Japon : premières espèces du 20e siècle déclarées éteintes


La loutre japonaise de rivière et la chauve-souris fer à cheval sont désormais des espèces officiellement déclarées éteintes
 
La loutre japonaise de rivière (Lutra lutra whiteleyi) n'a plus été observé dans la nature depuis 30 ans, l'espèce a donc été officiellement déclarée éteinte par le ministère de l'Environnement Japonais.
 
Autrefois très commune sur l'ile où elle y vivait par millions, la loutre japonaise (sous espèce de la loutre européenne ou eurasienne) a été la principale victime de la chasse excessive des anciens fourreurs de luxe, et principalement des couturiers étrangers; La fourrure de la loutre était très prisée, la bourgeoisie du monde entier s'arrachait ce trésor d'élégance.
 
La loutre Japonaise avait aussi cette particularité d'avoir un corps beaucoup plus long que ces congénères étrangères, 1 mètre environ. Elle se nourrissait principalement des poissons et des crevettes très abondantes dans les rivières de l'ile.
 
C'est en 1979 que la dernière loutre japonaise a été officiellement observé à l'état sauvage dans une petite rivière de la ville de Susaki, dans la préfecture de Kochi. Depuis aucune preuve de son existence à l'état sauvage n'a pu être démontré. Néanmoins, Yoshihiko Machida, professeur émérite à l'Université de Kochi, a déclaré qu'un cas de fiente de loutre a été confirmée sur l'ile en 1999, il nourrit donc toujours l'espoir de la voir réapparaitre à l'état sauvage.
 
Néanmoins elle restera gravée dans l'histoire, mais seulement comme effigie officielle de la préfecture d'Ehmine, qu'il ne faut surtout pas confondre avec notre hermine occidentale, son presque homonyme.
 
Outre la loutre de rivière, le ministère de l'Environnement Japonais a également déclaré éteinte une sous-espèce de chauve-souris: la chauve souris fer à cheval (Rhinolophus pumilus miyakonis), qui a été observé pour la dernière fois à l'état sauvage en 1971.
 
Les sous-espèces japonaises de l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus japonicus) ont été par la même occasion déclaré éteintes sur l'île de Kyushu, où ils n'ont plus été observé depuis 1957 .
 
Dans le sillage de toutes ces choses Japonaises, appartenant désormais au passé, une espèce d'oiseau, une espèce d'insecte, une espèce de coquillage et de deux espèces de plante ont également été déclaré... éteintes: affaires classées.
 
La loutre Japonaise et la chauve souris fer à cheval sont les deux premières espèces des mammifères Japonais, qui ont désespérément tenté de persister à vivre à l'état sauvage dans l'ile jusqu'au milieu du 20 eme siècle, et que l'essor du progrès humain a finalement enlisé définitivement dans la grandeur de sa gloire.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Environnement »