Italie : Le supervolcan du Mont Vésuve s'agite


Plus tôt ce mois-ci, j'avais publié un article sur des observations inquiétantes faites par des scientifiques à propos du volcan Mont Vésuve en Italie (voir Italie : déformation et autres paramètres inquiétants des champs Phlégréens du Mont Vésuve). Il semble que cette affaire ne soit pas terminée et qu'il faille retenir encore quelques temps notre respiration... Le veilleur
 
La Terre est menacée d'une explosion gigantesque. Un volcan géant ancien s'agite sur les champs Phlégréens près de Naples. Les sismologues sont préoccupés par l'élévation de la température dans la région et la déformation de la superficie. Auparavant l'activité des supervolcans a entraîné le changement de climat ayant modifié notre planète. Aujourd'hui les sismologues ne parviennent pas à prédire les conséquences de l'éventuelle éruption.
 
Les champs Phlégréens s'élèvent ces derniers temps de 3 centimètres par mois au-dessus du niveau de la mer. Les micro-séismes et la concentration des gaz dans le sol confirment que le volcan est prêt à l'éruption. Au micro le doyen de la faculté géologique de l'Université d'Etat de St Petersbourg Vladimir Kirianov :
 
« Si les champs s'élèvent d'une manière stable, on assiste, le plus probablement, au remplissement du foyer magnétique ce qui entraîne le gonflement du sol. Les champs Phlégréens, c'est un supervolcan. Le foyer magnétique se remplit et une éruption est possible. »
Les éruptions des volcans d'une telle force peuvent entraîner un hiver volcanique. Les gaz sulfureux et la cendre atteindront l'atmosphère et couvriront le globe. Les rayons du soleil ne sauront pénétrer sur la terre et les gaz transformés en acide sulfurique en forme de précipitations toxiques couvriront la planète.
 
Cependant, les éruptions des supervolcans sont à tel point rares que les scientifiques ne peuvent pas préciser l'intervalle entre les premiers indices de l'activité et l'explosion. Le remplissement de la caméra magnétique n'est pas un indice très exact, estime le chef de laboratoire de géophysique et de volcanologie de l'Institut de la physique de la Terre de l'Académie des sciences de Russie Alexei Sobissevitch.
 
« C'est un indice à long terme. Elle peut se remplir des décennies, peut-être des siècles durant. Ce n'est pas un problème d'actualité. Plusieurs montagnes deviennent de 5 centimètres plus hautes tous les ans. C'est le processus naturel sur la Terre. »
De l'avis des scientifiques, le système volcanique de la Terre est tendu. Que ce soit l'éruption d'un supervolcan ou l'activité d'une chaîne de petits volcans, cela aura des conséquences sérieuses pour les habitants de la planète.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »