La monnaie européenne serait une invention des franc maçons...


Lorsque François Mitterrand était encore de ce monde, il a fait de son mieux pour faire pérenniser son enfant chéri, la monnaie européenne unique, l'euro. Or, François Mitterrand a suivi là les fantasmes des décideurs de l'histoire occidentale d'après la Révolution de 1789, les francs maçons.
 
Ne vous hâtez pas à nous accuser de tous les maux. Commençons par dire que j'ai été fort étonné le jour où j'ai entendu pour la première fois la phrase d'un des sénateurs de France qui a dit : « En France pour gouverner il faut être en bons termes avec les Catholiques et les franc maçons ». En fait pourquoi les francs maçons ?
 
Ensuite j'ai vite fait d'apprendre que la Constitution française répondait parfaitement aux principes de la franc-maçonnerie fixés dans les grands livres des Mystères de la loge d'York. Il est de notoriété publique que les maçons voulaient la création d'un Etat nouveau avec une nouvelle monnaie et une nouvelle vision de la politique monétaire et économique.
 
Cet Etat, les maçons l'ont bien construit et ils s'en piquent. C'est les Etats Unis. Le mémorial de Franklin Roosevelt à Washington contient sa statue dans l'uniforme maçonnique et la fresque centrale appelée l'Apothéose (ce qui veut dire déification en grec) le montre montant aux cieux. Tous les pères fondateurs de l'Amérique étaient des francs maçons et c'est l'Amérique qui dicte à la vieille Europe comment et selon quels préceptes elle doit vivre.
 
Les Etats-Unis d'Europe est un autre sujet vieux de plus de deux cents ans. Alexis de Tocqueville en rêvait déjà. D'ailleurs, en bon franc maçon, il a prédit à l'avance l'essor spectaculaire des Etats Unis au vingtième siècle. Nous ne croyons pas à des visions surnaturelles dans le domaine de la politique internationale.
 
Si vous vous penchez sur l'histoire et les rites de la franc maçonnerie vous ferez vite de découvrir qu'ils découlent de l'antique tradition égyptienne parce que les maçons révèrent l'Egypte comme leur mère Patrie spirituelle. Et l'une des idées porteuses de la franc maçonnerie est l'égalité absolue de tous les êtres humains c'est-à-dire l'homogénéisation des masses.
 
Certains chercheurs croient que même la période soviétique a été générée par les francs maçons, car on retrouve dans la tentative de la construction de l'URSS les mêmes idées qui ont vu le jour au moment de la création des Etats Unis, à savoir destruction des entités territoriales historiques, instauration d'un seul code et une seule devise pour un territoire immense, égalité proclamée pour tous sans acception des personnes et origines.
 
Je ne vous dis pas que je sois réticent à toutes les idées maçonniques y compris la monnaie unique ou les droits de l'Homme. Je vous dis seulement que pour mieux concevoir ce qui se passe de nos jours, il faut comprendre que nous sommes tous des enfants nés in vitro. Autrement dit nous vivons tous dans une chimère inventée artificiellement par un groupe de penseurs et appliquée de façon mécanique à un être vivant qu'était l'Europe du dix-huitième ou la Russie du vingtième.
 
De ce point de vue le mouvement antiglobaliste ou la tentative de renaissance des régions historiques françaises ne sont que des soubresauts d'un organisme vivant enfermé dans un carcan rigide des idées imposées. C'est pour cela que la plupart de Français maugrée contre le langage politiquement correct et la dictature des Droits de l'Homme. Au lieu de se développer commune structure organique, comme un arbre, les Européens ont été accaparés par un mouvement de pensée particulier qui régit de nos jours le monde et auquel la Russie résiste de toutes ses forces.
 
De ce point de vue la monnaie unique européenne, l'euro est une autre preuve flagrante d'une construction superficielle et artificielle, contraire à l'esprit européen. Jacques Sapir, grand théoricien de l'économie française, décortique méthodiquement cette création financière erronée. Et il a trouvé des arguments plutôt intéressants.
 
Dans son article « Mythes et préjugés entourant la création et l'existence de la monnaie unique » paru le 14 Septembre et qu'il a mis gracieusement à notre disposition, il nous explique que « L'euro suscite en effet une série de fantasmes, dont certains sont repris dans des déclarations très officielles, et cette situation dure depuis maintenant plus de quinze ans ».
 
Il trouve que les mythes sont basés sur les déclarations suivantes qu'il anéantit une à une :
 
« (...) le passage à la monnaie unique était censé faire disparaître les coûts de transaction, liés au change. D'où les déclarations de 1998 et 1999 annonçant que l'entrée en vigueur de l'Euro s'accompagnerait d'un surcroît de croissance. Or, c'est le contraire que l'on a constaté.

(...) On constate que la consommation privée a donc été sensiblement plus faible dans la zone Euro sur la période 1999-2011 que pour l'ensemble des pays développés, à l'exception de la Suisse, jusqu'en 2008. Ceci montre l'influence très négative d'une politique monétaire unique qui n'est pas à même de s'adapter aux structures de chacun des pays de la zone. Ici, c'est moins le principe de la zone Euro qui est en cause que le fait qu'elle réunisse des pays dont les structures économiques sont bien trop hétérogènes.


(...) La zone Euro, dont le poids global dans l'économie mondiale il faut le rappeler est supérieur aux Etats-Unis, a constitué une zone de très faible croissance, et donc a signifié un frein pour la croissance mondiale.

(...) On constate donc que la création de l'Euro n'a pas modifié des dynamiques industrielles et que ces dernières se développent de manière largement déconnectée de la monnaie unique.

(...) Dans le cas d'une dissolution de la zone Euro, et en extrapolant à partir de ces résultats, il ne se produirait aucune catastrophe. On serait confronté simplement à un retour à une situation oligopolistique dans le domaine des monnaies de réserves
».

Fin de citation.
 
Pour Jacques Sapir donc, qui est très loin des mythes maçonniques, il est parfaitement évident que l'euro n'a rien à voir avec l'efficacité économique. Il est évident que lue les Européens ont donné dans le panneau se retrouvant dans une Union soviétique occidentale beaucoup plus censurée, moins libre et avec une croissance moindre par rapport à la Fédération de Russie. Cela paraît être assez logique : en quelque sorte le serpent serait en train de se mordre la queue avec un retour du balancier qui écrase les pays qui ont enfanté toutes ces idées il ya plusieurs siècles.
 
Il me semble que plus tôt les Français le comprendront et s'en affranchiront, mieux ça se passera pour la France.
 
Bonus : Source audio (télécharger)



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Conspirations »