France : A la demande de sa compagne, Valls chasse les SDF de son quartier


Selon le Canard Enchaîné, Manuel Valls aurait donné pour consigne la « tolérance zéro » dans son quartier pour les Roms et les SDF, à la demande de sa compagne, la violoniste Anne Gravoin. Le cabinet du ministre dément.

Installé avec sa compagne Anne Gravoin dans le XIe arrondissement de Paris, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls aurait donné des consignes pour chasser les SDF de son quartier, rue de la Roquette, lesquels importuneraient son épouse. C'est le Canard enchaîné qui l'affirme dans son édition du mercredi 24 octobre.

Le journal satirique raconte que

« à tour de rôle, les poulets du XIème arrondissement déboulent, font la tournée des SDF et leur ordonnent de déguerpir (....) Les flics finissent parfois par ce terrible aveu : « C'est une décision du ministère de l'Intérieur ». »

Interrogé par le journal, le cabinet du ministre « jure que le ministre n'a fait aucune demande privative, qu'il n'y a aucune consigne. ». Selon le Canard, plusieurs policiers expliquent que pour « faciliter le nettoyage », ils auraient ressorti un arrêté de 2008 du préfet de police de Paris.

« On l'a un peu réactivé (...) C'est parce que Mme Valls a été très choquée par les femmes qui mendient avec leurs bébés. C'était une réaction d'humanité »

, expliquent-ils.

Par Marie Caroline Missir
 
Rue de la Roquette, à deux pas de chez Manuel Valls, « il n'y a plus de SDF »
 
« Ils étaient sept ou huit, juste à côté de l'entrée. Parfois ils venaient dans le magasin et importunaient les clients... » 
24h après les révélations du Canard Enchainé sur une supposée « directive Valls » visant à éloigner SDF et roms, la rue de la Roquette ne connaît plus ces « désagréments ». Aucun SDF ou Rom sur les trottoirs, pas de mendiant à la sortie des magasins. « Depuis lundi, il n'y a plus personne », confirme un employé du Franprix.
 
Selon le Canard Enchainé, Manuel Valls aurait demandé au commissariat du XIe arrondissement de « nettoyer » le quartier des SDF, car l'un d'entre eux aurait importuné sa femme, Anne Gravoin.
 
« Depuis deux semaines, les policiers passent trois ou quatre fois par jour dans la rue »
, affirme l'employée d'un commerce à proximité du Franprix. « C'est mieux comme ça », « c'est plus calme », « c'est plus propre »... Les même commentaires reviennent inlassablement dans la bouche des commerçants. Ou presque. Une voix se détache des autres.
 
« Moi je préfère le quartier dans sa diversité, et ces gens en font parti, nous explique un employé d'une enseigne concurrente. On n'a jamais eu de problème. Les deux SDF qui vivent juste en face sont adorables. Les punks sont parfois exubérants, mais ils ne sont pas méchants. » 
Justement, un groupe d'une dizaine de personnes, jeans troués et chiens en laisse, approchent. Légèrement alcoolisés, ils racontent leur quotidien aux quelques journalistes présents. Certains n'ont plus le droit d'entrer dans le supermarché, même s'ils ont assez d'argent. Un autre explique qu'il vient rue de la Roquette régulièrement et confirme que, oui, il y a de plus en plus de contrôles policiers.
 
« Moi, ça fait huit ans que je suis à Bastille. C'est un tiers de ma vie, ce quartier. » Chassés, ils reviendront. 
Cela ne fait que quelques minutes qu'ils sont là et déjà une voiture de police se gare. Quatre agents sortent, ne laissant guère de doute quant à leurs intentions. Deux jeunes punks sont plaqués contre le mur : contrôle d'identité, fouille au corps. Mais les forces de l'ordre ne semblent franchement pas à l'aise.
 
« On ne répond pas aux questions, devoir de réserve. Adressez-vous à la cellule de communication spécifique de la préfecture »
, assène l'un d'eux. Après seulement deux contrôles sur la dizaine de sans-abri, les policiers repartent, gênés. Seul commentaire d'une commerçante du quartier :
 
« Ca fait deux ans que je suis ici, et malgré toutes nos demandes, il ne s'est jamais rien passé ! »
Par Matthieu Alexandre



Commentaires 3

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Au lieu de traiter les effets, éliminez les causes ! Cette loi naturelle basique éviterait qu'il y ait de la misère. On rejoint l'article commenté sur l'éducation nationale.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Tout est dit ! Et ces « gens » on fait l'E.N.A, ca ne les a visiblement pas rendu très perspicaces...

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Bah ! Tu sais y zauraient lus tous les livres que ça les aurait pas empêché d'être aussi malvoyants sur les véritables besoins des peuples ! J'ai connu des bergers plus futés que ceux là !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Dérives policières »