France : Serge Dassault accusé d'association de malfaiteurs !


Une plainte a été déposée contre le sénateur UMP par l'homme victime d'une tentative d'assassinat, sur fond de soupçons d'achats de votes à Corbeil-Essonnes.
 
Serge Dassault est visé par une plainte pour association de malfaiteurs, déposée par un homme par ailleurs victime d'une tentative d'assassinat sur fond de soupçon d'achats de votes à Corbeil-Essonnes, a indiqué à l'AFP l'avocate du plaignant, confirmant une information de France Inter lundi.
 
Fatah Hou reproche à l'industriel et sénateur UMP d'avoir pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation et celle de deux autres hommes au Maroc, afin de les éloigner de Corbeil-Essonnes (Essonne). Le successeur de Dassault à la mairie, Jean-Pierre Bechter, le responsable du service des sports de la ville et un diplomate marocain sont également visés par cette plainte déposée vendredi auprès du parquet d'Evry, a précisé Me Marie Dosé. Cette procédure vient s'ajouter à une enquête à Paris sur un système présumé d'achat de votes dans les quartiers sensibles de Corbeil-Essonnes, dont Serge Dassault a été le maire jusqu'en 2009.
 
Dans ce dossier, le bureau du Sénat doit se prononcer mercredi sur une demande de levée d'immunité parlementaire de l'industriel, qui ouvrirait la voie à une garde à vue. Serge Dassault avait par ailleurs été entendu en octobre en tant que témoin assisté sur la tentative d'assassinat de Fatah Hou le 19 février.
 
Dans une interview accordée en décembre à Libération, Fatah Hou affirme avoir été visé le 19 février par une tentative d'assassinat pour avoir voulu « balancer le système » mis en place par Serge Dassault à Corbeil-Essonnes. De son côté, l'avionneur affirme faire l'objet de tentatives de chantage de la part de Fatah Hou et d'un autre habitant de Corbeil, René Andrieu. Ce dernier, un ancien délinquant reconverti dans la réinsertion des jeunes, se trouvait en compagnie de Fatah Hou lors de la fusillade du 19 février.
 
L'auteur présumé des coups de feu, Younès Bounouara, a été arrêté après plusieurs mois de cavale et placé en détention le 7 novembre. Il est présenté comme un proche de Dassault et un intermédiaire officieux de l'ancien maire UMP dans les cités. Libération révélait le mois dernier que Bounouara avait pu acheter en 2008 une maison à Corbeil dans des conditions très avantageuses, sur ordre de Serge Dassault, alors maire de la ville...


Vidéos :



Commentaires 5

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Tu paries qu'il ne sera pas inquiété ou si peu que c'en est la même chose ? La justice est multivitesses, et le juge qui veut vraiment être indépendant est muselé ! Maintenant, le profil du plaignant ne plaide pas en sa faveur. Affaire à suivre !

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Salut Philippe. Tout à fait, j'imagine que les bras très long de ce monsieur va lui permettre de s'extirper sans encombres de cette mésaventure...

avatar de Miche
  • Par Miche 0 0
  • le sénat a déja tranché!il garde l'immunité..... On s'entraide entre potes!!

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • En effet, ne nid de guêpes habituel, ils s'entraident entre eux pour mieux nous écraser, tout comme (je l'espère), nous n'auront pas d'état d'âme à les pendre tout en restant solidaires... Un jour peut être... L'espoir existe encore

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Juridique »