Italie : des milliers de manifestants à Rome contre l'austérité


Environ 30.000 personnes ont défilé pacifiquement vendredi dans Rome à l'appel de deux des principaux syndicats italiens pour protester contre les coupes budgétaires mises en oeuvre par le gouvernement de Mario Monti. Cette manifestation, à laquelle participaient surtout des salariés du secteur public, conclut une semaine marquée par des affrontements à Madrid et à Athènes en marge de rassemblements similaires contre l'austérité.
 
« Cessez de frapper les plus faibles, nous avons déjà assez donné » :  le mot d'ordre visait le nouveau coup de rabot sur les dépenses publiques décidé en août par le gouvernement de Mario Monti alors que les salaires dans la fonction publique sont déjà gelés depuis plus de deux ans. Depuis août, la colère contre l'austérité et les suppressions d'emploi monte et avec elle les conflits sociaux.
 
Professeurs d'université, fonctionnaires, personnels des secteurs de la santé et éboueurs ont cessé le travail pour soutenir le défilé. Les personnels du Colisée et du Forum ont eux aussi quitté leurs postes, ce qui a entraîné la fermeture de ces deux sites, très prisés des touristes.
 
L'austérité mise en oeuvre par l'équipe Monti depuis son arrivée au pouvoir, sans élection, en novembre 2011, a réduit les dépenses des ménages italiens et accentué la récession de l'économie italienne. Le taux de chômage a atteint en juillet 10,7% de la population active, du jamais vu depuis 2004. Ces nouvelles coupes dans les dépenses publiques s'ajoutent à d'autres réformes impopulaires, dont la modification du code du travail, l'augmentation des impôts et la baisse des pensions de retraite (lien).



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »