Francis Boyle : Bush, Blair recherchés pour crimes contre l'humanité (suite)


Au mois de mai dernier, un tribunal pour crimes de guerre, situé à Kuala Lumpur en Malaisie, a condamné l'ex-président George W. Bush, son vice-président Dick Cheney, et son secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, ainsi que cinq autres hauts responsables de l'administration US de l'époque, pour « crimes de guerre » en raison de leur rôle de décideurs dans les guerres d'Irak et d'Afghanistan et dans les tortures et traitements inhumains pratiqués par les troupes US dans ces pays (lien).
 
A l'heure ou les « dossiers dérangeants » passent régulièrement à la trappe, il est réjouissant de voir que certaines personnes ne se laissent pas corrompre et continuent leur lutte pour la justice !
 
« Nous continuerons de poursuivre Bush et Blair pour crimes contre la paix, crimes de guerre et de torture en général »
Un éminent avocat de droit international a déclaré que l'ancien président des Etats-Unis, George W. Bush, et l'ancien premier ministre du Royaume Uni, Tony Blair, sont coupables de crimes contre la paix, de crimes de guerre et de torture.
 
Le 11 novembre 2011, le Tribunal pour Crimes de Guerre de Kuala Lumpur, où Francis Boyle, professeur de Droit international à l'Université de l'Illinois, fut procureur en chef, a déclaré Bush et Blair coupables pour crimes contre la paix et contre l'humanité, et de génocide pour leurs rôles dans la guerre contre l'Irak.
 
Le 11 mai 2012, le tribunal a aussi déclaré coupables l'ancien vice-président Dick Cheney et l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld pour crimes de torture.
 
« Nous continuerons de poursuivre Bush et Blair pour crimes contre la paix, crimes de guerre et de torture en général » 
a déclaré Boyle à Press TV lors d'une interview récente.
 
« Nous avons obtenu leur condamnation pour un crime de Nuremberg contre la paix, » 
a-t-il ajouté en référence à l'invasion de l'Irak dirigée par les Etats-Unis en 2003 et les principes du droit international contenus dans la Charte du Tribunal de Nuremberg.
 
Selon ces principes, la planification, préparation, déclenchement ou exécution d'une guerre d'agression ou d'une guerre en violation des traités ou accords internationaux constituent des crimes « punissables » selon le droit international. Au mois de septembre, l'archevêque Desmond Tutu a dit que Blair et Bush devraient être présentés devant la Cour Pénale Internationale (CPI) de la Haye pour leurs rôles dans la guerre contre l'Irak.
 
« Nous menons des efforts dans ce sens, » a affirmé Boyle, en ajoutant « nous avons tenté d'attraper Bush en Suisse, mais ses avocats lui ont conseillé de ne pas se rendre en Suisse. J'ai tenté trois fois de l'attraper au Canada, mais malheureusement il est protégé par le gouvernement canadien. »
« Les roues de la justice tournent lentement, mais elles tournent. » 
Boyle a aussi critiqué la CPI pour n'avoir pas poursuivi les criminels des Etats-Unis, du Royaume Uni et d'Israël.
 
« Jusqu'à présent, ils (la CPI) ne font que poursuivre les voyous noirs d'Afrique tout en laissant courir les authentiques assassins en masse et criminels des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d'Israël, » 
a-t-il dit.
 
Boyle a condamné le régime israélien pour « l'application d'un véritable génocide à l'encontre des Palestiniens de Gaza, » en ajoutant que de nouvelles auditions se tiendront en novembre en Malaisie sur la question palestinienne.


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Juridique »