Inversion des pôles : L'affaiblissement du champ magnétique terrestre s'accélère !


La nouvelle m'est parvenue de spaceweather le vendredi 13 de ce mois (sic), mais je n'avais pu la traduire faute de temps. Par chance, une adaptation en a été faite par le site La Terre du Futur que je salue au passage.

Cette information est importante, puisqu'elle démontre d'une part que le dogme scientifique officiel concernant les fluctuations du champ magnétique terrestre est en train de changer, et d'autre part car il est constaté que l'affaiblissement de ce dernier s'accélère.

Malgré tout, il subsiste à mes yeux des incohérences dans les discours des scientifiques qui, comme cela se produit souvent, persistent à ne pas vouloir réviser leurs chiffres malgré l'aveu d'une incompréhension dans un domaine encore mal appréhendé. Pour cet exemple, alors que ces scientifiques reconnaissent en savoir encore peu au sujet du champ magnétique terrestre, et ce malgré de nouvelles découvertes contraires, « plusieurs centaines, voir plusieurs milliers d’années » seraient nécessaires selon eux pour achever le processus d'une inversion des pôles.

Ils indiquent cependant que les changements se sont accélérés, et que notre magnétosphère perdrait environ 5% de sa force tous les dix ans. partant de cette base, et sachant que l'affaiblissement du champ magnétique terrestre est à ce jour évalué à 10%, il ne faudrait alors qu'environs 80 années pour que le processus soit à mi-chemin. Car ce qui nous intéresse ici, ce n'est pas tant le fait de savoir quand l'inversion sera achevée en totalité, puisqu'à ce stade, nous serons de nouveau protégés des rayons solaires.

Non, ce qui est important pour nous pauvres humains ne possédants pas de bunkers sous-terrains, c'est de savoir quand ce champ magnétique va cesser de jouer son rôle protecteur, et il se trouve que des simulations d'inversions dipolaires effectuées (voir vidéo) indiquent que la désagrégation des champs constatée avant que ces derniers ne se reforment inversés, se produit vers vers le milieu de la procédure d'inversion.

Cette étape cruciale pourrait donc se produire dans moins d'un siècle, nonobstant la possibilité que l'accélération constatée puisse augmenter. Autre détail important, la forte augmentation de la sismicité et du volcanisme depuis quelques années, encore plus ces derniers mois. On pourrait ne pas y voir de rapport, cependant, si l'on rapproche cela avec une étude démontrant que changements climatiques et éruptions volcaniques sont liés aux variations du champ magnétique terrestre, tout semble se tenir.

Quand on sait que Mars avait un environnement relativement similaire à la Terre lors des premières étapes de son développement, et que ce sont des vents solaires qui sont la cause de sa disparition, on peut en effet s'inquiéter. En effet, Mars possédait auparavant une atmosphère ainsi qu'un champ magnétique, et ce dernier assez (trop) faible, a permis au Soleil de transformer la planète en le désert rouge actuel que nous connaissons.

Imaginez le même scénario pour la Terre qui elle, est située bien plus près de notre astre...

Le Veilleur

Une nouvelle étude nous démontre que le champ magnétique terrestre est en train de changer rapidement

De nouvelles recherches ont montré en détail comment le champ magnétique de la Terre est en train de se modifier rapidement. Il agit comme un bouclier pour nous protéger des vents solaires et du rayonnement cosmique – il est en train de changer, il s’affaiblit sur certaines parties du monde, et se renforce sur d’autres.

Bien qu’invisibles, ces changements peuvent avoir de grands impacts – la fluctuation est déjà en train de changer l’emplacement du pôle Nord magnétique, et pourraient déterminer comment des événements spatiaux telles que les tempêtes solaires pourraient nous toucher dans l’avenir. Mais grâce à cette nouvelle étude, les scientifiques pensent maintenant savoir ce qui les provoque, et comment prédire leur avenir.

Ce n’est pas la première recherche qui montre que le champ magnétique de la la Terre est en train de changer. Notre champ magnétique a toujours fluctué. Au cours des dernières années, il est devenu clair que la bulle invisible qui protège notre planète des conditions difficiles de l’espace s’est affaiblie.

Selon les meilleures estimations des scientifiques, le champ magnétique s’affaiblit actuellement environ 10 fois plus vite que d’abord étudié, perdant environ 5 pour cent de sa force chaque décennie. Mais ils ne savent pas vraiment le pourquoi, ni ce que cela signifie pour notre planète.

Une des explications, les plus probables de ce que nous observons, est que nos pôles magnétiques se préparent à s’inverser – un phénomène qui arrive une fois tous les 100.000 ans. Il n’y a aucune preuve que la vie sur Terre a subi cette modification quand cela est arrivé dans le passé – l’impact le plus direct est que nos boussoles pointeraient finalement vers le sud au lieu du nord.

Une telle bascule n’est pas instantanée, mais prendrait plusieurs centaines sinon quelques milliers d’années

, Selon Rune Floberghagen de l’Agence spatiale européenne (ESA) de LiveScience, qui ajoute que

Cela s’est produit plusieurs fois dans le passé.

Mais malgré le message global pour rassurer, les scientifiques savent encore relativement peu de notre champ magnétique. Donc en 2013, l’ESA a lancé un trio de satellites appelé Swarm, qui mesurent le champ magnétique terrestre des signaux provenant du noyau, du manteau Terrestre, de la croûte, et des océans, de l’ionosphère et de la magnétosphère.

En utilisant ces données et celles d’autres satellites, ils viennent de sortir la carte la plus claire et exacte à ce jour du comment notre champ magnétique est en train de se modifier, et de savoir où il s’affaiblit et se renforce – et ce qui provoque ces changements. Mais surtout, cette carte révèle à quelle vitesse ces changements ont lieu.

Présenté au Symposium annuel Living Planet à Prague début mai 2016, les chercheurs de l’ESA ont montré que le champ magnétique s’est affaibli d’environ 3,5 pour cent au-dessus de l’Amérique du Nord depuis 1999, mais s’est renforcé d’environ 2 pour cent en Asie dans cette même période.

La partie la plus faible du champ magnétique est l’anomalie de l’Atlantique Sud, qui est l’Amérique du Sud, qui s’est déplacée progressivement vers l’ouest au cours des sept dernières années, et s’est également affaiblie de 2 pour cent. De plus,le pôle Nord se dirige assez rapidement vers l’est vers le continent asiatique.

Vous pouvez voir ces changements dans l’image ci-dessous. Le Rouge montre un fort champ magnétique, et le Bleu montre un affaiblissement :

1463592538_champ-magnetique-1.jpg

Vous pouvez également voir où les changements se sont accélérés (rouge) et ralentis (bleu) entre 2000 et 2015 :

2002

1463592660_champ-magnetique-2.jpg

2007

1463592694_champ-magnetique-3.jpg

2014

1463592714_champ-magnetique-4.jpg

Alors pourquoi ces changements se produisent ils ? Notre champ magnétiqueest largement produit par un océan de fusion, le fer tourbillonnant qui fait le noyau externe de notre planète, 3000 km sous nos pieds. Ce liquide agit comme un filament, comme une dynamo de bicyclette, générant des courants électriques qui contrôlent le champ électromagnétique autour de la planète.

Bien que le noyau de cette dynamo a longtemps été l’hypothèse d’être responsable des changements dans le champ magnétique, ici c’est la première fois que les chercheurs ont pu mesurer et cartographier les changements de ce fer liquide à l’intérieur de notre planète et les terres qui l’entoure simultanément. Les résultats montrent que les deux sont étroitement liés.

Les données Swarm nous permettent maintenant de cartographier les changements détaillés dans le champ magnétique de la Terre, et pas seulement à la surface de la Terre, mais aussi dans la profondeur au bord de sa région d’origine dans le noyau.

, a déclaré Chris Finlay de l’espace DTU au Danemark , qui a dirigé le projet de l’ESA.

De façon inattendue, nous constatons des changements rapides et localisés de terrain qui semblent être le résultat d’accélérations du métal liquide circulant dans le coeur.

La recherche n’a pas été encore examinée par des pairs, donc pour l’instant, la parole est donnée à l’ESA, mais si elle est confirmée, cela signifie que nous avons enfin des preuves solides de ce qui contrôle les changements que nous voyons – et qui pourrait nous aider à prédire ce qui va se passer par la suite. Par exemple, nous pouvons analyser la prochaine grande tempête solaire et comment la Terre sera impactée.

Cette recherche pourrait aussi nous aider à comprendre enfin pourquoi le champ magnétique de notre planète s’affaiblit globalement, et comment cela va nous affecter dans l’avenir.

Traduction et adaptation de La Terre du Futur - Introduction par



Commentaires 7

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Avec la baisse du champs magnétique, nous recevrons plsu de radiations spaciales, ce qui va générer deux choses selon mon avis de non-scientifique. D'une part certains organismes ne vont pas supporter ces radiations et s'éteindre, provocant ainsi des extinctions de masses. Alors que dans le même temps certains organismes, peut-être de la même espèce que celle qui va s'éteindre, vont être plus résistante et générer des mutations pour s'adapter aux nouvelles conditions de vie, comme cela s'est produits un nombre certain de fois déjà par le passé.
    La terre elle même mutera et changera l'ordre d'agencement actuel, certaines terres émergeront et d'autres s'abimeront sous les mers (cas de la Pangée, phénomène de création de la Méditéranée telle que nous la connaissons, création du lac Titicaca et consors ...). Certaines zones vont se refroidir alors que d'autres connaîtront des élévations de températures. Après tout, c'est peut-être cela le nouvel ordre mondial, non ?

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • C'est en effet un scénario possible et déjà constaté dans le passé. Comme je l'évoque dans le texte, une éruption solaire de grande ampleur se produisant dans la période ou notre magnétosphère est trop faible, voir inexistante, pourrait tout bonnement « souffler » notre atmosphère comme il semble que ce fut le cas pour Mars, et donc dans cette hypothèse : FIN ! (si bien entendu nous ne nous détruisons pas avant)

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Normalement la vie est programmée pour et sur cette planète, il n'y a donc pas de raison pour qu'elle soit détruite.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Personnellement, je ne le vois pas de cette manière. Je suis convaincu que l'apparition de la vie, tout comme son évolution, et lié à la présence de certains facteurs impératifs et variés (dont certains encore inconnus). Si ces paramètres sont présents, la vie nait et prospère, autrement, nada ! La « raison » en terme de psychologie n'est qu'un terme qui nous est propre.

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Tu ne rêves pas assez, tu n'écoutes plus les mots de l'univers ! Tu deviens aveugle non pas parce que tu es malade mais parce que l'aveuglement rend la vie plus supportable. Les rêves sont un des moyens que l'univers a pour nous enseigner ce qu'il est et ce qu'il attend de nous, mais aussi nous donner un aperçu de notre devenir. Les mots sont ensuite là pour déformer la réalité des rêves.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Je suis au contraire un grand rêveur utopiste, mais qui garde paradoxalement les pieds sur terre, et le fait de constater tous les jours ces abus et cette détresse humaine sans rien pouvoir y changer me désole et me flingue le moral. A contrario, devenir aveugle (au sens figuré) pour ne plus voir tous ces malheurs me ferait du bien, mais je ne suis pas un adepte de la technique de l'autruche, j'ai choisi la « pilule rouge »

avatar de PH7
  • Par PH7 1 0
  • J'ai un penchant pour l'action de terrain ! Et compte tenu des réalités je préfère un bon steack, sinon la pilule est dure à avaler !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Inversion des pôles »