L'astéroïde DA14 touchera-t-il la Terre ?


Cet évènement avait déjà été traité en novembre 2012 (lien), mais à l'approche de la date ou cet objet va nous frôler, il me semblait bon de le mettre à nouveau en avant, car rappelons le, il s'agit du plus gros astéroïde géocroiseur à frôler la Terre d'aussi près, et il pourrait pulvériser des centaines de kilomètres carrés en cas d'impact... Le veilleur
 
A peine remis des craintes de la fin du monde, nous avons une autre raison de nous inquiéter : le 15 février prochain, à 19h25 temps universel (21h25 heure de Paris) l'astéroïde DA14 va s'approcher de notre planète. Selon les estimations des scientifiques, il passera à une distance de 30.000 km de la Terre, plus près que l'orbite des satellites géostationnaires.
 
L'astéroïde DA14 a un diamètre de 50/60 mètres environ, et pèse près de 130.000 tonnes. Des astéroïdes de cette taille sont plusieurs a passer près de notre planète chaque année, explique à La Voix de la Russie le responsable de l'observatoire de Zvenigorod sous l'égide de l'Institut d'Astronomie de l'Académie russe des sciences Sergueï Barabanov.
 
« De nombreux objets célestes peuvent frôler ou entrer en collision avec la Terre. C'est assez courant que des astéroïdes d'un mètre de diamètre tombent sur Terre. En 2008, un astéroïde d'une telle taille est déjà tombé sur la Terre et rien de grave ne s'est produit : il s'est fissuré en plusieurs morceaux lors de la collision. L'astéroïde que nous attendons en février est certes plus grand, mais les estimations données sur son orbite et les paramètres physiques, notamment son diamètre, ne sont pas très exactes. Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'il va devenir dangereux après sont rapprochement avec la Terre en 2013 »
Selon le scientifique, toute l'attention des astronomes russes est concentrée actuellement sur un autre objet céleste - l'astéroïde Apophis. En 2029, il frôlera la Terre à 36.000 kilomètres de la surface, et sept ans après, s'approchera à nouveau de notre planète, passant cette fois à quelques milliers de kilomètres de notre planète (lien - lien). Toutefois, le scénario apocalyptique n'est pas attendu, rassure le spécialiste.
 
« La distance dangereuse pour la Terre - c'est la haute atmosphère. Si un astéroïde volera à 300-400 km de la surface terrestre, nous ne courons aucun danger ».
Les astéroïdes « vivent en familles », faisant partie des groupes des différents corps célestes. Ainsi le DA14 appartient au groupe d'Apollon. Son « rendez-vous » avec notre planète risque de modifier l'orbite de l'astéroïde, en réduisant le fameux demi-grand axe de l'orbite. Il risque donc de passer à un autre groupe de petites planètes, celle d'Aton.
 
« Le groupe d'Aton - c'est un petit groupe, qui est difficile de détecter car ses astéroïdes ne sont pas visibles depuis la Terre », explique l'astronome russe Léonid Elenine. « Mais du point de vue de ses propriétés orbitales et physiques, le DA14 restera le même. Il se rapprochera aussi bien de la Terre, et il va falloir le surveiller et faire des pronostics sur sa trajectoire. C'est la seule difficulté. On peut donc supposer qu'il va devenir un peu plus dangereux par la suite »
Selon les scientifiques, pour faire un pronostic définitif, il faut surveiller le corps céleste de près et réaliser des calculs très précis de son orbite. Pour l'instant, les astronomes sont optimistes : la Terre ne risque pas de collision avec cet astéroïde au cours des années à venir. Espérons que leurs calculs approximatifs soient justes.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Astéroïdes & Comètes »