France : La diabolisation du Norvégien de Salon-Latour


Les médias ont fait rapidement de l'arrestation du Norvégien de Salon-Latour une histoire de terroriste et de néo-nazi. Derrière les articles de la presse se cache une autre réalité qui touche le monde de la musique, de la nature et de la civilisation européenne.
 
Rencontre avec Varg Vikernes, 40 ans, ancien leader d'un groupe de Dark Heavy Metal norvégien dans les années 90 que nous avons rencontré chez lui avec ses trois enfants et sa femme française enceinte de trois mois dans leur maison en pleine campagne du département de la Corrèze. Entretien exclusif avec un couple qui a refusé de parler aux autres journalistes.
 
Village
 
Les habitants de Salon-Latour ont vécu la semaine dernière des heures de folies médiatiques.

« Les journalistes sont venus en meutes et c'est devenu invivable pour nous tous. Si ce Norvégien est venu en France y vivre, c'est qu'il voulait refaire sa vie. Pourquoi donc venir l'attaquer de cette manière, surtout que cet homme ne dérange personne ici »
, dit une villageoise qui rajoute que
 
« cela aurait pu arriver à n'importe qui. En France, les gens ont de plus en plus peur de parler. La délation marche de plus en plus ». 
Il est difficile de trouver la maison de Varg Vikernes car les habitants du village ne veulent pas donner son adresse. Une sorte de solidarité avec ce Norvégien existe à Salon-Latour, surtout en pleine actualité de la tragédie de Brétigny-sur-Orge, des attaques de Trappes ou de Brive. En parlant aux habitants, on sent que les journalistes ne sont pas aimés et qu'une perte de confiance avec la presse existe. En menant des recherches dans cette commune de 700 habitants, on ressent les tensions de l'actualité en France comme l'islamisation du Pays.
 
Ce qui peut expliquer le fait que personne ne souhaite dire où le supposé terroriste vit. De nombreux habitants sont pour le FN et Marine Le Pen, et certains ne se cachent pas pour le dire et affirmer que les médias en France sont corrompus par cet esprit socialiste qui ne permet pas de donner une autre voix à l'information. C'est la France de l'intérieur des terres qui parle et qui montre qu'une forme d'explosion se prépare sur ces terres. Les habitants protègent-ils un homme qui dit ouvertement défendre la culture européenne et dénoncer l'islamisation de l'Europe ? Serait-ce son seul acte terroriste ?
 
Norvégien
 
Varg Vikernes et sa famille ont été réveillés à 6 heures du matin par une troupe d'élite de la police française. Sans la moindre preuve de la préparation d'actions terroristes et sous la seule affirmation d'un délateur, les Vikernes ont été menottés et amenés au poste de police.
 
« Il ont cassé la porte et la vitre pour rentrer. Nous avons été réveillés sur le champ. En me levant, j'ai vu les policiers avec des cagoules et des armes pointées sur nous »
, explique M. Vikernes en tenant les mains en l'air pour décrire la scène.
 
« Ils nous ont passé les menottes et avaient un interprète danois. Ils m'ont dit que nous étions arrêtés pour préparation d'actions terroristes au niveau national ou international. La police n'avait aucunes preuves. Quelqu'un aurait dit à la police que j'aurais été un des contacts de Breivik et que j'aurais reçu des documents. La police a utilisé une excuse pour nous arrêter. Bien sûr, c'est une action politique. Nous sommes restés deux jours et demi au poste de police ».
Pendant que nous parlons, les enfants ont peur que leur père soit de nouveau embarqué et se mettent à pleurer.
 
« Mon avocat a dit que la police nous a arrêté sans avoir une seule preuve. Ils mentent à tous les niveaux, les médias. Les journalistes sont venus ici mais ils n'avaient rien d'intelligent à dire. Pour leurs articles, je devais être le néo-nazi. Leur job était d'obtenir des ventes et non pas de parler de la vérité des faits. Je parle seulement de ma frustration dans mon blog et évoque l'immigration et l'islamisation de nos pays. Nous sommes rentrés dans une époque sombre pour l'Europe. La Renaissance a sauvé l'Europe à l'époque ».
M. Vikernes a été en prison en Norvège durant 16 ans pour avoir tué un collègue qui était aussi dans le Black Heavy Metal.
 
« Les médias m'ont décrit à l'époque comme un sataniste, ce qui n'est pas vrai. Je me suis seulement défendu contre mon ancien collègue alors qu'il voulait me tuer ».
Globalisation
 
« Pour moi, ils sont en train de détruire l'Europe. Les musulmans ont toujours voulu envahir l'Europe. Aujourd'hui, ils le font par la natalité car par la guerre, ils n'ont pas les moyens de le faire ».
M. Vikernes est contre la globalisation du monde qui, par les Internationalistes, veut changer la société européenne.
 
« Il faut préserver l'Europe. Les Internationalistes ne le font pas avec le Japon ou la Chine. Le problème est que si j'écris mes opinions sur mon blog, ils peuvent me mettre en prison. C'est dingue car nous sommes en France, le pays de la liberté d'expression. Après la guerre, Churchill a dit que les nouveaux fascistes seraient les anti-fascistes ! Ces fascistes socialistes arrêtent des citoyens français qui portent un tee-shirt pour la famille ! ».
M. Vikernesest contre le mariage homosexuel car il connaît très bien cette politique en Norvège.
 
« Ma femme qui est française a été choquée par le contrôle des familles et des enfants en Norvège. C'est aussi pour cette raison que nous avons décidé de venir vivre en France. Car le féminisme et le marxisme social sont dominants en Norvège. En Norvège, tout le monde doit être identique. Les familles qui ont des enfants doivent passer des contrôles et ils vous dictent comment vous devez éduquer vos enfants ou comment les nourrir ou les vacciner ».
M. Vikernesest venu en France pour vivre comme il le souhaite sans être sous contrôle de l?État. L?État français, au lieu de s'occuper des actes de guerre dans les zones de non droit de l?État français, comme à Trappes ou à Brive, arrête des Européens dont le seul crime serait de revendiquer tout fort leur identité européenne et de dénoncer le changement de société. Varg Vikernes reçoit actuellement de toute la France et d'autres pays des mails de soutien.
 
Ndlr : Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur
 
Par Olivier Renault



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Dérives policières »