Morts massives à répétition dans le sud de l'Inde


Pour la deuxième fois en une semaine, les morts massives de poissons  ont été signalées dans le Pathalam, ceinture dans la rivière Periyar, déclenchant des inquiétudes et des protestations. Les poissons morts ont été trouvés en grappes sur les rives de la rivière le samedi matin.

Les résidents locaux et des conseillers des Kadungalloor panchayat ont alerté les responsables du district du Conseil de contrôle de pollution qui sont venus et ont recueilli les échantillons d'eau et de poissons. Les résidents locaux, les pêcheurs, les membres du panchayat et les militants verts de Periyar Malineekarana Samithi Virudha (PMV) ont bloqué les fonctionnaires quand ils sont venus pour recueillir les échantillons, en signe de protestation contre l'attitude négligente des autorités à vérifier les morts successives de poissons.

Plus tard, la police a arrêté un groupe de manifestants dirigés par les membres du panchayat Joshy, Shiney Sajan, Geetha Sunil, Kabeer, Sudha Devi et des militants des PMV, Anwar CI, Sainudeen Edayar et Mahesh. Selon les experts de l'environnement, le faible niveau ou l'absence d'oxygène est la principale raison pour les décès de poissons récurrents dans Periyar. Un incident semblable a été rapporté lundi dernier sur les rives de la rivière Periyar. Plus tôt, le 3 mai, les décès de poissons ont été signalés sur les rives de la rivière Muttar, un affluent de Periyar.

Selon le rapport de la Commission de contrôle de la pollution, les décès de poissons ont été causés par un manque d'oxygène dissous dans l'eau de rivière et par l'entrée de l'eau polluée contenant des déchets pourris dans la rivière.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Morts massives »