Islande : 30.000 tonnes de poissons morts dans un lac


D'aussi loin que l'oeil peut voir, des centaines de milliers de harengs morts recouvrent le sol sur ces images effrayantes prises hier sur les rives d'un lac islandais.
 
On ne connaît toujours pas la cause de cette hécatombe, mais elle vient s'ajouter à celle déjà observée dans la région en Décembre dernier, où une quantité semblable de poissons avaient déjà été retrouvée.
 
Environ 25.000 à 30.000 tonnes, soit une valeur marchande estimée de 19 millions de lires, ont été retrouvées hier à Kolgrafafjorour dans un petit fjord de la partie nord de la péninsule de Snaefellsnes, dans l'ouest de l'Islande, selon le journal local Morgunbladid. Le Biologiste islandais Robert Arnar Stefánsson estime que plus de 7.000 tonnes de hareng ont échoués sur le rivage mais il y en a beaucoup plus au fond du fjord.
 
Des dizaines de milliers d'oiseaux ont été attirés sur le site pour se nourrir, mais on craint que les poissons en décomposition menacent la santé des oiseaux dans les semaines et les mois à venir.
 
Note du veilleur
 
Je n'ai pour le moment pas d'informations complémentaires, mais il y a fort à parier que cette hécatombe ne soit due à l'activité volcanique environante, cette dernière pouvant générer une poche de gaz nocive stagnante au fond de l'eau de ce lac. Les Gaz s'accumulent au fil du temps, la pression de l'eau maintenant ce gaz tout en bas. L'accumulation croissante ajoutée à un regain d'activité sismique/volcanique, et le gaz remonte en surface, tuant ainsi tout ces poissons...
 
En rapport : Islande : une bombe à retardement qui pourrait exploser cette année selon deux chaines de TV




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Morts massives »