Finlande : La Police confisque l'ordinateur « winnie l'ourson » d'un enfant de 9 ans


En france, cet évènement n'est pas possible car cela serait considéré comme de l'extorsion de fonds, mais dans de nombreux pays, les ayants droits s'offrent les services de sociétés anti-piratage afin de repérer en masse les adresses IP des internautes qui partagent des fichiers sur le réseau P2P (peer to peer).
 
Après avoir obtenu l'identité des pirates, les sociétés contactent tous les titutaires des comptes internet et les menacent de les envoyer devant les tribunaux s'ils ne payent pas une somme d'argent à l'amiable. Là où cela est diabolique, c'est que plupart décident de payer, peu importe qu'ils soient ou non coupables car en règle générale, cela revient plus cher de devoir se défendre en justice...
 
Une telle demande d'argent a atterri dans la boite aux lettres d'un abonné Internet en Finlande.
 
Le groupe anti-piratage finlandais a envoyé à l'homme une lettre l'informant que son adresse IP avait été repérée suite à un partage illicite de fichier. Pour arrêter la procédure, l'homme a été avisé qu'il devait payer un règlement à l'amiable de 600 euros, et signer un document de « non-divulgation » de cette affaire.
 
Cependant l'homme a choisi de ne pas céder aux exigences de CIAPC et la semaine dernière les choses ont dégénéré . Mardi matin, la police était à sa porte avec un mandat de perquisition autorisant la chasse aux preuves concernant le partage illicite de fichiers. Étonnamment, l'homme ne gère pas un site warez ou un tracker BitTorrent. Il est cependant coupable d'avoir une fille de 9 ans, ayant un goût prononcé pour la musique pop.
 
Ayant échoué dans sa quête de mettre assez d'argent dans sa tirelire pour acheter le dernier album de Chisu (chanteuse locale multi-disque de platine), en 2011 elle se tourna vers l'Internet, d'abord par l'intermédiaire de Google, puis de The Pirate Bay. En conclusion de leurs recherches, les policiers ont confisqué l'arme du crime de la petite fille, son ordinateur portable « Winnie l'Ourson ».
 
« Cela  aurait été plus facile pour tout le monde si vous aviez payé l'indemnité. » 
aurait indiqué la police à l'homme
 
« J'ai eu le sentiment qu'il y avait des gens de la mafia qui reclamaient  de l'argent à ma porte. »
explique le père de la jeune fille.
 
« Nous n'avons rien fait de mal avec ma fille. Si les adultes ne savent pas toujours comment utiliser internet et un ordinateur, comment pouvez-vous supposer que les enfants savent ce qu'ils font en ligne à tout moment ? »
L'homme précise que sa fille n'a pas été capable utiliser le fichier téléchargé, et que depuis il lui avait offert l'album.
 
Malgré tout, des signes de soutien sont venus d'un coin inattendu. Dans une déclaration, l'artiste en question - Chisu - a dit qu'elle ne voulait pas intenter de poursuites et qu'aucun artiste n'a besoin de ce genre de publicité dans les médias. En effet, sur sa page Facebook, la critique contre la décision est féroce.
 
« J'espère que la question sera bientôt résolue et désolé pour mes fans de 9 ans. » 
a écrit Chisu, les dirigeant vers un lien menant à sa musique accessible gratuitement sur Spotify. Le père de la jeune fille a accueilli les commentaires de Chisu, mais a déploré leur manque apparent de pouvoir faire quelque chose.
 
« Il est triste de voir que même les grands artistes n'ont aucune idée de ce que les sociétés CIAPC / TTVK  font en leur nom. Et le pire, c'est que même après avoir appris à ce sujet, ils ne peuvent pas décider d'arrêter la procédure. »
a-t-il expliqué.
 
« J'espère que tous les musiciens se rendent compte que la chasse aux sorcières qui consiste à confisquer les ordinateurs portables et à vous faire signer pour vous  obliger à garder le silence sur les paiements effectués, nuisent gravement à l'image du droit d'auteur et des créateurs. Les auteurs d'oeuvres devraient activement se lever pour dire NON à  CIAPC / TTVK  s'ils veulent garder leurs fans. »  
conclut-il.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »