Nouveaux séismes : Violentes secousses à plusieurs endroits de la plaque Pacifique


Quelques jours seulement après un essaim de séismes au Kamtchatka (Russie), de nouvelles manifestations de forte ampleur viennent d'avoir lieu, encore une fois aux abords de la plaque pacifique.

Cette nouvelle série de séismes était prévisible et dénote clairement une intensification de l'activité tectonique sur la zone de la grande ceinture de feu. Nous pouvons nous attendre également à une augmentation significative de l'activité volcanique le long de la ceinture, particulièrement dans la région de l'arc des Kouriles-Kamtchatka. La possibilité de nouveaux séismes aux abords du Japon sont également à redouter... Le veilleur
 
Un puissant séisme de magnitude 8.3 frappe l'Extrême-Orient russe
 
Un puissant tremblement  de terre d'une magnitude de 8,3 sur l'échelle de Richter a été enregistré vendredi 24 mai au matin dans la région de Sakhaline et des îles Kouriles (Extrême-Orient), par l'Institut américain de géophysique (USGS). La Russie a levé l'alerte au tsunami dans la région émise peu auparavant.
 
Selon le ministère russe des situations d'urgence, le séisme s'est produit à 16 h 47 heure locale (7 h 47, heure française). Le ministère russe fait état d'une magnitude 6,7. Son épicentre a été localisé en mer d'Okhotsk, au large de la péninsule du Kamtchatka, à 250 kilomètres environ à l'ouest de la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski, et à une profondeur de 600 km, précise l'USGS.
 
Les répliques ont été ressenties jusqu'à Moscou, à quelque 7000 kilomètres de l'épicentre.
 
« Des habitants ont quitté leur appartement pour des raisons de sécurité »
, a déclaré une source sécuritaire à Interfax.
 
« Presque tout le continent a été secoué »
, a déclaré Anatoli Tsygankov, responsable du département des situations d'urgence des services météorologiques russes, indiquant que des secousses avaient été ressenties jusqu'en Roumanie. Les secousses à Moscou étaient de magnitude 1, et n'ont fait aucun dégât selon la même source.
 
Des habitants de la région de Sakhalin ont rapporté avoir été privés d'électricité après le tremblement de terre. Aucune victime n'était à déplorer. Un autre séisme d'une magnitude supérieure à 7 est attendu, selon les prévisionnistes, la semaine prochaine dans la même région, selon Russia Today. le monde
 
Deux séismes de magnitude 7,4 et 6.6 aux îles Tonga
 
Un séisme de magnitude 7,4 s'est produit vendredi au sud-ouest de l'archipel des Tonga, dans le Pacifique, sans toutefois causer de dégât, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).
 
Le tremblement de terre, s'est produit à 171 kilomètres de profondeur, à 282 km au large du sud-ouest de la capitale des Tonga, Nuku'alofa, à 05H19 heure locale (17H19 GMT jeudi). Il a été suivi quatre heures plus tard d'une deuxième secousse, de magnitude 6,6, à 103 km de profondeur, à 84 km au nord-ouest de la ville.
 
Les secousses n'ont pas provoqué de tsunami, selon le Centre d'alerte au tsunami du Pacifique. Le site internet du journal Matangi Tonga a rapporté que le séisme avait secoué les maisons et fait trembler les fenêtres à Nuku'alofa, mais n'avait pas causé de dégât. Le tremblement de terre a provoqué de fausses alertes en Nouvelle-Zélande, où le système de surveillance a fait état de secousses de magnitude 6,1 et 5,9 au large de la côte nord-est du pays.
 
Le système avait en fait enregistré les secousses survenues au large des Tonga, essayé de les localiser et envoyé par erreur des messages d'alerte, a indiqué un porte-parole du centre de surveillance national. Les alertes ont été rapidement annulées. L'archipel des Tonga avait déjà été touché il y a 12 jours par un séisme similaire, de magnitude 6,5, à 205 kilomètres de profondeur.
 
Situé à 2.000 kilomètres au nord-est de la Nouvelle Zélande, l'archipel se trouve sur la Ceinture de feu du Pacifique, où les plaques continentales entrent fréquemment en collision, provoquant une importante activité sismique. romandie
 
La Californie du Nord frappée par un séisme de magnitude 5,7
 
Un tremblement de terre d'une magnitude de 5,7 a frappé la Californie du Nord, aux Etats-Unis, jeudi 23 mai, a annoncé l'US Geological Survey (USGS). L'épicentre du séisme était situé à 3 kilomètres au nord-est de la ville de Canyondam, précise l'Institut de veille géologique américain. Les premières informations avaient donné une magnitude de 5,9.
 
Selon le Los Angeles Times, une douzaine de répliques ont suivi le séisme et ont été ressenties jusqu'à Sacramento, à quelque 150 miles, soit environ 241 kilomètres, au nord-est de l'épicentre. De nombreuses alarmes de maisons et de voitures se sont mises en marche, des vitres sont tombées, mais aucun dégât n'a été signalé dans l'immédiat, selon les autorités. le monde



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »