Les musulmans n'ont pas besoin d'un navet qui se moque de Mahomet pour être en rage contre les USA !


Les gouvernements et les médias occidentaux adoreraient faire croire au monde entier que les récentes attaques (qui se poursuivent à l'heure où j'écris) contre les ambassades US au Moyen-Orient et le meurtre de l'ambassadeur US et de 3 agents de la CIA en Libye sont uniquement motivées par la diffusion d'un « film » fait de bric et de broc et bidouillé pour donner l'impression qu'il « insulte » l'islam et Mahomet.
 
Ce « film » attaque l'ensemble des musulmans en les présentant comme des barbares fanatiques simples d'esprit et ingrats envers les gouvernements occidentaux et tout ce qu'ils ont fait pour eux. Il tente de convaincre l'Occidental moyen que la seule chose que les musulmans comprennent est l'usage de la force.
 
Pourtant, la simple logique, alliée à une compréhension des plans impérialistes occidentaux, révèle la puérilité et le caractère fallacieux et trompeur à l'extrême de cet argument. À écouter les putes-journalistes et les faux experts du gouvernement, on pourrait penser - à tort - que les musulmans n'ont jamais protesté par le passé contre les gouvernements US et occidentaux.
 
Qu'est-ce qui est le plus probable ? Que les musulmans dans tout le Moyen-Orient soient outragés par un film mal doublé qui se moque de l'islam, ou que les musulmans dans tout le Moyen-Orient soient outragés par le fait que :
 
 • L'an dernier, les US et les pays de l'OTAN ont bombardé la Libye, tué 40.000 civils (1) et installé un gouvernement pro-occidental qui ne représente en rien le peuple libyen.
 
 • Depuis ces 5 dernières années, le gouvernement US utilise des drones pour massacrer régulièrement des civils au Yemen et en Afghanistan.
 
 • Depuis 18 mois, le gouvernement US finance et arme des mercenaires en Syrie, lesquels ont assassiné au moins 20.000 civils et détruit la plupart des infrastructures du pays.
 
 • Pendant plusieurs dizaines d'années, les gouvernements US et occidentaux ont soutenu (et continuent à soutenir) des régimes brutaux et corrompus en Arabie Saoudite, au Bahreïn, au Qatar, en Tunisie, en Égypte et dans plusieurs autres pays du Moyen-Orient, des régimes qui ont brutalement réprimé (et c'est toujours le cas aujourd'hui) tout mouvement de protestation populaire.
 
 • Il y a pratiquement dix ans, l'armée US envahissait l'Irak - une nation souveraine - sans justification ni cause, et se mit en devoir de massacrer plus de 1,5 millions d'Irakiens et d'annihiler la société irakienne.
 
 • Depuis plusieurs décennies, les gouvernements US et occidentaux ont facilité la tâche au gouvernement israélien, lui permettant de créer un État d'apartheid en Israël/Palestine et d'assassiner régulièrement les civils palestiniens.
 
 • Depuis au moins 20 ans, les gouvernements US et occidentaux tentent de diaboliser et d'attaquer physiquement le Hezbollah (Liban), un parti politique qui se dresse contre l'hégémonie occidentale et israélienne au Moyen-Orient et qui représente un fort pourcentage de la population libanaise. Au final, on en arrive à un choix : croire la propagande occidentale-israélienne selon laquelle tous les musulmans ne sont guère plus que des animaux et des terroristes potentiels, ou croire que, comme n'importe quel être humain normalement constitué, au bout de dizaines d'années d'oppression et de brutalités, ils n'en peuvent plus et finissent par rendre les coups.
 
Ce que nous voyons à l'oeuvre ici, c'est un deux poids-deux mesures ahurissant qui outrage non seulement les musulmans, mais qui devrait également outrager toutes les personnes respectables et sensées de par le monde. Obama a récemment déclaré que les « US ne tolérer[ai]ent aucune attaque contre les Américains » ; pourtant, le droit de ne pas tolérer que les US les attaquent, renversent leurs gouvernements et détruisent leurs sociétés et leurs cultures, ce droit là est dénié aux citoyens du Moyen-Orient.
 
(1) Note du veilleur : Un lecteur (merci à Sam) a soulevé le fait que le nombre de victimes était plus élevé que celui annoncé ici de 40.000, et après recherche, voici d'autres résultats :
 
Selon Reuter (le 30/08/2011 - source), le conflit a fait 50.000 morts :
 
« Un responsable militaire du Conseil intérimaire au pouvoir a évalué mardi à environ 50.000 le nombre de personnes tuées en Libye depuis le début de la révolte, il y a six mois, contre le régime de Mouammar Kadhafi. (...) »
Selon legrandsoir (le 04/09/2011 - source), le nombre est de 60.000 morts :
 
« (...) 30.000 bombes sur le pays et la mort de quelques 60.000 Libyens marquent plutôt le début que la fin de cette catastrophe. »
Il est difficile d'évaluer précisément le nombre de vicitimes réelles, mais il doit être énorme au vu des forces déployées, à ce propos, voltairenet (le 20/03/2012 - source) nous dit :
 
« En sept mois l'aviation des États-Unis et de l'OTAN effectuait 30.000 missions dont 10.000 d'attaque, en utilisant plus de 40.000 bombes et missiles. En outre étaient infiltrées en Libye des forces spéciales, dont des milliers de commandos qataris facilement camouflables. »
Je mettrais à jour les informations si je découvre de nouvelles sources fiables...

Par Joe Quinn - Traduction par sott.net

Note sur l'auteur : Auteur d'ouvrages, cyber-essayiste reconnu et présentateur des Communiqués vidéos Sott, Joe rédige des éditoriaux percutants pour Sott.net depuis 8 ans. Ses articles sont publiés sur de nombreux sites d'actualité alternatifs, et il a participé en tant qu'invité à plusieurs émissions de Webradios. Vous pouvez également trouver ses articles sur son blog personnel JoeQuinn.net



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Conspirations »