illusion ?

Bref, un énième foutage de gueule ! Notez tout de même pour ceux et celles que cela intéresse qu'une opération « mois sans tabac » sera lancée le 1er novembre en France, et qu'à cette occasion des kits pour arrêter de fumer seront gratuitement délivrés en pharmacie (merci à Volti pour l'info).

Le Veilleur

Paquets sans mentions

L’arrivée dans les linéaires des buralistes de premières références en « paquet neutre » (voir Lmdt du 1er août) suscite des réactions très diverses et des questions de la part des fumeurs (voir Lmdt des 8 et 9 septembre). Et l’une d’entre elle concerne l’absence de toute mention informative sur le tabac lui-même. Il n’y en a plus sur le paquet neutre (voir Lmdt du 23 mai).

Et pour cause, la législation sur le paquet neutre oblige le fabricant à supprimer toute « mention informative » : telle que les taux de tabac, d’agents de saveurs, de texture et de conservateurs ; ou telle que le dosage en nicotine, goudrons et monoxyde de carbone.

Cela suscite des interrogations comme celle d’un fumeur qui s’est adressé récemment au Monde du Tabac :

Je fume (relativement peu) des cigarettes faites avec du tabac issu de l’agriculture biologique. J’achetais des cigarettes et du tabac à rouler d’une marque qui portaient la mention certifiée « tabac cultivé sans pesticide » ainsi que « sans additif ».
Les derniers paquets que j’ai achetés sont des paquets dits neutres (…) et il n’y a plus aucune indication concernant le tabac utilisé et le type d’agriculture dont il est issu. Il n’y a plus aucune mention de la composition (le « sans additif » a disparu)

De fait, on nous rapporte que certains buralistes commencent à avoir des réactions négatives de clients qui habituellement achètent leur paquet de cigarettes ou de tabac à rouler sans additifs. Ils ne reconnaissent plus leur packaging d’origine.

Il revient donc au buraliste qui vient de recevoir ces paquets neutres de cigarettes – 100 % tabac et sans additifs – de bien confirmer ces caractéristiques aux fumeurs adultes familiers de ces marques.

Le caractère neutre du packaging permettant de recouper en soi une autre information … la fraîcheur de ces produits sans conservateurs.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Santé »