France : un document de la Gendarmerie Nationale diffusée sur la toile


Le site Zataz, source de cette news, nous dit que ce message « Anonymous » exploite un document qui ne date pas d'hier. Zataz ajoute qu'il est diffusé sur plusieurs sites web et que l'internaute aurait du préciser pourquoi il souhaitait faire ressortir ce document, en cette saison. Mon avis est qu'au vu du contexte actuel et des débordements policiers récents, il s'agit d'une petite piqûre de rappel !
 
Une étude interne de la Gendarmerie Nationale, dédiée à l'étude des rassemblements de personnes, diffusée par Anonymous. Un Internaute a diffusé, au début du mois, un document assez étonnant. Ce dernier explique que :
 
« Entre 2007 et Août 2009, la Direction générale de la gendarmerie nationale et le sociologue Normand Fillon ont collaboré dans la réalisation d'un rapport, regroupant des informations sur tous les types de rassemblements existant en France, qu'ils soient festifs, politiques ou apolitiques. Ainsi l'état cherche a étudier non plus uniquement la manière de gérer ces rassemblements, mais également le profilage des personnes présentes au sein de ces événements. Des millions d'individus sont ainsi passés au crible... » 
L'hacktiviste, qui n'a pas signé son message, note aussi que :
 
« Chaque année depuis 2009, le Centre de Recherche de la Gendarmerie Nationale fait évoluer ce rapport qui sert de véritable base à l'évolution militaro-sécuritaire des forces de sécurité françaises, en publiant des comptes rendus des réunions. »

Lien vers le compte-rendu de la gendarmerie

Des comptes rendus accessibles sur le site officiel du Ministère de l'Intérieur. ZATAZ.COM a pu lire dans les propos de ce cyber manifestant que :
 
« Ce rapport, sortant de leur contexte des points qui nous ont semblé marquants, vise surtout à pointer du doigt le fait que des études très sérieuses sont menées par des chercheurs civils pour servir de base de travail aux acteurs de la Défense, qui a leur tour se feront un plaisir de rédiger des prospectives alarmistes permettant de légitimer une future militarisation - jugée inéluctable - des forces de maintien de l'ordre. » 
Cet internaute s'inquiète de ce genre d'étude qui, à son idée, offrirait...
 
« la possibilité aux forces de l'ordre d'enrichir ses connaissances relatives à nos mouvements (...) et étudier les moyens de nous anéantir tranquillement. »
D'après l'activiste, ce document est toujours resté interne au ministère de l'intérieur.
 
« Aujourd'hui, nous avons pris la décision de diffuser les 150 pages de cet effrayant profilage ». 
ZATAZ.COM a pu constater que ce document, au format PDF de 51 Mo, est référencé sur le site de l'Assemblée Nationale (lien). Nous y apprenons qu'il a été facturé 29.876 €. Dans cette étude, signée par l'Université de Toulouse (Centre étude CERTOP), découverte des « rassemblements festifs de masse » ; « festifs furtifs » ;  « Mensonges, business et récupération » ; « rassemblents militants » ; « Les blacks blocs » ; « Les caillasseurs »...
 
« La connaissance de ces formes d'action collective est une nécessité, explique l'auteur. Elle permet d'adapter les modes d'actions et les moyens à engager ».
A première vue, l'Anonymous a décidé de déployer, lui aussi, ses propres armes (pastebin). En raison de son contenu et du droit à la propriété intellectuelle, nous (zataz.com) ne diffuserons pas le lien renvoyant sur l'un des dix vingt-deux sites de téléchargements de fichiers utilisé par le manifestant (facilement trouvable sur google).
 
Le blog interstice pour sa part en relaye le contenu (lien).



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »