France : La terre a tremblé en Bretagne et en Normandie


Une secousse sismique de 4,8 sur l'échelle de Richter s'est produite en mer vendredi, au large de l'île anglo-normande de Jersey, entre la Bretagne et la Normandie. Elle a été ressentie par endroits, a priori sans faire ni dégâts, ni victimes.
 
La terre a tremblé entre la Bretagne et la Normandie vendredi 11 juillet en début d'après-midi. Une secousse sismique d'une intensité de 4,8 sur l'échelle de Richter. Des habitants l'ont ressentie du Mont-Saint-Michel à Brest, tout le long de la côte nord de la Bretagne explique France Bleu Armorique.

Surtout dans les Côtes-d'Armor
 
« Il y a eu un grondement sourd, lointain, suivi de vibrations, les meubles, ce que j'avais autour de moi, je sentais que ça vibrais. Quand, par la suite, j'ai ouvert mon range-tout pour ranger la vaisselle j'ai vu que la vaisselle avait bouger dans le meuble »
, explique Eliane, à Plouaret, au micro France Bleu de Brigitte Hug.
 
« C'est un séisme de magnitude modérée », explique le chercheur Philippe Sterr, maitre de conférence à l'Université Rennes 1, du laboratoire de Géosciences, « mais qui est pour la France assez important. On a pas une grande fréquence pour ce genre d'événements. Il y en a un à peu près toutes les années ou tous les deux ans. (...) Ce que les gens ont ressenti, c'est le passage des ondes sismiques, tout simplement. J'ai un collègue dans mon laboratoire à Rennes qui  l'a ressenti, malgré la distance assez importante avec l'épicentre du séisme. »
Le 21 novembre 2013 une secousse de 4,5 sur l'échelle de Richter avait été ressentie dans la région de Vannes sans faire de dégâts.
 
Source francebleu.fr
 
Aucune victime, ni dégât
 
Le séisme a été ressenti à terre par endroits. Les pompiers des Côtes-d'Armor ont indiqué avoir reçu seulement trois appels à ce sujet alors que les pompiers de la Manche, à Saint-Lô, ne l'ont pas ressenti et n'ont reçu aucun appel, ainsi que les pompiers d'Ille-et-Vilaine. Ce séisme « léger » n'a fait aucune victime, ni aucun dégât.
 
« J'ai cru que mon fauteuil allait tomber, on l'a bien ressenti, j'ai pensé que c'était un bulldozer qui passait déblayer la terre sur le chantier à côté. Mais quand j'ai rien vu, et que ça durait, je me suis dit que c'était autre chose »
, a expliqué Jean-Philippe Le Gall, un cadre commercial de 36 ans, habitant de Perros-Guirec (Côtes-d'Armor), qui a appelé l'AFP pour signaler avoir ressenti la secousse.
 
« Cela a duré une minute, ma femme était à l'étage avec le bébé qui a été réveillé d'un coup, elle est descendue en c ourant en me disant : T'as senti, t'as senti, c'était un tremblement de terre »

, a-t-il ajouté.
 
Source l'express.fr



Commentaires 3

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Si je fais bien les relations entre les phénomènes solaires, les éruptions volcaniques, les mouvements tectoniques et les changements de climat , c'est toute la croûte terrestre qui est en train de bouger avec des tensions produites notamment par le changement de pôles. Toutefois, il faudrait plus d'informations en provenance de l'espace pour déterminer si seule notre planète est affectée ou si c'est toute une partie du système solaire qui subirait des tensions. On sait que les étoiles même très lointaines, en explosant créent des nuages cosmiques et expédient de puissantes forces électroniques au travers de l'espace et que ces phénomènes mettent un certain temps à nous arriver dessus. Un éruption solaire nous arrive sur la terre en 8 minutes mais les effets peuvent se sentir plusieurs jours après l'éruption solaire, soit parce qu'elle a été en partie absorbée par le bouclier magnétique soit parce qu'elle a ricoché dessus provoquant une compression puis une brusque détente générant ainsi des effets directement sur la surface terrestre et sur les équipements électriques, voire les masses métalliques par effet d'induction. Or ce qui se passe, ressemble fort à une masse X traversant notre système solaire, s'opposant ou renforçant les forces permettant à la terre de tourner rond, voire en se précipitant sur le soleil, lui apportant ainsi des masses de combustible et générant les tâches et éruptions. Cette masse X modifiant la nature électromagnétique de notre univers expliquerait alors bien des choses. Mais pour le confirmer, il faudrait donc en savoir plus sur les mouvements des planètes qui nous entourent et savoir si elle subissent le même sort. Les traditions chamaniques et les connaissances oubliées nous apprennent que l'univers est vivant mais aussi que tout effet a au moins une cause et que cette cause agit sur tout un ensemble diluant ainsi l'origine de la cause en la rendant plus difficile à déterminer. En connaissant la cause originelle, il est plus facile donc d'y remédier ou d'établir une stratégie de protection, même à notre taille humaine.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Hmmmm... J'ai de sérieuses réticences concernant la fameuse hypothèse de la « planète X » dont on nous rebat les oreilles, particulièrement depuis 2012. Une planète massive semble avoir été repérée au delà de l'orbite de Pluton, mais à cette distance, elle ne peut avoir d'influence sur nous (sauf si Einstein s'est trompé bien sûr). Je pense pour ma part que le géomagnétisme terrestre est directement lié à la tectonique des plaques, ce qui expliquerait en partie la forte activité tectonique et volcanique issues de l'affaiblissement et des changements de notre magnétosphère. Il y a de plus une autre interaction possible non évoquée : celle du magnétisme solaire avec le magnétisme terrestre. En clair, comment imaginer que le champ magnétique solaire (quadripôle) n'ait aucune influence sur le magnétisme terrestre (dipôle), d'autant plus qu'une inversion polaire solaire vient apparemment d'avoir lieu ?

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Attention, je n'ai jamais parlé d'une planète. En évoquant une masse X, je pense plutôt soit à un nuage interstellaire, soit des particules connues ou non en quantités suffisantes pour perturber le champ électromagnétique comme on peut le constater en électronique !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »