Fukushima : la principale source d'eau potable contaminée


Le lac d'Okutama qui est la principale source d'eau potable de Tokyo, serait contaminé par les retombées de Fukushima.
 
La région montagneuse d'Okutama, à l'Ouest de Tokyo, semble avoir été atteinte par les retombées du site accidenté de Fukushima Daichi. Des concentrations de 100000 à 300000 Bq/m2 de Cs-137 y auraient été relevées avec certains points chauds présentant un débit de dose ambiante montant jusqu'à 1 µSv/h. Les montagnes et les forêts de cette région auraient en fait capté une partie des particules et des rejets gazeux échappés des réacteurs éventrés et disséminées par un vent soufflant vers le Sud le mardi 15 mars, juste après les explosions des unités n°. 2 et 4.
 
La région d'Okutama accueille la principale réserve d'eau potable alimentant la région de Tokyo mais est également réputée pour la fabrication du Wasabi (condiment Japonais à base de rose) ainsi que productrice de champignons, de citrons et de poisson d'élevage. Cette magnifique région est - était - également une destination hautement touristique. Le barrage d'Ogochi, achevé en 1957, mesure 353 mètres par 149 et verrouille ce qui est considéré comme la plus grande réserve d'eau potable artificielle du monde avec une surface de 4.25 Km2.
 
Commentaire : notons à cette occasion que les différents relevés de contamination et de dose ont été évalués par un logiciel à partir de mesures faites par hélicoptère, il ne s'agit donc pas de valeurs réelles mesurées au niveau du sol. Et ici, à gen4, nous serions prêts à parier notre dernier compteur geiger que la contamination est une nouvelle fois largement et volontairement sous-estimée !



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Environnement »