L'armée Francaise se prépare à mener le combat contre son peuple


Alors que la Suisse a exprimé récemment ses craintes vis à vis d'une crise Européenne qui pourrait être suffisamment grave pour amener de nombreux pays de la zone Euro à prendre d'assaut ses frontières (lien - lien), l'Allemagne, et maintenant la France planifient des entrainements militaires à grande échelle dans le but non avoué de « mater la résistance ».
 
Il est à mes yeux évident qu'ils se préparent à des manifestations massives à venir des citoyens en vue des prochains plans de restriction qui ont jusqu'ici étés réservés à la grêce, l'espagne, le Portugal et l'Italie dans un quasi-silence médiatique ! Nous sommes les prochains sur la liste, ca ne fait maintenant plus aucun doute...
 
Alors qu'un article de Mécanopolis révélait, il y a quelques jours, que l'Allemagne s'apprêtait à construire le plus important centre d'exercice européen pour l'entraînement à la lutte contre les émeutes (lien), la France vient d'inaugurer une « ville fantôme équivalent d'une cité de 5000 habitants » afin de faire face aux « nouvelles formes de combat ».
 
Le programme « Scorpion »

L'armée de terre a présenté le 29 novembre dernier, à Sissonne, les nouvelles techniques de combat dans les villes. Un programme baptisé « Scorpion » qui doit être lancé prochainement et qui devrait coûter 400 millions d'euros chaque année pendant dix ans.
 
L'exercice, recourant à une vingtaine de véhicules, plusieurs hélicoptères et un peu moins de deux cents combattants s'est déroulé dans le nouveau centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (Cenzub) en présence du chef d'état-major, Bertrand Ract-Madoux, d'un aréopage de généraux et d'une quarantaine de journalistes.
 
Interrogé par le quotidien L'Ardennais (lien), un colonel présente ce qu'il appelle des « constatations sociologiques » : en 1950, les villes abritaient 22 % de l'humanité pour 75 % aujourd'hui. Pas de doute, selon les stratèges, c'est bien dans les cités que les conflits de demain vont se dérouler.
 
Le gouvernement français, par la voix de Manuel Valls, peut bien prétendre qu'il s'oppose à l'idée de mobiliser l'armée dans les quartiers et les cités, le programme Scorpion démontre manifestement que l'armée s'y prépare.

L'Allemagne se prépare-t-elle à combattre ses citoyens ?
 
L'Allemagne se prépare manifestement à combattre ses citoyens. Dans le plus grand secret se construit sur une surface de 232 km2, qui était déjà l'un des plus grand terrain d'exercice militaire d'Allemagne, Altmark, en Saxe-Anhalt, le plus important Centre d'exercice européen pour l'entraînement à la lutte contre les émeutes (CRC).
 
Au centre de l'intérêt se trouve l'entraînement à la répression de soulèvements populaires. Pour atteindre la plus grande réalité possible, on y construit une ville fantôme de plus de 500 bâtiments, couvrant une superficie de 6 km2 pour un budget de plus de 100 millions d'euros. Ce projet comprendrait des installations industrielles, une connexion à une autoroute fictive et un aéroport avec 1700 mètres de piste d'herbe. La Bundeswehr, armée allemande, qui est le maître d'ouvrage, s'apprête à commencer cette année encore la construction de cette ville fantôme.
 
Par Julian Diesdorf - Mecanopolis



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »