France : Le blocage du pays pour faire plier le gouvernement ?


Loi impopulaire par excellence, d'autant plus après un passage en force par le biais d'un 49.3 totalement anti-démocratique, la Loi travail - ou Loi El Khomri - n'en finit plus d'alimenter l'indignation et des mouvements opposés de plus en plus forts.

Comme je l'ai relayé hier sur la page Facebook du Veilleur, des blocages significatifs ont déjà commencé et généré des perturbations, comme au Havre ou des pénuries de carburants ont été constatées dans certaines stations services, alors que les précieux liquides ont d'ores et déjà été réquisitionnés par et pour les services de police.

La publication ci-dessous de Charles Sannat résume bien la situation, au détail près que parmi les syndicats « bloqueurs », tous ne demandent pas le retrait total de la loi, mais en évoquent seulement certains aspects, comme dans le cas des routiers qui sont en désaccord avec la majoration des heures supplémentaires. Une fois encore, la convergence des luttes fait défaut !

Hollande « le mou », qui s'endurcit pour l'occasion, enhardi par la détermination de « Herr general » Valls, déclare une fois encore qu'il ne cédera pas. La question à se poser est donc la suivante : Jusqu'où sommes nous prêts à aller ?

Parce que les slogans « pas contents ! On en a gros ! », c'est bien beau, mais si en face le gouvernement ne plie pas, il va falloir passer un cran au dessus pour exprimer à notre tour une détermination sans faille, ce qui implique un blocage à grande échelle du pays dans divers secteurs, sans parler des groupes de casseurs qui ne vont pas rester isolés bien longtemps !

Conseil relayé également il y a peu sur Facebook, il faut toujours anticiper les effets d'une cause, alors n'attendez pas que les pompes soient vides pour remplir vos réservoirs, et faites de même pour le contenu de vos réfrigérateurs/congélateurs, réserves alimentaires, etc.

Autre information intéressante, la manifestation aujourd'hui de forces de l'ordre contre la « haine policière ». Un rapprochement envisageable entre police et manifestants ? Pas si sûr, attendons de voir dans quel sens le vent va souffler...

Le Veilleur

Vers le blocage du pays ?

Routiers, dockers, cheminots… Partout, les mouvements s’amplifient et se durcissent face à la volonté affichée d’un gouvernement de gauche de faire passer en force une loi qui est et restera profondément libérale dans son essence et son objectif non dissimulé de détricotage du droit du travail français afin de nous aligner sur les standards internationaux et surtout les demandes européennes, car la loi El Khomri n’est pas une loi française : c’est une loi demandée par l’Europe.

Pour celles et ceux à qui cela aurait échappé, je vous invite à relire ce document qui émane de la Commission européenne elle-même et qui fait sa liste de demandes à la France, dont la modification de notre code du travail. La preuve ici.

Nos syndicats vont donc tenter de faire plier le gouvernement en bloquant le pays. Et là, c’est un peu l’heure de vérité pour notre pays. Soit les syndicats sont en mesure de faire échouer cette loi et le gouvernement, soit alors ce sera la défaite actée de toute opposition efficace, crédible et forte face aux forces du marché qui pourront alors célébrer leur succès sans modération en accélérant le rythme des réformes.

Bien évidemment, notre pays doit changer beaucoup de choses pour que nous soyons plus efficaces en particulier dans la dépense de l’argent public.

Néanmoins, j’insiste sur le fait que la compétitivité est chose relative et que nous sommes lancés dans une course sans fin au moins-disant social. Les réformes, sans un protectionnisme européen, n’ont aucun sens économique.

Enfin si, il n’y a comme sens que d’enrichir les grandes corporations au détriment des peuples qui s’appauvrissent. C’est le totalitarisme marchand, et le totalitarisme marchand est une dégénérescence du capitalisme.

Par Charles Sannat

Routiers

Les routiers ont été les premiers à ouvrir le bal dans la nuit de lundi à mardi, à l’appel des fédérations FO, CGT et SUD. Leur mouvement devrait toucher le Nord, Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux, mais pas l’Île-de-France, selon les syndicats

SNCF et RATP

À la RATP, le préavis déposé par la CGT ne couvre que la journée de mardi. Mais à la SNCF, la CGT-Cheminots, le premier syndicat, a appelé les salariés du groupe public ferroviaire à cesser le travail chaque mercredi et jeudi. SUD-Rail, le troisième syndicat, a appelé, lui, à se mobiliser tous les jours jusqu’au 11 juillet, soit le lendemain de la finale de l’Euro de football. Les deux syndicats ont une audience forte chez les conducteurs, soit 75 % à eux deux

Paris Aéroport

À Paris Aéroport (groupe ADP), la CGT a appelé tout le personnel à faire grève dès mardi pour 24 heures reconductibles, FO s’est inscrite dans un mouvement à durée indéterminée, et l’UNSA a déposé un préavis de 24 heures à partir de jeudi à 11 heures

Marins et dockers

Les fédérations CGT des marins et des dockers ont invité, le 11 mai, leurs syndicats à mener des « actions fortes » à compter de mardi, en « n’hésitant pas à faire des grèves reconductibles ou des grèves illimitées » en opposition au projet de loi travail. Elles dénoncent un texte qui va « régir notre quotidien, notre temps de travail, nos salaires, nos emplois et remettre totalement en cause nos acquis »

La Poste

La Fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications CGT a déposé un préavis de grève mardi pour « les personnels de La Poste », « quel que soit leur statut ». Elle exige « le retrait immédiat du projet de loi travail » et « la construction d’un code du travail du XXIe siècle pour faire progresser le droit du travail dans l’entreprise », ce qui passerait notamment par le « maintien et renforcement de la hiérarchie des normes »

Source Le Monde

Voir aussi l'agenda des grèves en France



Commentaires 1

avatar de PH7
  • Par PH7 1 0
  • Alors, que ce pays soit bloqué, cela accélèrera sa chute donc sa renaissance. Sa chute provoquée par la multitude de petits pouvoirs qui ne veulent que préserver leurs avantages. Et sa renaissance dans le grand ordre mondial. Ils veulent un monde meilleur et la liberté mais ils ne savent que se rajouter des chaînes. Le changement, ils l'auront mais pas forcément celui auquel ils s'attendent.
    ITE MISSA EST. AMEN

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »