Le nouveau président Hollande serait mondialiste


Les médias promulguent la notion que l'élection du Président français socialiste Francois Hollande représente un certain genre de changement important massif et, est un défi direct à l'Union européenne. Mais le passé de Hollande, ainsi que les personnes dont il s'entoure confirment le fait qu'il est simplement un autre mondialiste engagé et un partisan enthousiaste de l'UE dictatoriale et de la souveraineté.

« Dans la totalité de l'Europe il est temps pour le changement » , dit Hollande avec les acclamations de la foule qui s'est réunie pour entendre son discours de victoire à Paris lundi matin, rapporte le Los Angeles Times.

« Les observateurs conviennent que l'élection de M. Hollande représente un profond changement dans la gouvernance de la zone euro et de la gestion de la crise de la monnaie unique », rapporte Sky News.

Cependant, toute suggestion que la défaite de Nicolas Sarkozy face à Hollande représente une sorte de défi majeur pour l'Union européenne et à ses efforts, dans la coordination étroite avec le FMI et Goldman Sachs, pour exploiter la crise de dette a ses propres fins politiques, est clairement souligné.
 
Hollande est simplement un autre produit de l'établissement et un mondialiste pro-Européen enthousiaste. Il a soutenu le traité de Maastricht de 1992, le document qui décrit l'introduction de la monnaie unique euro et a été lui-même basé sur un modèle Bilderberg de 1955. Hollande a également soutenu la constitution européenne dans un référendum 2005 en dépit de la plupart de ses alliés socialistes votant contre lui.
 
Hollande est l'ancien porte-parole de Lionel Jospin, un autre mondialiste engagé qui a assisté à la réunion du Groupe de Bilderberg en 1996.
 
Il est également un ancien aide au dernier président socialiste en France, Francois Mitterand, un franc-maçon du 33ème degré, qui a commissionné la pyramide du Louvre (qui fut fabriquée à partir de 666 panneaux en verre) un autre « homme du peuple ». Aux côtés de la chancelière allemande et du participant de Bohème Helmut Kohl, Mitterand a engendré le Traité de Maastricht. Selon le détective Daniel Estulin, ils faisaient partie du groupe Bilderberg, et étaient en grande partie responsables de la victoire présidentielle de Mitterand en 1981.

Note : traductions faites à l'aide de google & systranet



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »