Le juge anti-mafia Imposimato accuse le groupe Bilderberg de terrorisme, en lien avec la CIA et la Franc-maçonnerie


Voici des accusations particulièrement graves portées à l'encontre de puissants groupes occultes mais très connus, portées non pas par un Thierry Meyssan ou un Alain Soral, encore moins par un geek boutonneux et conspirationniste, mais par Ferdinando Imposimato (wiki), ancien juge anti-mafia et Président Honoraire de la Cour Suprême de Cassation en Italie, le plus haut grade de la magistrature italienne, rien de moins !
 
Le groupe international Bilderberg est impliqué dans les attentats tragiques des années 1970 et 1980 en Italie, organisés d'abord par des cellules terroristes fascistes puis par la mafia. C'est le président honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne, Ferdinando Imposimato, qui le révèle à l'occasion de la présentation à Naples de son nouveau livre « La république des tragédies impunies ».

« Désormais, nous savons tout de la stratégie de la terreur qui fut mise en place par le réseau Gladio (« Stay behind », ou « rester derrière » en français), appuyé par les services secrets (ceux officiels) italiens », nous confirme Imposimato. « La stratégie servait à entraver l'émergence de gouvernements de gauche, et était orchestrée par la CIA »
Ferdinando Imposimato est l'un des magistrats italiens les plus connus et respectés. Actuellement président honoraire adjoint de la Cour de cassation italienne, il s'est occupé des procès de certaines affaires parmi les plus controversées de l'histoire italienne : de l'enlèvement d'Aldo Moro à l'attentat contre le pape Jean-Paul II, du meurtre de Bachelet à ceux des juges Palma et Tartaglione, des affaires qui mettaient en cause la mafia, la camorra et le terrorisme politique. C'est un fin connaisseur incontesté de ce phénomène complexe qui apparaît dans les chroniques journalistiques sous le nom de « stratégie de la tension ».

Dans la courte vidéo présentée ici, le juge Imposimato, en quelques phrases, dresse le cadre d'une vérité historique désormais avérée mais qui, il faut bien le dire, a du mal à se traduire en actions politiques pour affronter ce système de pouvoir toujours en place en Italie et plus généralement en Europe, lire à ce propos « Les armées secrètes de l'OTAN ».

Ferdinando Imposimato fait également référence au fameux groupe Bilderberg, désormais connu de tous les « sceptiques » qui fréquentent le Web (mais pas seulement), mais il le fait en apportant un élément extrêmement intéressant, à savoir que le premier à avoir découvert un lien entre le groupe Bilderberg et la stratégie de la tension en Italie fut le magistrat Emilio Alessandrini, assassiné en 1979 par le groupe terroriste d'extrême gauche proche des brigades rouges, Prima Linea.
 
Une vidéo majeure et totalement censurée
 
Bien évidemment, cette interview explosive livrée par un expert en terrorisme (et non pas par des guignols qui interviennent régulièrement sur les chaines de télévisions comme pseudo-experts et encore moins par des journaleux qui généralement ne font que réciter le prompteur sans rien connaitre du Nouvel Ordre Mondial ni des enjeux réels) a été complètement censurée par les grands médias alignés, en France comme dans tous les pays infiltrés !
 
Il sera toujours intéressant de la rappeler que ces gens-là viendront nous donner des leçons ou traiter les membres du Mouvement pour la Vérité d'incompétents, alors que ce Mouvement de plus en plus puissant est composé de spécialistes et de praticiens incontestables.


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Juridique »