L'Iran menace d'attaquer les Côtes américaines : des cellules terroristes se préparent à frapper l'Amérique et l'Europe !


Il est pratiquement impossible de vérifier les informations ci-bas, outre le fait de pouvoir constater les déclarations citées dans l'article, mais si elles s'avèrent véritables, nous sommes dans un sacré merdier!  Bien évidemment, les États-Unis et les pays occidentaux ont tout intérêt à diaboliser l'Iran pour justifier leur entrée en guerre, mais il n'en reste pas moins que le Jjihad armé est une obligation pour les musulmans qui se font agresser par un envahisseur...
 
Le commandant adjoint en chef des Gardiens de la Révolution a averti la semaine dernière (lien) que toute agression contre l'Iran étendra la guerre sur le terrain ennemi et que des milliers de cercueils pourraient être nécessaires.
 
Le général Hossein Salami aurait indiqué à l'Agence Fars News que toute agression contre l'Iran allait avoir des conséquences immédiates et assurées sur les pays ennemis.  Il aurait cité deux raisons pour lesquelles la « grandeur du régime islamique » devait se tenir :

« La première est que le chef suprême, qui est l'adjoint de l'Imam caché [le 12ème Imam chez les Chiites], dirige avec pouvoir et connaissance et pénètre les coeurs; l'autre est les martyrs qui versent leur sang pour la grandeur du pays ».
 En louant ces martyrs, a-t-il-dit

« Dieu dit dans le Coran que les martyrs sont vivants et de ne pas les considérer comme morts, puisqu'ils ont reçu l'art d'échanger la mort en vie éternelle ».
Salami a comparé le guide suprême, l'Ayatollah Ali Khamenei, à un soleil qui brille sur le monde islamique, et que, malgré toutes les sanctions internationales et les menaces, l'Iran progresse sur tous les fronts.
 
L'Agence Fars News a également fait état d'une sévère mise en garde par le général Hassan Firoozbadi, un haut responsable militaire, à l'effet que l'Amérique et les pays européens doivent s'attendre à des attaques majeures par Al-Qaïda et d'autres groupes terroristes dans leurs pays d'origine.
 
Comme indiqué plus tôt cette année, des cellules terroristes ont été placées en état d'alerte pour attaquer des cibles aux États-Unis et en Europe si l'Iran devait être attaquée (lien).  Des centaines de cellules terroristes ont infiltré l'Amérique et, en collaboration avec le Hezbollah, sont en attente de commandes pour frapper des cibles américaines.  Des milliers de cellules ont également été placées en Amérique latine.
 
« La Force Qods a mis en place un centre de commandement et de contrôle en Bolivie et au Venezuela »
, a révélé un ancien fonctionnaire iranien qui a la connaissance des réseaux terroristes (lien).

« Bien qu'il y ait présence en Europe et dans d'autres parties du monde, il a mis l'accent sur l'Amérique latine. Des milliers de ces cellules ont été placées en Bolivie, le Brésil, l'Équateur, le Guatemala, le Nicaragua et le Venezuela. »
 Un rapport récent de l'intérieur du Nicaragua (lien) a indiqué que l'Iran a mis en place une base d'entraînement dans la partie nord de ce pays, où les opérateurs, y compris les terroristes du Hezbollah, sont en préparation pour une attaque contre les intérêts américains et israéliens si une guerre éclate avec l'Iran.
 
Hassan Abassi, un ancien commandant de la Garde et un actuel stratège, a déclaré que la plupart des cellules sont d'origine latino-américaine, y compris en provenance du Mexique, et que plusieurs centaines de cibles ont été identifiés aux Etats-Unis pour une éventuelle attaque.
 
« Si l'Amérique ose à déstabiliser la République islamique d'Iran, il ne fait aucun doute que nous allons déstabiliser l'Amérique »
, a déclaré Abassi.
 
Un autre commandant en chef du régime islamique, le général Massoud Jazayeri, a récemment mis en garde l'Amérique :

« Face à toute attaque, nous aurons une réponse écrasante. Dans ce cas, nous allons non seulement agir dans les limites du Moyen-Orient et du golfe Persique; mais aucun endroit en Amérique ne sera à l'abri de nos attaques ».
 Khamenei a également averti que le conflit allait s'étendre bien au-delà de la région. Ce même avertissement a été émis quelques jours plus tard par Hassan Nasrallah, le secrétaire général du groupe terroriste Hezbollah (lien).



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »