Grèce : Un magnat des médias inculpé pour corruption


Une personnalité du monde grec des affaires a été inculpé mercredi dans le cadre de l'enquête sur une vaste fraude bancaire au sein de l'ancienne Banque postale hellénique (TT). Dimitris Kontominas a cependant été laissé en liberté contre une caution de cinq millions d'euros.
 
Le patron de la chaîne de télévision privée Alpha et des assurances Interamerican a été inculpé d'« escroquerie » et de « blanchiment d'argent ». Il a été arrêté jeudi dernier et placé en garde à vue à l'hôpital en raison de problèmes de santé. Il est soupçonné d'être impliqué dans une importante affaire de corruption présumée qui ébranle la Grèce depuis la semaine dernière et porte sur des prêts de complaisance présumés accordés sans garantie par les responsables de la Banque postale hellénique.
 
M. Kontominas, 75 ans, est accusé d'avoir bénéficié de l'un de ces prêts non remboursés qui seraient à l'origine d'un déficit de plusieurs millions d'euros au préjudice de la TT. Selon l'accusation, certains de ces prêts ont également contribué à l'enrichissement personnel de leurs bénéficiaires qui les ont encaissés sur des comptes personnels à l'étranger.
 
L'homme d'affaires est ainsi soupçonné d'avoir utilisé une partie de cet argent pour l'acquisition d'une villa à Londres. M. Kontominas nie les accusations. Dans un communiqué, son avocat a affirmé mercredi que tous les prêts avaient été accordés contre des garanties et « approuvés par les organes compétents (sic) de la banque » sur lesquels l'entrepreneur n'avait « aucune influence ».
 
Il est le plus connu des trois suspects inculpés depuis la semaine dernière dans cette affaire qui a conduit à l'arrestation de cinq personnes, dont l'ancien PDG de la Banque postale hellénique, Angelos Filippidis, interpellé vendredi soir à Istanbul.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Juridique »