Non à l'huile de tournesol OGM pesticide !


Dans la nuit du 2 septembre 2012, une centaine de Faucheurs volontaires venus de toute la France ont procédé simultanément à des fauchages de tournesol obtenu par mutagénèse (OGM camouflé) sur 8 parcelles dans l'Isère et une dans la Drôme.
 
Un rassemblement a eu lieu ce dimanche matin et a permis d'informer les nombreux visiteurs présents au salon de l'agriculture lyonnais au parc de la Lacroix-Laval sur les dangers des OGM et de l'huile de tournesol mutagène.
 
Boycottons l'huile de tournesol industrielle !
 
« Ce rassemblement au parc de Lacroix-Laval, c'est pour dire que les OGM continuent à coloniser nos champs ! C'est pour dire qu'on assiste à un passage en force des firmes semencières agro-chimiques, et de leurs valets, pour imposer aux paysans et aux consommateurs leurs semences manipulées (et brevetées !!).
 
Si les Faucheurs volontaires ont agi ce matin dans de nombreuses parcelles de la région, c'est pour montrer que les variétés de tournesol mutagène, résistantes à des herbicides, et qui sont des vrais OGM qui ne disent pas leur nom, occupent une grande partie des surfaces de cette culture.
 
La politique des grands semenciers est claire : on colonise les champs, et après seulement on verra les dégâts. On verra si ça porte atteinte à la santé, à l'environnement, aux droits des paysans, aux droits des consommateurs.
 
Oui le tournesol mutagène est bien un OGM, contrairement à ce que nous disent les marchands et les valets de cette agriculture industrielle mortifère qui écrase les paysans de la planète, et qui n'a rien à faire de cette agriculture en vitrine à ces rencontres de Lacroix-Laval.
 
Pour une agriculture de qualité, diversifiée, qui cultive les couleurs, riche en initiatives, proche des consommateurs, nous devons dire NON aux OGM, qu'ils soient issus de transgenèse, de mutagenèse et de toute autre forme de manipulation et de confiscation du vivant.
 
Nous attendons de nos responsables politiques qu'ils agissent pour garantir nos droits à produire et à consommer sans OGM.
 
Nous lançons un appel à toutes les organisations pour mettre en place ensemble un boycott de l'huile de tournesol industrielle. »

 Parfois an nom d'un problème, on nous impose une « solution » qui l'aggrave... Depuis 2 ou 3 ans, des semences de tournesol mutagène (en attendant le colza mutagène) sont proposés aux agriculteurs en leur promettant de meilleurs rendements grâce à une lutte plus efficace contre les adventices, et surtout contre l'ambroisie, une plante qui en plus est très allergène. En Rhône-Alpes, 30% des surfaces de tournesol étaient OGM en 2011, et apparemment plus encore en 2012... Mais beaucoup de choses ne sont pas dites...

Manipulations Génétiques
 
Le tournesol muté « Clearfield » de BASF et celui « Express Sun » de Pioneer sont des OGM ! Les manipulations ont été obtenues par exposition à des traitements chimiques très agressifs, capables de provoquer de nombreuses mutations dans le génome. Ensuite, les mutations qui ont été retenues sont celles qui créent (entre autres ?...) une tolérance aux herbicides... plus précisément à ceux qui sont opportunément vendus par les sociétés BASF et Pioneer - le monde peut être bien fait !

Ces tournesols sont des OGM
 
Ils n'ont certes pas été créés par transgénèse (transfert de gènes d'une espèce à une autre), mais par mutagénèse et c'est toujours d'une manipulation génétique qu'il s'agit ! Ce sont des « plantes pesticides » : ils sont destinés à être arrosés, et donc imprégnés, d'herbicides très puissants sans en crever. Des pesticides vendus avec les semences... Ce sont des semences brevetées, que les paysans n'ont pas le droit de ressemer. On a bien là les 3 aspects qui caractérisent les OGM agricoles...

Mais des OGM masqués !
 
Les paysans sont trompés : ils ne sont pas informés qu'il s'agit d'OGM. Pire : il leur est affirmé qu'il ne s'agit pas d'OGM, au motif que la directive européenne 2001-18 qui régit les cultures OGM les exclut de son champ d'application (et donc des procédures d'évaluation, d'autorisation et de contrôle qu'elle institue pour les OGM). L'Europe exclut les OGM obtenus par mutagénèse, après cependant les avoir explicitement définis comme OGM. Nous avons là un vide juridique dans lequel les multinationales des semences se sont engouffrées.
 
Comme il n'y a aucun suivi de l'utilisation des récoltes de tournesol Express Sun et Clearfield, le résultat aujourd'hui est que l'huile de tournesol du commerce est très probablement issue d'un mélange avec du tournesol OGM.

Comment on se sert d'un souffre-douleur : l'ambroisie
 
L'ambroisie est une plante dont on parle beaucoup pour son problème allergisant, qui est très présente dans la région Rhône-Alpes. Espèce à germination printanière, elle ne dissémine son pollen qu'à partir de la mi-juillet, époque à laquelle la plupart des espèces allergisantes n'en disséminent plus. Elle est ainsi facile à identifier ...et donc à incriminer !
 
C'est ainsi que les firmes semencières prétendent la maîtriser avec les herbicides utilisés avec le tournesol mutagène qui est alors présenté comme « la » solution à ce problème de santé publique. Au contraire, cette réponse ne risque que d'aggraver le phénomène en rendant l'ambroisie encore plus résistante et tous les spécialistes sont d'accord là-dessus. Les firmes semencières savent pertinemment qu'avec le tournesol mutagène ils ne feront qu'accroître le développement de cette plante allergisante. Ce n'est que fuite en avant bio-technologique et propagande cynique et mensongère.
 
Il y a pourtant une solution très simple que propose la permaculture pour éviter que ne pousse l'ambroisie et laisser ses graines en dormance continuelle, c'est de semer du gazon.

Refusons les biotechnologies.
 
Les OGM, on n'en veut pas, ni dans les champs, ni dans les assiettes, qu'ils soient issus de transgénèse ou de mutagénèse. Non au brevetage et à la privatisation du vivant !
 
Voir aussi : Des nouvelles techniques biologiques pour échapper à la loi sur les OGM



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Agriculture »