Océan Atlantique : Le plancher océanique se fracture et risque de fissurer la plaque eurasienne


En 2011, les géologues avaient annoncé que la plaque tectonique européenne commencait à passer sous la plaque africaine. Un phénomène qui d'après eux pouvait conduire à la naissance d'une nouvelle zone de subduction en Méditerranée. De récentes découvertes confirment leur analyse. Depuis des millions d'années, le front nord de la plaque tectonique africaine descendait sous celle de l'Europe, mais le phénomène pourrait bien être en train de s'inverser... Le veilleur
 
Une nouvelle zone de subduction se formant au large de la côte du Portugal annonce le début d'un cycle qui verra l'Europe continentale se rapprocher de l'Amérique.
 
Publié dans Geology, la nouvelle recherche menée par des géologues de l'Université de Monash a détecté la première preuve qu'une marge passive dans l'océan Atlantique devient active. Un début de zones de subduction près de Iberia, sont des endroits où une des plaques tectoniques qui couvrent la surface de la terre plonge sous une autre plaque dans le manteau soit la couche juste en dessous de la croûte.
 
Le Dr João Duarte, de l'École des sciences de la terre, a déclaré à l'équipe avoir cartographié le plancher océanique et a trouvé qu'il commençait à se fracturer, indiquant une activité tectonique autour de la bordure de la plaque sud ouest de l'Iberia apparemment passive.
 
« Ce que nous avons détecté, c'est les débuts d'une marge active - c'est comme une zone de subduction embryonnaire » a déclaré le Dr Duarte. « L'Activité de tremblement de terre important, y compris le tremblement de terre de 1755 qui a dévasté Lisbonne, a indiqué qu'il pourrait y avoir des mouvements des plaques tectoniques convergeant dans la région. Pour la première fois, nous avons été en mesure de fournir non seulement les preuves que c'est effectivement le cas, mais également un mécanisme d'entraînement cohérent. »

maroc-grosse-failleapparueen10ans.jpg La subduction naissante dans la zone ibérique pourrait marquer le début d'une nouvelle phase du Cycle de Wilson - où les mouvements des plaques brisent des supercontinents, comme la Pangaea, ouvrant les océans, stabilisent et ensuite se forment de nouvelles zones de subduction qui ferment les océans et rassemblent les continents dispersés en arrière. (photo : Une ligne de faille en Algérie montre où la plaque africaine et la plaque eurasienne se heurtent et s'enfoncent.)
 
Cette rupture et la reformation des supercontinents est arrivé au moins trois fois, au cours de plus de 4 milliards d'années, sur la terre. La subduction ibérique va tirer progressivement l'Iberia vers les États-Unis dans environ 220 millions d'années.
 
Les résultats fournissent une occasion unique d'observer une marge passive devenir active - un processus qui prendra environ 20 millions d'années. Même à cette phase précoce, l'endroit produira des données cruciales pour affiner les modèles géodynamiques.
 
« La compréhension de ces processus fournira certainement de nouveaux aperçus sur la façon dont les zones de subduction se seraient créés dans le passé et comment les océans ont commencé à se fermer » a déclaré le Dr Duarte. Il ajoute : « les continents de la Terre pourraient ressembler beaucoup à la Pangée dans un avenir lointain, se référant à un supercontinent qui existait il y a environ 200 millions d'années. »
La zone de subduction nouvellement découverte est située dans l'océan Atlantique à environ 120 miles (193 km) au large de la côte sud-ouest du Portugal. Elle est composée de six segments différents qui couvrent une distance totale de l'ordre de 186 miles (300 km).
 
la zone de subduction est en fait une nouvelle fissure dans la plaque eurasienne. une des douzaine de plaques tectoniques qui forment la croûte terrestre. La plaque eurasienne contient toute l'Europe et la plupart de l'Asie.

« Dans ce cas, la plaque Eurasie se cassera en deux »
, a déclaré Duarte à National Geographic.

tsunamis-lisbonne.jpgLes scientifiques ont longtemps soupçonné qu'une nouvelle zone de subduction se formait près de la bordure ouest de la plaque eurasienne, au large des côtes du Portugal. Cette région a longtemps été le siège d'une activité sismique importante, y compris un séisme de 8,7 de magnitude en 1755 qui a dévasté Lisbonne (avec un gros tsunami lié - photo ci-contre).
 
