Loi travail : mensonges d'État et omerta médiatique sur les grèves en cours


Le gouvernement aurait-il peur de ne pouvoir respecter les plans d'austérité imposés par Bruxelles, et ainsi révéler son impuissance à asservir les « sans dents » ? C'est ce que semblent révéler les choix éhontés de l'Élysée qui consistent aussi bien à vous mentir sur l'ampleur des grèves en cours, qu'à tenter de décrédibiliser les motivations de ce mouvement et des ouvriers qui y participent.

Comme cela est habituellement le cas en de telles circonstances, les médias officiels qui faisaient récemment leur « Une » des nombreux mouvements et manifestations combattants la loi El Khomri deviennent soudainement silencieux, saisissant l'opportunité inespérée des villes inondées et autres actualités footballistiques pour opérer leur diversion. Les actionnaires et propriétaires de ces médias étant des hommes d'affaires en faveur du patronat et proches des hautes sphères, il est bien évident qu'ils ont tout intérêt à voir ces grèves s'essouffler et disparaître.

Pour autant, aucun signe de marche arrière de la part du gouvernement, puisqu'au contraire, le Sénat durcit fortement la loi Travail, avec entre autre la fin des 35 heures et la possibilité d'augmenter le temps de travail des salariés sans rémunération en conséquence, ainsi que d'autres mesures médiévales du même acabit ! Il faut dire que la Commission européenne qui est à l'origine de cette loi, et qui entend bien nous en imposer de pires prochainement, augmente la pression sur la France. A ce propos, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a déclaré il y a peu que « Bruxelles est trop indulgente avec Paris »...

A coté de cela, les violences policières croissantes inquiètent de plus en plus (véhicules de police chargeant un cortège, manifestants et journalistes matraqués, élèves d'un collège blessés, etc.), alors qu'une justice totalitaire s'affirme en condamnant un jeune gréviste à 10 mois de prison dont 1 ferme pour avoir brûlé des pneus. Pas le moindre soucis par contre pour Emmanuel Macron qui tente d'escroquer le fisc de... 200.000 euros.

Sans surprise, Herr Wallz réclame la reprise du trafic « le plus vite possible », et pour cause puisque la coupe Euro de football est là, et que la saison estivale s'annonce mal avec des touristes réticents à affronter des manifestations et subir des pénuries et désagréments divers liés aux grèves. Vous vous dites peut être que tout va mieux puisque de nombreuses pompes à essence sont de nouveau alimentées, pourtant la production des raffineries est au minimum, et pour désamorcer la crise, il est très probable que ce sont les réserves stratégiques qui soient utilisées.

Selon l'état, ces réserves stratégiques permettraient au moins trois mois d'approvisionnement, mais il vous ment la aussi puisque ces stocks (13,7 millions de tonnes d'hydrocarbures) sont répartis de la manière suivante : 45% de gazole, 33% de brut, 9% de fuel domestique, 7% d'essence et 6% de carburéacteurs. Au vu des pourcentages, nous disposons donc d'environs 10 jours de supercarburants et de 15 jours en gazole et fioul domestique par zone, nous sommes loin des 115 jours annoncés !

Comme vous le voyez le mouvement tient bon, et pour reprendre une annonce de la CGT « il faut le maximum de pression pour gagner le retrait de la loi ». Tout n'est donc pas fini, et la façade se voulant rassurante de la part du gouvernement pourrait en fait dissimuler sa peur de voir la situation lui échapper, avec ce que cela implique. Comprenez bien qu'il est impératif pour l’État qu'il y ait un semblant de retour à la normale permettant au plus grand nombre de prendre leurs congés estivaux en totale insouciance.

La rentrée pourrait s'annoncer difficile si vous n'y prenez garde, alors continuez de soutenir les grévistes et partagez l'information autour de vous.

Le Veilleur

Total et Valls mentent, à la raffinerie de Donges, tout est à l’arrêt

Plus c’est gros, plus ça passe. C’était du moins l’intention de TOTAL et du gouvernement à la suite du « référendum » réalisé sur la raffinerie de Donges.

Le résultat est sans ambiguïté puisque 94% des votants souhaitent reprendre l’activité

, a indiqué dans un communiqué largement repris par les médias la direction du groupe.

Le problème pour TOTAL, c’est que s’il n’y avait que 6% des personnels pour la poursuite du mouvement, on ne comprend pas comment le site serait toujours à l’arrêt complet

, dit Christophe Hiou, secrétaire CGT du CE de la raffinerie.

Le mensonge est trop gros. TOTAL a rameuté les cadres et les non-grévistes pour les faire voter. Et même sur cet échantillon-là, 6% n’était pas pour la reprise des activités ! En interne, d’ailleurs, la direction de TOTAL donne 70 à 80% de grévistes chez les équipes de quart, souligne Hiou. Du côté des personnels de production, notre dernière AG était à 200, et certains gars étaient de quart, parce qu’on continue à assurer la sécurité des installations. Le message était très clair : reconduction jusqu’au retrait.

Du côté du dépôt de carburant voisin, propriété du groupe Bolloré, il y a douze grévistes sur quatorze.

Ils ne sont que deux à charger, donc la cadence est réduite. Pour ce qui est de la raffinerie, en revanche, tout est bloqué. Il n’y a ni expédition, ni chargement, ni déchargement (...) Le moral est bon et serein, mais ça ne peut pas non plus devenir une grève par procuration, prévient Hiou. Financièrement, cela fait des semaines qu’on est en grève et les gars commencent à tirer la langue. Il y a un moment où il va falloir qu’il y ait de vrais appels à reconduire, tous les jours, au niveau interprofessionnel. Pour les raffineurs, la date du 14, ça ne rime pas à grand-chose, s’il n’y a rien entre-temps. On ne va pas attendre que d’autres se décident après. Le gouvernement, d’ailleurs, est attentif à l’ensemble des mobilisations et les scrute à la loupe.

Un appel à une rencontre de l’ensemble des secteurs en lutte et en reconductible, depuis les raffineurs jusqu’aux cheminots, en passant par les travailleurs du nettoiement de plusieurs grandes villes, ceux de l’énergie et les havrais, pour que toutes et tous puissent faire entendre leur voix et porter aux directions syndicales l’exigence de la bagarre jusqu’au retrait de la loi Travail ?

La réponse est dans la question, conclut Hiou. Quand on se met en grève, c’est jusqu’au bout. Nous c’est 24hsur 24 et sept jours sur sept

Interview de Christophe Hiou, CGT TOTAL pour revolutionpermanente.fr

Pour la CGT Total, le mouvement tient bon, il faut le maximum de pression pour gagner le retrait de la loi

Malgré les manœuvres du gouvernement et de TOTAL, les plus grosses raffineries de l’Hexagone sont toujours à l’arrêt. « La mobilisation est toujours là », affirme Eric Sellini, coordinateur CGT du groupe TOTAL. De plus, c’est non seulement la « dynamique » du mouvement qui « tient bon », mais ce sera sûrement l’arrêt d’une nouvelle raffinerie, celle de Mède, mais aussi d’autres raffineries, par manque d’approvisionnements, qui va s’imposer de fait à la direction de TOTAL.

Le gouvernement et TOTAL à la manœuvre pour briser la grève !

Quoiqu’en disent le gouvernement et TOTAL, toujours au moins 20% des stations-service sont en pénurie d’essence. Pourtant, Hollande et ses forces de police ont fait des pieds et des mains pour « débloquer » les dépôts pétroliers, comme à Fos-sur-Mer, où l’on a vu des moyens policiers impressionnants prenant d’assaut les piquets de grèves, où militants, salariés et étudiants, prêtaient main forte aux raffineurs pour maximiser l’effet de l’arrêt stratégique des raffineries. Pourtant malgré toutes ces tentatives de briser la grève,

ce qu’on sait, de source sûre, c’est que TOTAL a de gros problèmes d’approvisionnement

, explique Eric Sellini. Ainsi malgré le déblocage de la majorité des dépôts, excepté l’un d’eux où les salariés sont en grève, l’arrêt prolongé des raffineries est clairement en train de taper dans le dur.

A mon sens, pas de blocage particulier à cette heure, sauf un dépôt où les salariés sont en grève. Les dépôts pétroliers ont des stocks très faibles

, affirme Eric Sellini. Ainsi, malgré le discours officiel, les stratégies de TOTAL pour tenter de réapprovisionner ses stations-services sont clairement mises à mal :

Pour continuer à faire croire que tout va bien, on sait aujourd’hui que Total utilise des stratégies inimaginables, pour produire par tous les moyens, cela au détriment même de la sécurité des salariés

, continue-t-il.

A Donges, malgré les manœuvres de TOTAL, presque 200 salariés reconduisent la grève !

Après que le gouvernement ait fait pression pour faire travailler des non-grévistes sur le dépôt de la CIM, la direction de TOTAL, elle, tente de manœuvrer les grévistes pour leur faire reprendre le travail. A Donges, à l’arrêt depuis 15 jours et deuxième site le plus important du groupe en France après la raffinerie de Normandie, TOTAL a tenté un coup de bluff. La direction du site a organisé mercredi et jeudi une consultation de l’ensemble des salariés pour imposer de force « une reprise de l’activité ». « Malgré le vote pour une reprise de l’activité, il y a toujours une minorité qui peut entraver le redémarrage », a précisé un porte-parole du groupe TOTAL.

Mais cette propagande, bien aidée par les médias dominants, visant à décrédibiliser les grévistes, que soutient d’ailleurs la majorité de la population, est loin d’avoir réussi. En réponse, 95% des salariés grévistes sur les 200 ont voté vendredi après-midi en faveur de la reconduction de la grève illimitée de la raffinerie Total de Donges.

En dehors de Grandpuits, toutes les raffineries tiennent bon, et ont reconduit la grève : à Donges pour une semaine, à la raffinerie de Normandie pour 3 ou 4 jours. A la raffinerie de Mède la reconduction se fait toutes les huit heures. A Feyzin, il n’y a pas encore eu d’Assemblée Générale. Celle-ci se tiendra lundi ou mardi. La mobilisation est toujours là !

, affirme Eric Sellini.

« Le vote à Grandpuits n’aurait jamais dû avoir lieu »

A Grandpuits, la direction du site a cependant réussi à manœuvrer. Selon Eric Sellini,

le vote à Grandpuits n’aurait jamais dû avoir lieu. Les organisations syndicales ont été impressionnées par la direction et ont fait participer les non-grévistes à l’Assemblée Générale, alors même qu’il y a une majorité de grévistes dans les ouvriers de l’exploitation

Pourtant, malgré les manœuvres de la direction, le site de Grandpuits pourrait bien ne pas reprendre, en effet, la raffinerie pourrait bien manquer de matière première à raffiner.

La CIM, essentielle pour l’alimentation des raffineries, est en grève jusqu’à lundi, ce qui va vite poser des problèmes côté Seine et notamment à Grandpuits où, même si la grève s’est arrêtée, il n’y aura pas de pétrole brut.

, explique Eric Sellini. Ce sera aussi potentiellement le cas de la raffinerie d’Esso à port Gérôme près de Rouen.

Si la raffinerie de Grandpuits ne reprenait pas, il n’y aurait plus d’essence en région parisienne, pas plus que du gasoil.

, précise Eric Sellini, qui conclut

On n’est clairement pas dans une situation aussi calme que veulent le faire croire le gouvernement et le pétrolier

A la Mède, la direction impose de fait le non arrêt des unités au détriment de la sécurité !

A la Mède, la raffinerie de Total est en grève, mais n’est pas à l’arrêt et tourne au ralenti.

Ça continue de produire, mais aucun produit ne sort de la raffinerie

, affirme Eric Sellini. Cette décision des salariés grévistes de la Mède de ne pas arrêter les unités visaient à

préserver l’outil de travail qui se trouve dans un état déplorable par manque d’investissements massifs, et est utilisé par plus de 30% d’intérimaires (premier poste sur un site Seveso, situation précaire, formations écourtées...)

, explique Frédéric Ambrosio de la CGT dans un communiqué. C’est dans « une vision responsable » de maintien de l’outil de production que « les salariés en lutte, avec la CGT » ont décidé de bloquer la production de la raffinerie en empêchant la sortie de tout produit fini.

Pourtant les bacs qui permettent de stocker le produit raffiné vont bientôt être pleins, « et la raffinerie va devoir s’arrêter », explique Eric Sellini. Or, afin d’arrêter complètement les unités, il est nécessaire de faire sortir des produits des bacs. Ainsi pour éviter d’endommager l’outil de production qui se trouve dans un état déplorable, les salariés et la CGT ont proposé à la direction une alternative :

soit envoyer les produits finis vers des dépôts de stockage non commerciaux, soit charger un bateau non destiné au marché français

, ce que refuse catégoriquement la direction du site, ce qui prouve une fois de plus, le mépris non seulement envers les salariés mais aussi envers l’outil de production.

La raffinerie de la Mède bientôt à l’arrêt ?

Pourtant,

En début de semaine prochaine, soit il n’y aura plus de place, soit il n’y aura plus de brut à distiller. Les approvisionnements en pétrole brut sont stoppés

, explique Eric Sellini. Face à la direction qui refuse toute solution,

les salariés en lutte avec la CGT n’excluent pas dorénavant d’arrêter les unités », explique Ambrosio. « De fait, la direction les expose à un arrêt des unités sans préparation, créant un danger grave pour le personnel ainsi que pour les riverains

, ajoute-t-il. Ainsi la direction de TOTAL tente le tout pour le tout pour briser la grève, faisant fi de la sécurité des salariés, ou encore de l’outil de production. Pourtant, quelle que soit l’issue, l’arrêt total des unités se profile, d’autant que

la société qui s’occupe du déchargement des bateaux pétroliers, de la livraison du produit brut, du chargement des produits, est en grève illimitée. Sans approvisionnement, la raffinerie n’aura plus de brut

, explique Eric Sellini. En effet, la CGT de Fluxel, opérateur privé qui gère les terminaux pétroliers du Grand port maritime de Marseille (GPMM), à Fos-sur-Mer et Lavera (Bouches-du-Rhône), est toujours en grève illimitée contre la loi travail.

« Les grévistes iront jusqu’au bout ! »

Quelles que soient les manœuvres du gouvernement, qui n’hésite pas à utiliser l’arme répressive pour briser la grève des raffineurs, ceux-ci tiennent bon. Et ce, d’autant que le gouvernement a beaucoup puisé dans ses réserves stratégiques pour faire mine de « rétablir » l’approvisionnement. Le gouvernement tente à tout prix de circonscrire le mouvement de grève, comme cela s’illustre notamment à la raffinerie Exxon Mobil de Notre-Dame-de-Gravenchon, où la police a pour mission de garder les accès en permanence pour éviter que des militants contre la loi travail tractent ou essaient de convaincre leurs collègues non-grévistes. Il est clair que, malgré son discours de façade, le gouvernement est aux abois.

La direction de Total, elle aussi manœuvre, sans pour autant réussir à briser la dynamique de la grève, qui rentre aujourd’hui dans une phase décisive. Ainsi, « le mouvement tient bon, toujours la même dynamique : exercer le maximum de pression pour imposer le retrait de la loi ». C’est aussi la détermination des grévistes qui est plus que d’actualité. Eric Sellini affirme que

les salariés en grève sont plus déterminés que jamais. Compte tenu de toutes les cabales de la direction de Total, du référendum avec des non-grévistes, de l’imposition des non-grévistes pour faire redémarrer l’outil de production, on va jusqu’au bout ! Les grévistes iront jusqu’au bout !

Par Damien Bernard pour revolutionpermanente.fr



Commentaires 27

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • En fait il y a deux mensonges imbriqués. D'une part, le mensonge étatique auquel nous sommes pourtant coutumiers et qui permet à l'état d'affirmer qu'il gère hommes et événements au mieux pour affirmer sa puissance et sa légitimité.
    D'autre part il y a le mensonge syndical, plus sournois qui prétend parler au nom des ouvriers mais de fait est payé en partie par l'état, en partie par le patronat et en dernier lieu par les ouvriers. Et ce mensonge syndical vient de ce qu'il représente un contre-pouvoir ou plutôt un pouvoir parallèle imposant ses vues et arrivant à les faire voter en tant que loi. Avec la diminution du nombre d'adhérents le syndicat trouve son financement dans une partie des actions menées devant les prud'hommes où il défend les intérêts des salariés. Ce qui est terrible, c'est que plus les ouvriers sont irresponsables, plus ils attaquent le patron en faisant appel au syndicat qui défend leurs intérêts (ils s'en foutent de faire fermer une entreprise et mettre dix ou vingt collègues au chômage, tant qu'ils ont leurs indemnités souvent mal acquises !), intérêts qui donnent lieu à rétribution du syndicat. Donc si la loi limite les plafonds des indemnités, cela représente une perte financière énorme pour le syndicat et donc un affaiblissement de sa puissance.
    L'état et le syndicat défendent chacun leurs intérêts mais au final n'en n'ont rien à faire du blaireau qui perdra des journées de travail en grève. Ce sont deux pompes à fric qui se servent à la même source.

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Pour en terminer, il y a beaucoup mieux à faire que bloquer et aussi ruiner de petites entreprises, car les grosses, celles qui ont les reins assez solides pour faire face à ces événements, sont à peine gênées par ce qui se passe en ce moment et quelques unes en tirent même des profits substantiels. Mais cela passe par la table non pas de négociations mais la table de la réflexion et de remise à leur place des uns et des autres en revoyant les rôles de chacun pour les inscrire en tant que loi et effacer les autres lois scélérates. Il y a dans notre devise nationale le terme EGALITE. Et c'est ce terme qui doit reprendre sa vraie place dans les lois et codes. État et Syndicat même méthodes de voyous, mêmes résultats désastreux dans la gestion de la France.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • C est le chef d entreprise qui sort de ce corps ? lol
    Le schema est triangulaire et pyramidal .
    These , antithese et synthese , le schema mental d analyse de Marx.
    A l image de la justice .. d Etat,
    Le defenseur des droits de la victime, l avocat ,le syndicat
    le defenseur des droits de la societe , le procureur ,le patrón.
    et le juge representant de l Etat , qui donne sa decisión finale , apres consultation du peuple des jures .
    L Egalite des droits est basee la dessus , schema de l ordre de republique mondiale , classique.
    Systeme bancal malgre tout , puisque base sur des conflits permanents, la lutte des classes pour faire simple, qui fonctionne que lorsque ces 3 parties sont independantes , parce que leurs interets le sont.

    Dans notre nouveau systeme , ce n est plus 3 pouvoirs mais 2, et 1 veut controler, dominer ecraser l autre , le rapport du fort et du faible , du pot de fer contre le pot de terre.
    Quand il y a collusion entre Patron et Etat , Patron etant multinationales et Etat devenu le tampón applicateur absorbant les flux menstruels MDR et le peuple , toutes classes confondues.
    L un ordonne et l autre obeit .. et personne n y peut rien dans le peuple. Parce que les forces repressives sont dans une seule main . Police armee en serviteur de l ordre nouveau , des multinationales tentaculaires.

avatar de Emilio
  • Emilio a répondu 0 0
  • Comment appeler ce systeme ? Reagan Thatcher en images ? fasciste de type nazi ou L Etat est confondu avec les interets de groupes industriels ? Ou socialiste marxiste autoritaire de type stalinien , ou le peuple est un , le maximo leader en unique representant , base historique de tous les “communismes”.
    2 systemes ou les multinationales prosperes parce que le terreau est fertile…
    Et le peuple , nous , la dedans ¿ Esclaves a pomper ..ou a eliminer quand plus necessaire ¿
    Schema qui fait fonctionner un systeme productiviste industriel recent .. l humain sans la nature . Systeme condamnable et condamne quant a moi .. dont la devise est “regner sur un champ de ruines “.. ce qu est la Terre aujourd hui . LE POUVOIR TUE , ET LE POUVOIR ABSOLU TUE ABSOLUMENT.
    Pouvoir qui tire ses pouvoirs du capital , de l argent .. la est son talon d Achille . N alimentez plus la bete, boycotter les multinationales qui nous tuent , nous interdisent les alternatives , devenons terroristes , en osant nos libertes … parce que le nombre fait la force ! tous contre un , et le combat est dans les cibles , et les victoires possibles dans les bonnes …

avatar de PH7
  • PH7 a répondu 0 0
  • Je suis d'accord avec toi mais pourrais-tu être plus clair STP ? Alimenter la bête est une aberration, et pourtant c'est la maîtrise de l'argent qui permet de maîtriser la bête qui n'est autre que l'argent qui a échappé à tout contrôle et qui a trouvé le moyen de s'auto-répliquer.
    Qu'est-ce qu'un petit patron ? Ce n'est qu'un ouvrier qui a pris le risque de se créer son entreprise en misant souvent ses économies propres et gageant sa maison dans l'espoir de réussir à vivre un peu mieux. Qu'est-ce qu'un grand patron ? C'est un mec ou une nana sorti de l'ENA, HEC ou de toute autre grande école de commerce ou de banque, élu ou désigné par un comité central, qui sait pourquoi on fait le travail mais pas comment on fait le travail et qui n'a d'autres objectifs que la rentabilité sans avoir misé un seul centime de sa poche (sauf peut-être quelques actions).
    Moi j'étais dans la première catégorie et en plus de devoir connaître mon job, la loi m'obligeait à connaître ce que les grands patrons sont sensés savoir (droit commercial, droit civil et pénal, droit du travail, ....) Or ce que l'état n'a toujours pas compris c'est qu'un artisan ou petit patron n'a généralement ni le temps ni les moyens d'accéder à ces connaissances. Et je déplore l'amalgame fait entre ces deux types de patronat que ce soit de la part de l'État comme des Syndicats ou de la part de simples ouvriers. Les petits patrons sont les plus grands employeurs et sources de fric pour l'état.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Oui , evidemment , et aussi en connaissances de cette condition ..
    Mais aujour d hui , c est la possible autonomie dans ce systeme qui est vise . L independant est un grain dans ce nouvel ordre. Pour l eliminer il faut que le gros soit obligatoire et imperatif. D ou les lois qui suivent .
    La pire etant le traite de “libre” echange comercial entre Colombie et USA , (votre Tafta )applique en Colombie ,(par decret en 2010 , premier acte du nouveau president Santos) qui interdit (avec destruction des semences et amendes enormes , 100 fois un salaire mínimum , et emprisonnement de 4 a 8 ans.) Pour le simple fait , de naivete de l histoire de l humanite , d etre un terrroriste qui refuse la “securite” alimentaire , en gardant sa genetique de ce que tu as plante. Il faut que tout soit certifie et que , les impots suivent et achevent … Et c est un pacte , puisque pas negociable . Affamer le monde , detruire toute possible alternative , au nom d une democratie de façade mais sanglante .

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • C est pour cela que je parle de reduction des classes sociales a 2, eux , gros ,les presse citrons , et nous , petits, les citrons presses.
    Refuser d alimenter la bête , c est tout betement refuser d acheter tout ce qui est gros , les produits P&G , Monsanto Bayer and Co etc.. de voter pour leurs representants d Etat , et foutre le boxon partout ou c est possible et de toutes les manieres. Freiner et resister .. paiement especes , travail au noir ,detruire tout ce qui vient d eux et de leurs sbires en costumes a 1200 euros piece. Sabotage aussi , evidemment , a tous les niveaux et opposition frontale , greves etc.. (des dizaines de morts par balle en Colombie , des milliers de blesses et milliers d emprisonnes a la grande greve nationale agraire de 2013 , et aujourd hui , déjà 3 morts des centaines de blesses et emprisonnes , parce que le gouvernement en mode panique en 2013 a signer des accords , et meme pas 20% ont ete respectes .. du coup de nouveau affrontements , pas mediatises , c est le Venezuela qui fait la scene ).
    Plutot vivre debout qua genoux .. et meme a genoux , l ecremage est effectif déjà .. Leur ideogie mortifere , c est tout ceux qui ne sont pas avec nous , sont contre nous. Et …la suite

avatar de PH7
  • PH7 a répondu 1 0
  • Il y a tant de choses qu'on ignore car nous ne sommes pas totalement informés. Mais en France, cela fait depuis plus de 40 ans qu'ils nous ruinent les petites entreprises. Quand à payer en liquide, ils ont trouvé la parade en surveillant les comptes et limitant le retrait d'espèces tout en interdisant du paiement en espèces de montants égaux ou supérieurs à 300 €. Pour ce qui est du noir, la mentalité fait que tu risques de ne jamais être payé (j'en ai fait plusieurs fois la triste expérience). J'ai un copain qui s'était lancé dans le bio, ses voisins lui ont saboté son exploitation avec des épandages massifs qui ont pollué non seulement ses plantations mais aussi l'eau dont il se sert pour irriguer. Et tout comme chez toi, ils n'en n'ont rien à faire de la sécurité alimentaire, seul l'argent immédiat et rapide compte d'où cette volonté de n'avoir que des grosses entreprises cotées en bourses et dépendantes du système bancaire. Tout ceci sans parler de cette grande partie de la population qui ne jure que par le consumérisme et n'est pas prête à renoncer à ses hypers marchés et habitudes tout en râlant de la disparition des commerces de proximité. Et ces mougeons iront voter pour les mêmes en espérant que les choses changent mais sans toucher à leurs petits avantages. Vivement que le système monétaire s'effondre totalement pour que les gens acceptent enfin de comprendre qu'ils doivent travailler et produire par eux même sans compter ni sur les aides ni sur les importations.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Le problème est que si ce système s'effondre et que rien de réfléchi n'est mis en place ensuite, ce sont les mêmes ordures qui vont reprendre les rennes et recommencer leur processus de domination. Il faut des plans concrets pour « l'après ».

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Tu as souligne un point vital , dans le pourquoi de la necessite des petites entreprises , (paysannes , artisanales ou industrielles ,quand elles ne sont pas sous traitantes des multinationales ..) c est le savoir faire , et aussi le plaisir de faire , du travail bien fait qui est gratifiant pour sa vie.
    A une autre epoque, il y avait le compagnonnage , qui transmettait le meilleur des techniques , pour former les meilleurs , l elite dans chaque corps de metier. Le bel ouvrage est une valeur , et une valeur populaire et culturelle , de generations en generations.
    Ce qui nous tue , dans notre systeme , c est le temps gaspille pour les paperasses administratives et comptables. Ça , tu le sais surement ! Mais , c est surtout pour la France metropole , la ou les controles sont omnipresents . Mes entreprises de construction , au noir (sur conseil d un avocat MDR) etaient situees dans les territoires ou departements français d outre mer .. J ai meme fait des chantiers , maisons individuelles pour un inspecteur des impots LOL . En Nouvelle Caledonie , j ai obtenu un temps, un poste de prof en techniques du batiments , fonctionnaire territorial .. ah , la hierarchie tribale du fonctionnariat lol. J ai du partir , parce que j avais demande un visa de residence pour l Australie , et j avais 4 mois pour faire mes valises , sinon je perdais cette opportunite , et c est tres difficile d obtenir ce visa.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • ..Situation de mi-grant- , tres bien accueilli , mais professionnellement recommencer de zero .. non merci . Alors, soit faire comme beaucoup de français mi-grant-s en Australie , vivre sur le chomage en surfer les vagues , ou bien recevoir moins d argent , et apprendre autre chose parce qu il etait possible de faire des formations de haut niveaux. J ai profite de cette opportunite et appris l agronomie tropicale .
    Et en Colombie , maintenant que j ai une petite ferme d 1 hectare, du temps et pas de contraintes financieres , je travaille , en solo , a developper des techniques d autonomie, pour moi , et les campesinos (paysans) de Colombie. 30 % de leurs revenus passent dans les produits chimiques , fertilisants et phytos.. Dependance enorme des multinationales. C est cela que je veux couper , en offrant des techniques simples , pas couteuses , d alternatives saines , economiquement et sanitairement . Le traite de libre echange commercial des multinationales , qui est a l agro ce que la loi travail est aux travailleurs salaries , est un obstacle. Mais , ce sont des projets tres pretentieux dans leurs intentions. Et qui ne seront applicables , que si le peuple accepte, et a l evidence de partout , c est l affrontement.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 1 0
  • La mission que je me suis fixe , est de construire un autre avenir , dans ce domaine agro .. J experimente depuis plusieurs annees deja, en methodes scientifiques, et en solitaire ni aides (en Colombie , ça n existe pas ou peu , ni allocs familiales , ni retraites , ni aides pour les handicapes etc.. ) plusieurs projets bien aboutis et tres productifs, mais …pour le monde d apres . Puisque la , avec le TLC, pacte avec le diable ,signe et non modifiable , je suis un terroriste qui garde ses semences ,et un danger qui produit plus et mieux que les multi de l agro chimique , et sans eux.. eux, qui veulent nous tuer en nous affamant.
    La resistance doit etre combative du present , et constructive de l avenir que nous souhaitons.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Il est quand même hallucinant que si peu protestent devant cet accaparement, entre la séquestration de semences anciennes pour le profit de l'agroalimentaire qui promeut ainsi ses produits tout en pénalisant les producteurs, et le brevetage du vivant qui dépossède de nombreuses tribus de leur ressources et savoir ancestraux, le tout au nom du profit...

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Ceux qui gardent leur semences ne vont certainement pas le crier sur les toits et préfèrent ne pas faire de vagues pour ne pas attirer l'attention sur eux. Les autres, selon un avis qui m'est tout à fait personnel, sont trop englués dans le système et pour beaucoup ne peuvent même plus se passer de la chimie. Tu as bien vu les problèmes qui sont tombés sur le tête des gens trop honnêtes qui ont à cœur de nourrir sain la population. Le système crée l'obligation d'agir et rester dans l'ombre.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Rester dans l'ombre revient aussi à accepter cet état de fait. Si par contre les agriculteurs s'alliaient pour refuser ces semences imposées, combien de temps mettra Bruxelles à plier face aux rayons d'alimentation vides ? Ils ont beau avoir les presses à billets, sans nourriture ils ne sont rien.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Salut les amis , et tres content de lire votre interet . C est tres gentil . Gracias
    Bon , puisque le sujet vous interesse, je vais detailler cette problematique , qui nous concerne tous , directement ou pas .. A toi de voir Le- Veilleur, si tu trouves trop long , tu gardes ou pas .. c est juste pour que vous compreniez mieux les enjeux , de ce qui vous attend , probablement.. et de connaitre ma vie accessoirement LOL
    En Europe , le Tafta n est pas encore signe , ni meme connu. Donc difficile de lutter contre un fantome. En Colombie , il a ete signe en 2010, et applique en 2012, sans aucun debat parlementaire , par decret presidentiel. Une fois signe , il est impossible legalement de revenir en arriere , ni meme de le modifier .. theoriquement. Ce qu a du faire ce president achete par les multinationales, c est “suspendre” l article sur les semences certifiees obligatoires.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Devant une enorme pression populaire , le pays etait bloque en septembre 2013, 500 000 paysans en rotation sur les piquets de greve , qui bloquaient toutes les voies de communication , les camionneurs avaient rejoint le mouvement . Un mois de greve tres dure avec repressions feroces de la police anti emeute, composee en bonne partie d anciens paramilitaires .. une cinquantaine de victimes par balles , des milliers de blesses et des milliers d emprisonnement. Une guerre civile , les forces de cet ordre etait en folie , rentrant dans les municipalites et tirant a vue , lancant des grenades lacrymo dans les maisons , dans les fermes etc.. la Terreur , et je l ai vecu .. Les populations rurales et petites villes ont decides de barrages en entree des ville, enorme , 1km d arbres abattus pres de chez moi , pour empecher la police anti emeute “esmad” de terroriser les populations , tout le monde sur les barrages, les helicos en boucle .. hallucinant .

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Parce que le sentiment, fonde , etait que la police avait vraiment l intention de massacrer tout le monde , sans distinctions . Les villes n etaient plus ravitaillees , et les manifestations gagnaient les grosses villes aussi .. Le gouvernement a cede sous la pression , en signant tout ce que demandait le peuple .. La greve s est arretee ..mais aujourd hui , c est de nouveau l affrontement , parce que le gouvernement n a pas applique ce qu il a signe fin 2013. et de nouveau , 3 morts indigenes , 200 blesses et des centaines d arrestations .. c est en cours .. retrait du TLC demande les creves la faim , impossible repond le gouvernement .


    Ces articles litigieux , ce sont 3 lignes dans un rapport de 3500 pages , en langage juridique imbuvable pour noyer le poisson. Mais ce sont les effets qui ne se sont pas fait attendre , des milliers de tonnes de semences de riz surtout (convoitises des multinationales US ) detruites au bulldozer et gasoil , devant les paysans qui ne comprenait pas , et par la police en etat de guerre , avec armes et bagages , et par requisition de la justice , qui devait appliquee la loi .. la loi de terreur en faveur d une minorite psychopate. Incroyable dans un pays qui connait les denutritions et les morts par la faim ¡!

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Voir la video , tres remarquable , faite par une etudiante chilienne, Victoria Solano, sur ces destructions de milliers de tonnes de semences de riz en Colombie.. a cause de ces 3 lignes dans le pacte ..article 9.70 .. vigilance pour vous , les futurs traites …..
    https://youtu.be/kZWAqS-El_g



    Il fallait obligatoirement semer du certifie , les reserves coutumieres , de toutes cultures humaines depuis la nuit des temps , de garder une partie de ses semences pour replanter .. rayer d un coup de crayón par le nouveau pacte.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Autre chose aussi , en dehors de ces semences legales et obligatoires , les produits chimiques , engrais et phyto , ne sont plus produits en Colombie mais aux USA, (25 000 tonnes ont ete importes en nov 2015)et ces prix avaient exploses en 2013. De 30% de part grugeant les revenus des paysans passes a 50% , ils ont du augmenter leurs prix pour survivre .. parce que sinon c est travailler a perte .. la banque endette ..pour un temps seulement . MAIS , les grossistes ne pouvaient pas repercutes cette augmentation, faute de moyens financiers des consommateurs . Du coup , ils ont importes des pommes de terre de Hollande et du Canada , moins cheres. Pas d autre solutions que la greve totale et jusque a la victoire . Les camionneurs avaient (ont toujours) un probleme solidaire , le fret et son prix depend de ce que peuvent payer les paysans. Et la Colombie produit son petrole et le raffine ..mais ce petrole colombien exporte, coute moins cher en Coree du sud qu en Colombie . L essence est la plus chere au monde chez nous , paradoxal quand le pays est auto suffisant en petrole . Avec en plus , un pays le Venezuela voisin , qui a l essence la moins chere au monde , evidemment les 2000 km de frontieres deviennent tres poreuses et les bandes maffieuses prosperent ..

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • J ai vraiment l impression que la Colombie , dependante de Washington et de son aide militaire pour sa lutte contre les guerrillas , etait le parfait pigeon pour tester ce traite de libre echange ..un laboratoire in vivo. Ces groupes armes ont un poids , de rejoindre ouvertement la greve et ..le gouvernement tombait en moins d 1 semaine. Mais , les pyschopates des multinationales sont machiaveliques , et Obama le pantin avait ordonne les negociations de paix avec 1 guerrilla , la plus puissante la Farc. Donc , le bon moment pour appliquer le pacte de libre echange.
    Alors vivre cache , en silence ¿ impossible , dans les 3 lignes , les petites fermes sont aussi visees , illegales , parce que tu n as ni le droit de vendre , ni meme d offrir tes produits si issus de semences non certifiees . La police a juste a te demander les factures. Au nom de securite alimentaire , tous devenont de potentiels terroristes a traiter a la guantanamo ..

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • D un point de vue scientifique , puisque c est mon domaine , et mon epouse est ingenieure zootechnicienne , la “Doctora” comme l appelait les guerrilleros de la Farc , qui l ont menacee , et qui ont assassines 4 de ses collegues et amis de l universite .. Pour participer a un programme de changement de culture de la coca en cultures vivrieres .
    Scientifiquement , ce pacte de -select-ion genetique des semences , en utilisant toujours les quelques memes , est un crime contre l humanite , par appauvrissement (maladies qui profitent encore aux memes vendeurs de phytos chimiques) Parce que ce n est pas viable scientifiquement. Le profit commercial ne peut changer les lois immuables de la nature. Et , ces monstres le savent .. donc il y a bien une volonte de controle , mais surtout de destruction de l humanite .. par la faim. Imaginez , en image , que la loi oblige les familles aux mariages entre freres et soeurs et cousins .. combien de temps pour ne pas voir les resultats devastateurs de cette genetique a la Frankenstein ¿ 20 ans que dans mon coin de production de pommes de terre ,la variete Capira a ete -select-ionnee en unique production .. Et la certification est une arnaque commerciale , des semences recouvertes d un fongicide par les Bayer Syngenta , paye au prix fort et obligatoire pour le paysan . Bref , le hi jack ou hold up en français , et crimes parfaits .

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • J espere vous avoir fait entrevoir les problematiques , et envisager les possibles solutions . Qui sont varietes dans les semences , pas de certifications obligatoires et limitatives , pas de brevetage du vivant , et ne plus faire vivre les monstres de l agro du chimique a tous les etages, parce que ce serait devenu inutile les productions peuvent augmenter , sainement en organique des engrais et phytos , et en consequences , les paysans peuvenT vivre bien , pour leur sante, et economiquement . Y a t il une autre alternative ? Plus maintenant , la dependance aux multinationales DOIT etre coupee a la base du probleme .
    C est la dessus que reposent mes travaux . Mais attention, sortez le monstre par la grande porte et il rentrera par la fenetre. Et c est ce que je vois , remplacer les chimiques des vendeurs d agro , par des produits organiques des memes vendeurs d agro .. ce sont toujours des chaines. Produire sur place ses engrais naturels et phyto et avec ce qui peut etre soit collectes , soit developpes sur SA ferme. C est un imperatif que je me suis fixe dans mes recherches , qui vise l autonomie dans sa production . Je pourrais tout aussi bien , et avec beaucoup d avantages financiers pour moi , offrir des produits organiques en remplacement des chimiques , mais ma liberte irait contre la liberte du peuple paysan .. et c est tout ce que je souhaite , un autre monde different ou le NOUS prime sur le MOI .

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Notre difference de grains de sable pour ce nouvel ordre mondial des vampires 15 millions de paysans tres pauvres en Colombie , combien en France , et combien qui ne veulent pas dependre ni du chimique ni des semences certifiees ?
    Voila , en gros , j espere ne pas vous avoir trop raser dans ces commentaires, excusez pour le manque d accent , pas facile avec mon clavier qwerty español .
    Vamos a luchar , compañeros , por la vida , y para nuestro futuro.

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • Un precision , dans ces 15 millions de campesinos (paysans) colombiens , il y a aussi 7 millions de deplaces vers les villes, soit par les guerrillas et son narco trafic , soit par les paramilitaires ou pleonasme police d Etat, employes par les multinationales pour faire le vide des territoires convoites , et pour leurs mines a ciel ouverts ou leurs plantations de palme africaine . Et un quart des 45 millions de colombiens qui ont du s exiler dans le monde , pour fuir la violence et la misere economique.
    Fumiguer en epandage aerien , les populations indigenes ou afro , par le glyphosate de Monsanto,(les experts du « probablement cancerigene » ne viennent JAMAIS constates les effets in vivo en Colombie .. 1/4 des enfants indigenes meurent avant l age de 5 ans ) au nom de la lutte contre les cultures de coca , qui elles resistent tres bien , mais pas les populations ni leurs cultures vivrieres .
    Le riz , la farine de ble, sont aujourd hui , exclusivement en provenance des USA , tout comme les produits chimiques .

avatar de Emilio
  • Par Emilio 0 0
  • 15 000 indigenes Wayuu , sont morts affames dans la province du nord , desertique , de la Guajira , frontaliere avec le Venezuela . Changement climatique , oui 5 ans de secheresse. MAIS surtout , un barrage sur le seul fleuve , pour irriguer les cultures de palmes africaines et les immenses fermes de cheptel bovin , proprietes des maffieux exterminateurs . Pour leur profit et uniquement , ces gens la tuent .. et chaque jour des enfants meurent de faim et de soif , a cause de ces pourritures humaines , diaboliques . Vous n en entendrez jamais parle dans les medias aux ordres des neos cons .. CE SYSTEME TUE .
    Au seul profit des USA et de leurs politiques maffieuses, il faut sauver le soldat Ryan , que l argent du monde soit rapatrie aux USA , que les economies nationales du monde s ecroulent , pour sauver l economie US .. Tel est ce plan .

avatar de PH7
  • PH7 a répondu 0 0
  • Bof, pour moi l'argent y'en n'a déjà plus rien valoir alors le dollar US !... Ils auront beau tout faire pour ramener les fonds aux USA, rien ne sauvera leur système monétaire ni les autres qui sont repartis sur les mêmes bases et erreurs. Tant que l'argent ne redeviendra pas un simple serviteur, énergie au service des échanges commerciaux sans se reproduire et s'auto-cloner par le jeu des intérêts, actionnariats et dématérialisation numérique, alors il continuera à alimenter guerres et pouvoir et restera le plus mauvais maître qui soit. Toi par contre, il suffirait que tu formes les gens à produire selon tes principes pour commencer à faire reculer la famine. Leur montrer par l'exemple et les encourager à reproduire, il n'y a que ça de vrai.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »