Nouvelle Zélande: un troisième volcan entre en éruption


Mardi 7 Août 2012 avait lieu l'éruption du volcan Tongariro, un volcan qui dormait depuis plus d'un siècle (voir Nouvelle-zélande : le traffic aérien perturbé par l'éruption du volcan Tongariro). Le lendemain, les vulcanologues néo-zélandais ont annoncé que le volcan de White Island montrait des signes inhabituels d'activité.
 
En effet, une caméra installée dans le cratère du volcan a enregistré une micro-éruption, sans lien avec celle du mont Tongariro. "La caméra dans le cratère semblait maculée de boue et de cendre ce matin, ce qui indique qu'il s'agit d'une sorte de rot", a ainsi déclaré à l'AFP Craig Miller, vulcanologue à l'institut de sismologie néo-zélandais GNS Science.
 
Apres le Mt Tongariro et le White Island qui ont éclaté la semaine dernière, le Monowai entre à son tour en éruption. Les deux dernières éruptions dates de 2008 et 2011. Le Monowai  est un volcan sous-marin de l'océan Pacifique situé dans les îles Kermadec au Sud et les Tonga et Fidji situées au nord, il appartient à la Nouvelle-Zélande.
 
Il est construit à l'extrémité méridionale de la ride des Tonga, une chaîne de montagnes sous-marines bordée par la fosse des Tonga à l'est. Il est composé d'une caldeira de 11 kilomètres de longueur et 8,5 kilomètres de largeur pour une profondeur supérieure à 1500 mètres. Cette dépression constitue la partie nord-est du volcan. Plusieurs cônes se situent autour de cette caldeira, notamment vers le sud-ouest où se trouve le point culminant du volcan à 132 mètres sous la niveau de la mer.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »