France : Le pathétique Hollande assombrit les relations diplomatiques avec la Russie


Notre guignol national François Hollande, non content d'entrainer le pays dans un gouffre abyssal au nom de sa prétendue « ennemie de toujours », la finance mondiale, et discrètement satisfait de ses alliances guerrières passées avec des groupes terroristes qui ont déjà mis le pays à feu et à sang, prétend désormais avec arrogance faire mettre genou à terre au petit Poutine. Rien que ça !

Alors que Vladimir Poutine devait se rendre en visite à Paris dans quelques jours pour inaugurer l'église orthodoxe qui vient d'être terminée, François Hollande déclare « inacceptable » le soutien de Moscou au régime de Bachar el-Assad et laisse entendre qu’il se posait la question de sa rencontre avec Poutine.

Je vais sans doute recevoir Vladimir Poutine, je me suis posé la question, dit le président français dans une interview accordée à l’émission Quotidien de TMC, pour ajouter aussitôt : Je me pose encore la question. Si je le reçois, je lui dirai que c’est inacceptable, que c’est grave même pour l’image de la Russie.

Les communicants de l’Élysée ne craindraient-ils pas plutôt que des milliers de Français viennent acclamer Poutine lors de son passage dans la capitale ?

Comme le dit si bien Jean Claude Bourret

De plus, Poutine, au Proche Orient, montre comment on fait la guerre à ses ennemis, malgré les cris des USA relayés par la France... qui pèse bien peu, malgré sa poignée de Rafales et sa proposition de résolution à l'ONU superbement ignorée par la Russie, au lendemain pourtant du voyage de notre ministre des affaires étrangères à Moscou. Ne pas recevoir le Président Poutine ? Bouder ? C'est totalement irresponsable, et ne peut qu'augmenter les tensions internationales.

Bien évidemment, face aux hésitations et turpitudes du chef d'état français, le président russe a annulé sa visite à Paris, et ce avec tact et courtoisie, comme il se doit de tout chef d'état digne de ce nom.Ce qui, pour l'anecdote, cloue le bec aux quelques moutons ayant participé à la ridicule pétition « Annulez la visite prévue mi octobre de Vladimir Poutine à Paris » mise en place sur change.org...

La Russie annule la visite de V. Poutine à Paris

Le Kremlin vient d'annuler la visite du Président russe en France. Hollande peut dormir tranquille, il ne sera pas seul face au Président russe, il n'aura pas à trahir publiquement les intérêts de la France. La Russie a préféré jouer la sagesse, laisse la France à sa médiocrité et attend des temps meilleurs.

Après l'échec de la diplomatie de Jean-Marc Ayrault (article ici) sur la Syrie et le veto russe au Conseil de sécurité de l'ONU (voir notre article), après les accusations portées par la France, l'Angleterre et les Etats Unis de crimes de guerre, après la crise de puberté d'un Président fantoche (voir notre article ici), il semblerait que la patience politique russe ait pris fin. Le kremlin annonce officiellement que V. Poutine envisagera sa visite lorsque la situation sera plus facile pour le Président français.

Quelle claque !

Hier encore, il y avait un espoir que, d'une manière ou d'une autre, la France assume son rang. Ce n'est pas n'importe quel pays, c'est un pays légendaire. Un pays dont il ne semble rester que des légendes finalement.

Hier encore, le porte-parole du Kremlin affirmait que la visite du Président russe à Paris se préparait, puisqu'ils n'avaient reçu aucune information officielle de la part de la France en sens contraire. Ce matin, l'Elysée téléphone, incapable d'annuler d'elle-même, tout est fait pour que la Russie refuse. Le niveau de la visite est baissé à une simple visite de travail ne portant que sur la Syrie :

Il y a eu un contact entre l'Élysée et le Kremlin pour faire savoir » à Moscou « qu'une réunion de travail avec Vladimir Poutine était possible sur la Syrie, à l'exclusion de tout autre événement pour le président de la République, a-t-on indiqué à l'Élysée. En réponse à cette proposition, la Russie vient d'indiquer qu'elle souhaite reporter la visite.

Le Président français devait inaugurer aux côtés du Président russe l'église orthodoxe de Paris. C'est vrai, c'est très compromettant. Une église. Russe en plus. Bravo, quel courage politique ! Quelle vision à long terme ! J'en reste sans voix. Ainsi, parait-il, la Russie est un peu plus isolée. Car sa position en Syrie est inacceptable. A Sanaa, au Yemen, où l'Arabie Saoudite, alliée de la France et des Etats Unis, massacre 140 civils à un enterrement, une fois de plus, personne ne parle de crimes de guerre. C'est un allié. Mais la Russie qui refuse de soutenir Al Nusra, ça c'est inacceptable. Il faut donc qu'elle soit de plus en plus isolée. Isolée dites-vous ?

Après l'annulation de sa visite en Pologne par F. Hollande, la Pologne qui a annulé sa commande de 50 hélicoptères français, se moquant totalement du fait que la France se soit écrasée et n'ait pas livré les Mistrals à la Russie.

Après le sommet énergétique à Ankara, hier, où la Russie et la Turquie relancent très activement le projet de gazoduc et appellent, eux-aussi à la fin du carnage en Syrie, mais en renforçant leur collaboration contre le terrorisme. Après la conclusion de contrats avec le Vénézuela. Après le renforcement des échanges avec la Chine. etc etc etc.

L'on commence à se demander finalement qui devient isolé par cette politique atlantiste ?

Source russiepolitics

Vive altercation téléphonique entre Hollande et Poutine ?

Curieusement, cette annulation intervient après que les médias occidentaux aient fait état d’une très vive altercation entre le président russe, Vladimir Poutine et son homologue français, François Hollande autour de la Syrie.

Le contact téléphonique entre les deux hommes a tourné à une passe d’arme verbale, avec en toile de fond un approfondissement des divergences de part et d’autre. Hollande qui tentait de dissuader Poutine de la prolongation des raids aériens russes contre les terroristes à Alep, s’est trouvé confronté à la grande colère du président russe.

Hollande avait vertement critiqué Poutine pour avoir frappé ceux qu’il qualifiait de « rebelles modérés » quand le Président russe a laissé éclater sa colère en affirmant qu’il

n’existe aucun rebelle modéré en Syrie puisque tous les rebelles agissent en interaction sur le terrain

Et le Président Poutine d’ajouter :

le fait d’attribuer aux terroristes le qualificatif « modéré » est méprisable

En réponse à Hollande qui demandait l’arrêt des frappes aériennes russes contre les positions des terroristes d’Al-Qaïda et de l’ASL à Alep, Poutine aurait fulminé :

Vous n’avez plus aucun autre choix, si ce n’est le fait d’abattre les avions russes et là vous allez tout bonnement déclencher une nouvelle guerre mondiale. Si la France, la Grande Bretagne et les États-Unis veulent la guerre, ils l’auront

Poutine aurait évoqué par la suite l’intervention de 2011 de l’OTAN en Libye pour demander à son homologue français :

Quand vous avez décidé d’attaquer la Libye, avez-vous demandé la permission de la Russie ?

Source presstv.ir

Comme vous le voyez, le climat diplomatique n'est pas au beau fixe entre les deux pays, et la soumission politique française à Bruxelles et Washington ne va continuer qu'à augmenter notre propre enlisement et nous priver d'alternatives internationales et économiques viables dans l'avenir.

Le Veilleur



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »