Hollande prône la coopération sur l'uranium avec le Niger


A l'issue d'une rencontre lundi avec le président nigérien, François Hollande s'est prononcé en faveur d'une accélération de la coopération entre Areva et le Niger pour exploiter la mine géante d'uranium d'Imouraren.

Le changement ne saute décidemment pas aux yeux en matière de nucléaire. A l'issue d'un entretien à Paris lundi avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, François Hollande s'est prononcé pour une exploitation au plus tôt par Areva, si possible avant la date prévue de 2014, de la mine géante d'uranium Imouraren au Niger. "Si ça peut aller plus vite, nous y sommes favorables. Tout ce qui peut être fait pour le développement, pour l'activité économique doit être réalisé dans les meilleurs délais", a déclaré François Hollande devant la presse.
 
Le Niger, pays d'une extrême pauvreté dont 60 % des exportations reposent sur l'uranium, assure près de 40 % des approvisionnements en uranium d'Areva. Les deux mines actuellement exploitées par le groupe français, dans la région d'Arlit, n'ayant plus que dix à vingt ans de production devant elle, Areva s'est assuré en 2008 les droits de la mine géante d'Imouraren. Le groupe nucléaire français a prévu d'investir 1,2 milliard d'euros pour développer ce qui serait la deuxième plus grande mine d'uranium du monde (5.000 tonnes par an).
 
Areva a accepté une hausse de 50 % du prix de l'uranium
 
En faisant cette déclaration, François Hollande se place dans les pas de ses prédécesseurs qui ont tous soutenu les efforts d'Areva pour assurer la sécurité d'approvisionnement en uranium de la France. Une tâche ardue. Avec Niamey, qui tente depuis des années d'obtenir une part plus forte des revenus miniers, les tensions sont récurrentes. En 2007-2008, lors de la renégociation des conventions minières, le Niger avait accusé Areva de soutenir la rébellion touareg et expulsé son directeur local. Tentant de briser le monopole d'Areva, Niamey a attribué depuis 2006 plus d'une centaine de permis de recherche à des compagnies étrangères, chinoises, canadiennes, indiennes, sud-africaines et anglo-australiennes. Areva a dû, début 2008, revoir à la hausse les conditions financières consenties à l'État nigérien, notamment en acceptant une hausse de 50 % du prix de l'uranium payé au gouvernement.
 
C'est dans ce contexte que François Hollande a manifesté lundi sa volonté de faire en sorte que la relation entre les autorités de Niamey et Areva "soit la meilleure possible pour la mise en valeur et pour la retombée financière en faveur du Niger". "Il y aura des contacts qui seront pris entre les autorités du Niger, le président (Issoufou), et Areva et je souhaite que ce soit dans cet esprit-là que cette relation puisse non seulement être conçue mais même développée", a insisté François Hollande.
 
Un esprit gagnant-gagnant
 
"Nous allons poursuivre cette coopération au niveau des deux pays dans l'intérêt des deux peuples et dans l'intérêt des deux Etats, dans un esprit gagnant gagnant", a renchéri Mahamadou Issoufou. "Nos relations sont bonnes. Bien sûr les relations ne doivent pas être figées, elles doivent évoluer (...) vers un partenariat équilibré", a-t-il ajouté. La mise en exploitation d'Imouraren, en portant la production annuelle d'uranium du Niger de 3.000 à 8.000 tonnes, ferait passer le pays du 6ème au 2ème rang mondial des producteurs d'uranium, derrière le Kazakhstan.
 
Le 25 avril dernier, le personnel nigérien du site d'Imouraren a entamé une grève d'avertissement de sept jours pour protester contre leurs conditions de travail, affirmant travailler 12 heures sur 24. Areva avait fait savoir qu'avec ce genre de grève, il lui serait difficile de tenir le délai de 2014 pour la mise en service de la mine.

Notes du site "l'observatoire du nucléaire" (lien) :
 
"L'Etat de grâce n'aura pas duré longtemps : lundi 11 juin 2012, moins d'un mois après son investiture, François Hollande a bafoué toutes les valeurs de la gauche et de l'écologie.
 
En effet, recevant le Président du Niger M. Issoufou, le nouveau Président de la République s'est prononcé pour l'exploitation par Areva, qui plus est avant même la date prévue de 2014, de la mine géante d'uranium Imouraren au Niger (*)
 
Il s'agit là d'une claire perpétuation des mécanismes de la Françafrique, pour le plus grand profit du lobby nucléaire (Areva) et au détriment de la démocratie en Afrique. Il est d'ailleurs édifiant de rappeler que le Président Issoufou est un ancien directeur d'une société d'exploitation de l'uranium, la Somaïr, filiale d'Areva !
 
Il est nécessaire de rappeler que :
 
 • l'exploitation des mines d'uranium contamine l'environnement et assèche les nappes phréatiques
 
 • Areva exploite les travailleurs du Niger et bafoue leurs droits et leur santé
 
 • la mise en exploitation du gisement d'Imouraren va entraîner le déplacement de populations nomades (Touaregs)
 
 • l'exploitation de l'uranium du Niger depuis 40 ans par la France n'a rien apporté à la population locale qui reste une des plus pauvres du monde
 
Le positionnement clair de François Hollande en faveur de la Françafrique et du lobby nucléaire annonce aussi le maintien des forces armées françaises en Afrique, présence néocoloniale dont le but est de "sécuriser" l'approvisionnement des centrales nucléaires françaises en uranium.
 
Que va faire l'écologiste Pascal Canfin, directement concerné en tant que Ministre délégué au Développement ? Que va faire la ministre Cécile Duflot, dirigeante d'EELV et donc théoriquement opposée au lobby nucléaire et au néocolonialisme ?
 
En restant au gouvernement après ce triste 11 juin, les ministres d'EELV cautionneraient la liquidation par M. Hollande des valeurs de la gauche et de l'écologie."



Commentaires 2

avatar de OpenUrMindy
  • Par OpenUrMindy 0 0
  • Rencontre avec ABBAS, Avec ISSOUFOU (N'oublions pas que Alquaeda est au Niger aussi)
    Pendant ces périodes de tensions, je trouve ça très louche (sans parler du nucléaire qui nous conduira a des evenements catastrophiques, pires que le passé ... )

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Tu m'étonnes ! Un pantin en remplace un autre, Hollande etant supposé mondialiste tout comme son prédécesseur, c'était à prévoir...

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Nucléaire »