Nouvelle-Zélande : une gigantesque plaque de pierres volcaniques dérive dans le Pacifique


Un appareil de surveillance maritime a averti un navire de guerre qu'il se dirigeait droit sur une masse flottante de pierres volcaniques. (© Armée de l'air néo-zélandaise / AFP). Presque aussi grand que la Belgique, le « radeau » de pierres ponces s'est formé lors de l'éruption d'un volcan sous-marin.

Un « radeau » de pierres ponces, formé lors de l'éruption récente d'un volcan sous-marin et presque aussi grand que la Belgique, dérive dans le Pacifique au large de la Nouvelle-Zélande, a annoncé vendredi la marine de guerre néo-zélandaise. Ce phénomène est dû à la concentration de pierres ponces, petites roches volcaniques poreuses et de faible densité, qui retombent à la mer après leur éjection et dérivent au gré des courants.
 
Le « radeau » observé dans le Pacifique s'étend sur près de 26.000 km2 et ressemble un peu à « une immense plaque de glace », selon le lieutenant Tim Oscar, commandant du navire Canterbury, joint sur zone. « C'est la chose la plus étrange que j'ai vue en 18 ans de mer », a-t-il dit. Des scientifiques se trouvant à bord du navire pensent qu'il s'est formé après l'éruption du Monowai, un volcan sous-marin actif.




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »