Libye : comment voler 150 milliards de dollars ?


La campagne militaire de l'OTAN en Libye se distingue par deux résultats majeurs : l'aviation de l'alliance a causé au pays des dégâts qui dépassent de sept fois les dommages infligés par les avions de Rommel pendant la seconde guerre mondiale et 150 milliards de dollars d'avoirs libyens bloqués dans les banques étrangères ont disparu.
 
Ces données sont exposées dans le livre du chercheur de l'Institut d'orientalisme de l'Académie des sciences de Russie Anatoli Egorine intitulé Le renversement de Mouammar Kadhafi. Journal de Libye. 2011-2012. La présentation du livre a eu lieu à Moscou. En Russie c'est la première étude sur la tragédie libyenne.
 
L'auteur du Journal de Libye évoque la disparition des 150 milliards de dollars :
 
« Quand la campagne contre Mouammar Kadhafi a commencé et quil était déjà clair que l'OTAN ne voulait pas le laisser au pouvoir, tout cet argent s'est mis à disparaître. Personne ne sait où ni comment. Il n'y a que des messages fragmentaires dans la presse disant que cet argent a été retiré et blanchi dans des zones off-shore par des banquiers occidentaux. Aujourd'hui tout le monde cherche où l'argent libyen a disparu, mais il me semble que les chances de le trouver sont minimes. Cependant, il ne serait pas correct d'accuser seulement l'Occident. Les Libyens qui ont remplacé Kadhafi et qui ont lutté contre lui ont emporté par camions entiers des dollars et de l'or en barres à l'étranger via le désert. Ces faits sont bien connus ».
La chef de l'Association internationale chargée de l'instauration de la démocratie en Libye Fatima Abou Al-Niran a une approche identique :
 
« En Libye on a volé tout ce qu'il était possible de voler. Tout cela a eu lieu au vu et au su du monde entier et personne n'a réagi. Ce ne sont pas des accusations gratuites. Le chef de la Banque centrale du pays l'a confirmé plus tôt. Il ne s'agit pas que des 150 milliards de dollars placés sur des comptes étrangers. L'argent continue de passer à l'étranger, y compris de manière illicite.Tout cela se déroule sur le fond des affrontements entre les tribus et les milices populaires locales au pouvoir illimité qui font avec les indésirables tout ce qu'elles veulent. L'intervention de l'OTAN, comme on le voit maintenant, n'a pas eu lieu pour instaurer la démocratie en Libye, comme les autorités de l'Alliance l'affirmaient à l'époque. Aujourd'hui tout le monde peut voir que le véritable objectif consistait à piller le pays ».
C'est pourquoi aujourd'hui il est encore plus évident que le sort de la Libye, comme Etat, n'intéresse plus l'Occident. Les nouveaux gouvernants du pays ne s'occupent depuis un an que de se partager les postes. Et en même temps, ils n'ont même pas pensé à demander à leurs anciens patrons où ont disparu ces 150 milliards de dollars qui ne seraient pas superflus aujourd'hui pour relever le pays appauvri.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Economie »