La découverte de trous noirs géants au comportement étrange remet en cause le modèle cosmologique


Bien que cette énorme découverte soit le fruit du hasard, elle pourrait avoir un impact sans précédent sur les modèles connus concernant l’évolution de l’Univers, et peut être bien plus encore, puisque cela suggère la possibilité d'une nouvelle physique ayant opéré très tôt dans l'histoire du cosmos.

Cette révélation issue d’une simple observation des sources radio les plus faibles avec un radiotélescope dans un coin de l’Univers a mis en évidence un alignement pour le moins inhabituel de jets de trous noirs supermassifs, puisque leurs axes de rotation semblent alignés.

La découverte pourrait passer pour être anodine, si ce n'est qu'ici le phénomène observé occupe une région de l'univers si grande que la possibilité d'une anomalie isolée ne peut être envisagée, et suggère que toute une région de l'univers aurait été en rotation.

Le Veilleur

Des scientifiques découvrent des trous noirs orientés dans la même direction, mais pourquoi ?

C’est complètement par hasard que cette découverte a été faite et malgré tout, elle pourrait impacter de manière importante sur nos modèles sur l’évolution de l’Univers. Il s’agit d’une simple observation des sources radio les plus faibles dans un coin de l’Univers et le résultat est sans appel : c’est au centre de plusieurs galaxies, dans une zone localisée, mais tout de même à grande échelle nommée ELAIS-N1 qu’un nombre notable de trous noirs supermassifs sans lien apparent entre eux ont émis des jets d’énergie tournés dans la même direction de manière presque parallèle !

Cette découverte a été rendue publique dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society et est le fruit de pas moins de trois années de recherche avec le gigantesque Metrewave Radio (GMRT) (un regroupement de télescopes radio qui se trouve en Inde, à Pune). L’auteur principal de cette étude et astronome Andrew Russ Taylor de l’université sud-africaine de Dip Cape Town explique :

L’uniformité des émissions peut être expliquée uniquement si les trous noirs tournent dans le même sens. D’ailleurs, comme ils sont très éloignés, on ne voit pas comment ils ont ou auraient eu des interactions les uns avec les autres. Il faut donc supposer que leur orientation commune devrait remonter à la formation des galaxies dans l’univers primitif. Au sein de cette zone, qui se nomme ELAIS-N1, il doit sûrement y avoir eu quelque chose qui a déclenché cette rotation commune de tout ce qui s’y trouvait.

1461159905_russ.jpgCela crée de nombreux questionnements. Une telle uniformité dans le cosmos n’est certainement pas le fruit du hasard, mais à quoi est-elle due ? Si les réponses à cette question ne sont pas formelles pour l’heure, il y a quelques hypothèses et tâtonnements pour tenter d’expliquer ce phénomène.

L’une de ces hypothèses est notamment qu’il pourrait y avoir des champs magnétiques cosmiques encore non observés qui déclenchent des mouvements d’énormes quantités de matière et d’énergie (voir les champs magnetiques galactiques - pdf). Les jets d’énergie allant dans la même direction se voient clairement sur l'image ci-dessus. (Crédit photo : Russ Taylor)

Cela pourrait aussi être lié au comportement de la matière au début de la formation des galaxies. ELAIS-N1 (d’où les trous noirs proviennent) pourrait avoir été dotée d’un mouvement de rotation global sur plusieurs centaines de millions d’années-lumière. Mais pour l’instant, il n’existe pas officiellement de mécanisme d’interaction défini et clairement identifié entre ces trous noirs qui aurait pu les pousser à s’aligner vers une même direction.

Dave Romeel de l’Université du Cap est à la tête d’un groupe de chercheurs qui créent des modèles évolutifs de l’Univers, il note que « nous n’avons pas de modèle qui explique ce phénomène étranger ». Parmi les modèles qu’ils ont créés jusqu’à maintenant, aucune région ne présente de pareilles caractéristiques, il s’agit plus d’un univers « primordial avec un degré de diversité intrinsèque totale. » Cela montre combien cette découverte décontenance et surprend les scientifiques qui vont devoir revoir leur copie et continuer la recherche pour remettre à jour leurs concepts concernant l’évolution de l’Univers en faisant de nouvelles observations et des simulations numériques.

Ce n’est pas tout à fait la première fois que des chercheurs observent ce phénomène singulier, cela s’était produit il y a quelques années, mais une fois encore, aucune explication n’avait été clairement identifiée et il ne s’agissait pas d’une région aussi grande.

Cette vidéo de l’ESO (European Organisation for Astronomical Research in the Southern Hemisphere) ci-dessous réalisée à partir d’une vue d’artiste montre l’alignement d’un certain nombre de quasars (en blanc) avec les structures à grande échelle dans lesquelles ils se nichent (en bleu). Les traits illustrent les axes de rotation.

Par Julie sur sciencepost


Vidéos :



Commentaires 7

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • L'univers nous est encore totalement inconnu et nous réserve donc encore bien des surprises ! On le croyait plein de vide entre les planètes, on a découvert qu'en fait il est plein ! On pensait qu'il était totalement silencieux, mais en fait c'est bourré de craquements et bruits bizarres ! On sait qu'il tourne sur lui même mais on en ignore ses limites ! On feint d'ignorer que c'est une entité vivante et que si la vie y est apparu, c'est que quelque chose l'a programmé et non pas le fruit d'un pur hasard ! Comme toute chose, si l'univers a été créé, c'est qu'il a une fonction, un objectif et qu'il dépend d'une autre chose encore plus gigantesque qui elle même est vivante et a programmé la vie pour perdurer. Donc si les trous noirs émettent (ou collectent) des ondes dans un même alignement, cela n'est certainement pas dû au hazard et cela a un but. Avec quelques observations supplémentaires, on verra certainement un alignement équivalent avec les fontaines blanches.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Bien qu'étant d'accord avec certains points, je ne suis pas aussi affirmatif sur certains points. « On sait que » n'est pas vraiment approprié si l'on part du fait qu'aujourd'hui, ce sont en grande partie des théories qui sont émises, et que bien qu'elles soient admises par la communauté scientifique dans l'ensemble, un grand nombre n'ont pas été vérifiés au sens scientifique du terme.

    Cela dit, il est vrai que malgré cela, nos connaissances ont considérablement augmentées. De mon point de vue, je ne dirais pas que l'univers a un but ou fonction, je dirais juste qu'il est nécessaire que certaines conditions soient réunies pour que quelque chose de singulier se passe (ex: apparition de la vie).

    La ou je te perd totalement, c'est quand tu dis « qu'il dépend d'une autre chose encore plus gigantesque qui elle même est vivante et a programmé la vie », qui j'imagine fait référence à un « dieu tout puissant » auquel je n'accorde aucun crédit. Désolé, j'ai l'âme scientifique et terre à terre. Je crois ce que je vois, et la perspective d'une entité divine, barbue ou pas, me fait plus sourire qu'autre chose.

avatar de PH7
  • Par PH7 1 0
  • Aucune allusion à un Dieu quelconque. En tant que scientifique, observe ton propre corps au microscope et tu y verras toute une faune et une flore. En admettant que ces bestioles soient douées de raison, que crois-tu qu'elles pourraient penser de ton corps et de ce qui l'a crée ? Je ne cherche pas à savoir qui de l'œuf ou de la poule ni quel Dieu, mais j'associe les éléments observables directement ou non par rapport à ce que je connais et crois moi, je ne sais rien !

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Ouf, tu me rassures sur ce point, j'ai mal interprété ta phrase. C'est vrai que la possibilité que notre univers soit une infime composante d'un tout encore bien plus gigantesque donne le vertige ! Le pire est que c'est bien possible...

avatar de Golden Awaken
  • Par Golden Awaken | site 1 0
  • Bonjour à tous les deux, vous voulez vous mettre le cerveau en ébullition ? Je vous invite à consulter les théories de Stephen Hawking sur les trous noirs. Alors que nous en sommes qu'aux balbutiements de la physique quantique, il semblerait que « Le concept de trou noir est incompatible avec la physique quantique... » (2 articles sur FYI)( http://followyourintuition.forum... ). Je vous souhaite une bonne lecture, Bien Amicalement, Golden Awaken.

avatar de PH7
  • PH7 a répondu 0 0
  • Salut Golden Awaken, Cela fait parfois du bien de se mettre le cerveau en ébullition et de se forger sa propre opinion sans obligatoirement passer par des théories de tierces personnes, fussent-elle des génies. A rester trop rationnel, on perd la faculté de rêver par soi-même et le rêve est une des bases de la création et du créationnisme. Je ne te jette pas la pierre, je m'appuis aussi sur des théories énoncées, mais je ne suis pas assez intelligent pour totalement appréhender le problème de la physique quantique, de plus ne comprenant pas l'anglais, je risque de mal traduire. Bien amicalement.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Salut Golden. Merci pour ce lien intéressant, j'avais avant publié une théorie révolutionnaire de Jean Pierre Petit avant la « mise en veille » du veilleur, voir ici : http://www.le-veilleur.com/artic...

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Espace »