Palestine : Plus de 200 raies s'échouent mystérieusement sur une plage de Gaza


Mercredi, des dizaines de raies mobula ensanglantées ont été retrouvées mortes sur une plage de la ville de Gaza en Palestine. Un incident tout à fait inhabituel dont les spécialistes ignorent l'origine.
 
C'est un sinistre spectacle auquel ont assisté des habitants de la ville de Gaza en Palestine alors qu'ils se promenaient sur la plage. Mercredi, ils ont découvert que la mer avait apporté des dizaines de cadavres de raies. Selon les témoins, il y en avait environ 220 qui flottaient dans l'eau et gisaient là dans le sable, les ailes ensanglantées et pleines de blessures. Et il ne s'agissait pas de petites raies mais de mobulas, des spécimens qui ressemblent un peu à des raies Manta et qui peuvent mesurer jusqu'à 5 mètres pour un poids de 80 kg.
 
Si le nombre de spécimens échoués est surprenant, l'incident étonne d'autant plus que cela faisait près de six ans qu'aucune raie n'avait été vue sur la plage.
 
« Les mobulas voyagent souvent en énorme banc de milliers d'animaux, elle s'élancent aussi hors de l'eau et font un tour en l'air avant de retomber. Très cool, effectivement »
, a commenté Bob Rubin, expert en raie au Santa Rosa Junior College en Californie, interrogé par le Daily Mail. Mais :
 
« cette observation est étrange pour moi, et aussi inconnue. J'ai travaillé pendant de nombreuses années dans le golfe de Californie où il y a d'abondants bancs de mobulas mais je n'ai jamais vu un échouage aussi massif »
, a t-il expliqué. Pour l'heure, la cause de l'incident reste mystérieuse bien que plusieurs hypothèses aient été évoquées au vu de l'aspect des raies.
 
« Ces animaux semblent avoir du sang au niveau des « ailes » - les nageoires pectorales - qui pourrait provenir d'un choc avec quelque chose - des bateaux, des rochers, du sable, plusieurs d'entre eux ? »
, a précisé Bob Rubin. Néanmoins, dans la mesure où le spécialiste n'a pas pu réellement voir les raies, il ne peut se prononcer. Selon lui, il aurait été possible d'en apprendre plus voire dénicher d'autres causes possibles en étudiant le contenu de leur estomac et l'état de leurs branchies.
 
« Des bruits sous-marins importants ou des signaux électriques peuvent avoir causé une sorte de désorientation chez les raies mais c'est seulement une hypothèse de ma part »
, a ajouté le spécialiste. Quoi qu'il en soit, il est surement trop tard aujourd'hui pour en savoir plus, puisqu'en apprenant la nouvelle de l'échouage, des pêcheurs palestiniens se sont rapidement rendus sur la plage pour tirer les raies hors de l'eau, les découper et aller les vendre au marché.




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Morts massives »