France : mort de milliers de poissons dans un étang du Gers


Des centaines de milliers d'alevins, des milliers de carpes et d'anguilles, ainsi que des tortues sont mortes dans l'étang du Moura à Avéron-Bergelle (Gers) après que des vandales eurent vidé l'eau en cassant la vanne de vidange, a-t-on appris lundi auprès du conseil général.
 
L'étang s'est vidé « en quasi-totalité » dans la nuit de samedi à dimanche après la détérioration des vannes, provoquant la mort de « centaines de milliers d'alevins, de milliers de carpes, d'anguilles, de tortues », a précisé dans un communiqué l'assemblée départementale, propriétaire des lieux.
 
Le conseil général a dénoncé un désastre environnemental et patrimonial « considérable » sur ce site inscrit au programme Natura 2000 et qui possède une biodiversité remarquable, avec notamment une petite tortue d'eau douce, la cistude d'Europe, considérée comme en voie de disparition.
 
Les vandales ont par ailleurs mis le feu à une cabane de pêche construite au XVIIIe siècle par des moines cisterciens.
 
Le président du conseil général, Philippe Martin, a décidé de déposer plainte contre X « pour que soient retrouvés et sanctionnés les auteurs de ces dégradations inacceptables et qui devront être condamnés avec fermeté », selon le communiqué.
 
L'étang du Moura, le plus grand de l'Armagnac, s'étend sur 17 hectares. Il est classé en ZNIEFF (Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique).
 
La pièce d'eau a été créée au Moyen Âge par des moines cisterciens qui désiraient y élever des poissons. Un vaste plan de gestion écologique - restauration du site, valorisation pédagogique... - y avait été décidé par le Conseil général.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Morts massives »