Nigéria : Le peuple Ekuri menacé par la construction d’une autoroute


Depuis le temps, vous devez connaître mon aversion à l'encontre des pétitions, principalement quand il est question de change.org ou avaaz.org qui appartiennent à des lobbyistes aux intentions douteuses et très certainement dénuées de toute intention altruiste. Cependant, ce n'est pas le cas ici, et la cause est plus que louable puisqu'il est question d'aider un peuple autochtone de se faire déposséder de ses terres.

Nous ne devons pas fermer les yeux sur de tels évènements qui se répètent inlassablement ! Depuis trop longtemps, au nom du profit se poursuit l'éradication des peuples qui ont choisi de vivre selon leurs coutumes ancestrales et en marge de cette société que même nous, habitués, ne pouvons plus supporter. Le génocide de 65 millions d'amérindiens n'a-t-il pas suffit ? Quels sont les préjudices que vont devoir subir ces familles et enfant au nom du « progrès » ? Combien d'espèces déjà menacées d'extinction vont peut être disparaître au profit d'un immense ruban de bitume ?

Le veilleur

La forêt vierge de l’État de Cross River est un véritable paradis avec ses arbres géants, ses chimpanzés et ses éléphants d’Afrique. Mais le territoire ancestral du peuple Ekuri pourrait être détruit pour la construction d’une autoroute complètement inutile. Signez pour aider les autochtones à préserver leur trésor naturel !

La forêt tropicale fournit tout ce dont le peuple Ekuri a besoin pour sa subsistance dans l’État de Cross River au sud-est du Nigéria : des terres agricoles fertiles, des plantes médicinales, du bois de construction, etc. Bien plus encore, la forêt imprègne sa culture, son langage et son identité.

Conscients de cette richesse, les autochtones ont fondé l’ONG Ekuri Initiative afin de protéger leur forêt et de redistribuer dans les villages les bénéfices de sa gestion communautaire. Mais aujourd’hui, la forêt des Ekuri, et avec elle leur mode de vie, est menacée de destruction.

Le gouverneur Ben Ayade a lancé un grand projet d’infrastructure aux avantages économiques très incertains dans l’État de Cross River : relier la ville côtière de Calabar et Katsina Ala par une autoroute à 6 voies de 260 km de long.

1458907846_1226549_orig.jpg

Carte montrant l'étendue de la destruction des forêts qui pourrait avoir lieu si ce projet d'« autoroute » est autorisé à aller de l'avant.

Cette voie express va fendre la forêt des Ekuri en son cœur et ouvrir la porte à l’agriculture, la chasse et l’abattage de bois à grande échelle. Pire, le gouverneur Ben Ayade a décidé de confisquer les terres sur une bande de 10 km de chaque côté de l’autoroute projetée. Cette appropriation massive de terres touche des milliers de villageois.

Les Ekuri veulent lutter de manière pacifique pour défendre leur forêt, foyer et culture. Ils bloquent en ce moment l’accès de leurs terres ancestrales aux bulldozers qui se sont rabattus vers les territoires voisins pour entamer leur travail de destruction.

Il n’y a pas de temps à perdre ! Le peuple Ekuri appelle au soutien de la communauté internationale dans sa lutte pour la préservation de sa forêt ancestrale. Merci de les soutenir en signant notre pétition !

Destinataires de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :

  • M. Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigeria
  • Mme Amina Mohammed, Ministre de l’Environnement de la République Fédérale du Nigeria
  • M. Ben Ayade, Gouverneur de l’État de Cross River

Ambassade du Nigéria
173, avenue Victor Hugo
75116 Paris
Tel : + 33 (0)1 47 04 68 65

Il vous est aussi possible d’écrire au président Buhari directement sur les réseaux sociaux :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Environnement »