Ce genre de mouvement tectonique est également à l'oeuvre sur la « ceinture de feu » du Pacifique, située aux confins du Pacifique, une plaque et d'autres plaques tectoniques majeures. The Ring of Fire obtient son nom parce qu'il est composé de plus de 75 pour cent des volcans actifs et dormants du monde. C'est aussi le site du tremblement de terre du Tohoku en 2011, et il était à l'emplacement sous-marin du mouvement des plaques qui a provoqué le tsunami dévastateur.
 
Au cours des 20 dernières années, plusieurs équipes scientifiques de différents pays ont lancé des campagnes de recherche pour cartographier le fond marin autour de la région pour rechercher la preuve qu'une nouvelle zone de subduction se formait. Dans le cadre de son projet de recherche alors à l'Université de Lisbonne, Duarte a rassemblé les données de tous les différents projets de cartographie et les a combinées pour créer une nouvelle carte tectonique du fond marin au large des côtes du Portugal. La carte mise à jour a fourni la première preuve concluante que le plancher océanique au large la côte d'Iberia est en effet en train de se fracturer, et qu'une nouvelle zone de subduction commence à se former.

golf-cadix-west.jpgLes témoignages recueillis par l'équipe de Duarte indiquent que la plaque Eurasie pourrait éventuellement se diviser en sections océaniques et continentales séparées. Dans ce cas, la partie océanique, qui est faite de roches plus denses va plonger en-dessous de la section continentale.
 
Cela entraînera l'océan Atlantique à se rétrécir et à l'Amérique du Nord et Iberia de se rapprocher. D'autres études ont indiqué que l'activité géologique dans la région pourrait également réunir l'Afrique et Iberia ensemble, provoquant la disparition de la mer Méditerranée.

« Finalement l'Amérique du Nord et Iberia seront à nouveau ensemble, et la collision donnera l'origine de nouvelles chaînes de montagnes comme l'Himalaya » 
,dit Duarte. Pour l'instant, les scientifiques vont continuer à étudier la zone de subduction naissante, car elle pourrait aider à répondre à un mystère de longue durée : Comment les océans, surtout ceux qui, comme l'Atlantique ont des marges « passives » qui sont exempts de fractures, commencent à se refermer ?
 
Pour la première fois, nous assistons à une marge [passive] de l'Atlantique devenir comme une du Pacifique, « pour laquelle les zones de subduction sont communes », a dit Duarte dans une conversation avec National Geographic. Son équipe planifie de continuer à recueillir des données sur la croûte et le fond marin dans la région pour étudier plus en avant la zone de subduction. Ils développent également des logiciels et des modèles physiques du processus de subduction et des mouvements des plaques.
 
« La compréhension de ces processus va certainement apporter de nouveaux éclairages sur la façon dont les zones de subduction ont peut-être débuté dans le passé et comment les océans commencent à se fermer », a déclaré Duarte.
Par Yves Herbo



Commentaires 4

avatar de grosha
  • Par Grosha 0 0
  • Bonjour, cela est effectivement une époque intéressante pour les géologues... Les changements de pression enregistrés par les marges continentales entrainent tout un tas de phénomènes tel que celui décrit ici. Une rapide évolution des tensions tectoniques...

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Bonjour Grosha. Notre terre est vivante, et on a souvent tendance à l'oublier. La Pangée initiale a considérablement évoluée depuis des millénaires, et elle continuera avec ou sans nous. Nous devons nous poser la question : est ce que nous sommes en train de découvrir un nouveau processus, ou est ce l'arrivée de nouvelles technologies qui nous permet seulement maintenant d'observer des forces en action qui s'opèrent depuis des milliers d'années ? Il semble y avoir eu un élément déclencheur depuis le séisme de 2011 au japon, mais il est difficile d'affirmer si c'est une cause ou un effet...

avatar de cellequidoute
  • Par Cellequidoute 0 0
  • autant la fermeture de la mediterranée me semblait évidente, là il m' a fallu m'accrocher, merci pour la qualité des articles et tant que j'y suis félicitations pour la présentation du site

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Merci à toi, j'apprécie cette sympathique remarque

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Géologie »